Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Erik Gustav GEIJER (1783-1847)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16112
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Erik Gustav GEIJER (1783-1847)   Jeu 14 Jan - 18:03

Erik Gustaf Geijer, né le 12 janvier 1783, et mort le 23 avril 1847, est un écrivain suédois, historien, poète, philosophe et compositeur. Ses écrits ont servi à promouvoir le nationalisme romantique suédois. Il a également été un défenseur influent du libéralisme.

Erik Gustaf Geijer est né le 12 janvier 1783 à Ransäter, dans la commune de Munkfors dans le comté de Värmland. Il a été instruit au gymnasium de Karlstad, puis a étudié à l'université d'Uppsala, où il a obtenu sa maîtrise en 1806. En 1803, il avait participé avec succès au prix historique offert par Académie royale des sciences de Suède. En 1809, il voyage en Angleterre. L'année suivante, il est devenu un professeur d'histoire à Uppsala, et en 1815 assistant d'Eric Michael Fant. Succédant à Fant, Erik Gustaf Geijer a été un professeur d'histoire de 1817 à l'Université d'Uppsala où une statue lui rend hommage aujourd'hui. Il a été recteur de l'université d'Uppsala durant les années 1822, 1830, 1836 et 1843-1844. En tant que représentant de l'université, il a été membre des Église de Suède clergé: 1828-1830 et 1840-1841. Il a été membre de Académie suédoise (sur le siège 14) à partir de 1824. En 1835, il est devenu membre de Académie royale des sciences de Suède.

Il a aussi été un membre fondateur de la Geatish Society (suédois : Götiska förbundet). Dans le premier numéro de sa revue, Iduna, est apparu le plus célèbre poème de Geijer Le Viking (suédois : Vikingen), qui décrit le viking que l'héroïque Norseman que beaucoup d'entre nous pourrait imaginer aujourd'hui et a été un tournant dans la réhabilitation de Norse culture parmi le peuple suédois. Geijer a également collaboré avec Arvid August Afzelius, dans la collection de trois volumes du suédois folk-chansons, Svenska folk-visière partir forntiden (Stockholm, 1814 à 1816).

Il a également été un éminent historien, bien qu'il n'a pas terminé l'une des grandes entreprises dont il prévu. Des Actes de la Suède (suédois : Svea Rikes häfder), qui devait avoir embrassé l'histoire de son pays natal des âges mythiques de son temps, il a terminé seulement le volume d'introduction. Son Svenska Folkets historia (3 vol., 1832-1836), qui était destinée à former l'une des séries d'histoires européennes édités par Leo et Ukert, n'a pas été au-delà de l'abdication de Queen Christina (1654), la raison étant probablement le la conversion de l'auteur au libéralisme dans l'histoire et la politique. Incomplètes qu'elles soient, ces œuvres sont très contributions à l'histoire suédoise considérés. Son Histoire des Suédois bas à Charles X a été traduit en anglais par Turner, avec introduction biographique (Londres, 1845).

Il a été confiée la tâche d'examiner et d'éditer les documents qui Gustavus III avait légués à l'Université d'Uppsala, avec la stipulation qu'ils ne devaient pas être ouvert pendant cinquante ans après sa mort. Dans l'accomplissement de sa charge, Geijer arrangé ces articles dans un ouvrage paru en 1843 à 1845 sous le titre de la efterlemnade papper de Gusstaf III, mais ils contenait peu ou rien de valeur.

Bien qu'il ait connu la gloire comme un auteur nationaliste, les vues de Geijer changé au cours de sa vie. Pendant les dix dernières années de sa vie, il a pris une part active dans la vie politique, et a commencé à préconiser la réforme sociale et libéralisme. Bien que ses écrits politiques possèdent un grand mérite, la polyvalence même de ses pouvoirs lui détourné de l'application méthodiquement à l'élaboration complète d'un seul sujet.

En 1846, l'augmentation des problèmes de santé l'ont forcé à démissionner de son poste de professeur à Uppsala. Il est mort à Stockholm. Il a laissé des mémoires personnelles, Minnen (Upsala, 1834). Ses œuvres complètes, Samlade Skrifter, avec un traité bibliographique par Teodblad (8 vol.), Sont apparus à Stockholm (1873 à 1875)...


Geijersgården

Geijersgården est un manoir historique situé à Uppsala, au nord de la bibliothèque de l'Université d'Uppsala. Geijersgården est nommé d'après Erik Gustaf Geijer, qui y vécut de 1837 à 1846. Le bâtiment principal a été construit entre 1737 à 1738. Le domaine a acquis son aspect actuel vers 18507.

En 1934, le domaine a été repris par l'Université d'Uppsala et depuis 1965 a abrité la Fondation Dag Hammarskjöld (Hammarskjöldfonden). Le bâtiment a été restauré en 1983 après un incendie dans lequel les parties occidentales de l'immeuble ont été gravement endommagés. Les bâtiments sont classés en tant que propriétés historiques vertu de la Loi monuments culturels suédois (Kulturminneslagen)8.


Sélection d'œuvres littéraires

Om falsk och sann upplysning med avseende på religionen (1811)
Thorild: Tillika en filosofisk eller ofilosofisk bekännelse (1820)
Svea rikes häfder (1825)
Svenska folkets historia, I-III, 1832–36
Minnen (1834)


Oeuvres musicales

Violin Sonata in G minor, 1819
Violin Sonata in D minor
Violin Sonata in F
Violin Sonata in A♭
Sonatine for cello and piano, 1838?
Piano trio in A♭, 1827
Piano Quartet in E minor, 1825, published 1865
Piano Quintet in F minor, 1823
String Quartet in F, 1830s
String Quartet in B, 1846-47


Piano

Piano sonata in G minor, 1810
Fantasi in F minor, 1810
Divertimento, 1824
Midnattsfantasi, 1833
Scherzo, 1838
Aftonstunder for piano, 1840
Double sonata E♭ for four-hands, one piano, 1819
Double sonata F minor for four-hands, one piano, published 1820.


Lieder (sur ses propres paroles sauf indication contraire

Sångstycken med ackompagnement för Piano-forte (1834)
Söderländskan i Norden ; I en ung flickas album ; Blomplockerskan ; Bilden ; Tonerna ; De små (duet) ; Höstvisa (duet) ; Soldatflickorna (duet)

Nya sånger med ackompanjement för piano-forte (1836)
Vårsång (trio) ; Den första sommarfläkten (trio) ; I dansen (duett) ; På sjön (a cappella choir) ; Avsked med eko (a cappella choir) ; Aftonkänsla (a cappella choir) ; Skärsliparegossen ; Reseda ; Ur dansen

Nyare sånger till forte-piano (1837)
Barndomsminnen ; Min hustrus visa ; Gräl och allt väl ; Min music ; Vallflickans aftonvisa ; Första aftonen i det nya hemmet ("Jag vet en hälsning mera kär") ; Husarbrudarna (duet) ; Marsch ("För Gud och sanning") (men's chorus)

Gammalt och nytt. Sånger för forte-piano. (1838)
Spinnerskorna (duet) ; På nyårsdagen ; Den lilla kolargossen (The Little Charcoal-burner) ; Riddar Toggenborg ; Anderöst (Per Daniel Amadeus Atterbom) ; From Lidner's Medea (I) and (II) (Bengt Lidner) ; Den slumrande lilla flickan (Carl Wilhelm Böttiger)

Sånger till forte-piano. 5:e häftet. (1839)
Vår och saknad (duet) ; Kom! Farväl! (duet) ; Anna (duet) ; Den femtiosjätte födelsedagen ; Kommer ej våren ; Salongen och skogen ; Sångerskan ; Flicktankar ; Gondolieren

Sånger till forte-piano. 6:e häftet. (1840)
Aftonklockan ; Natthimmelen (The Night Sky) ; Höstsädet ; Min politik (My politics) ; Tal och tystnad (Speech and Silence, 1838); På vattnet ; Studentsång ("Fädernesland, vars härliga minnen") (men's chorus) ; Aftonbetraktelse (mixed choir) (Carl Wilhelm Böttiger)

Sånger till forte-piano. 7:e häftet. (1841)
Flickorna (duet) ; På dagen av mitt silverbröllop (duet) ; Afton på sjön (duet) ; På en väns födelsedag (duet) ; På en resa i hembygden ; Vallgossens visa ; Juldagen 1840 ; Vad jag älskar ; Stjärnglansen

Sånger till forte-piano. 8:e häftet. (1842)
Det fordna hemmet ; Mod och försakelse (1839, for Jenny Lind) ; Till min dotter ; Sparvens visa ; Vid en väns tillfrisknande ; Den sörjandes morgon ; Avskedet ; Han ; Det sextionde året (duet) ; Aftonen (trio) ; Solens nedgång i havet (mixed choir)

Sånger till forte-piano. 9:e häftet. (1846)
Den enfaldiga visan ; Arbetarens visa ; Skridskovisa ; Den nalkande stormen ; Två sånger utan ord (piano)


Autres œuvres vocales

Musik för sång och för fortepiano (with Adolf Fredrik Lindblad (1824)
Thekla. Eine Geisterstimme. (Friedrich von Schiller)
Till en liten flicka med en guldkjed
Svanhvits sång (Per Daniel Amadeus Atterbom)
Nya märkvärdigheter (after Friedrich von Schiller) (men's choir)
Nähe des Geliebten (Johann Wolfgang von Goethe)
Aftonstunder vid piano-forte tillegnade min dotter (1840)
Tillegnan
Bragurmannen (songs by Geijer, Adolf Fredrik Lindblad and Johan Erik Nordblom) (1845)
Tålamod
Harmoniens makt (duet)


Autres chants

Vikingen (The Viking, 1811) ; Odalbonden ; Den siste skalden ; Aftonbön på Ransberg ; Majbetraktelser ; Emma (Johan Olof Wallin) ; Förgät mig ej (possibly Geijer's last song, 1846, published in Nordstjernan, 1847) ; Skaldens farväl ; Mignon

Other duets
Berg och dal ; Slädfarten ; Vid en väns tillfrisknande (duet version) ; Kärleken på resan genom livet

Other trios
Mor och dotter ; Natt-tankar (1841) ; Afskedssång (1846) ; Schneiderschreck (Johann Wolfgang von Goethe)


Autres œuvres pour chœur mixte

Minne och hopp
Var lyckan bor
1841
Varning, hopp och bön
Serenad (Serenata)


Autres œuvres pour chœur d'hommes

Svanhvits sång
Studentmarsch ("Att älska Gud, kung, Fädernesland")
Till mina vänner
Vandrar du än


Quintette en mi mineur (1825)



https://www.youtube.com/watch?v=0OV-JggOrh8


Quatuor en si bémol majeur (1847)

https://www.youtube.com/watch?v=QV1uDX24HYU
Revenir en haut Aller en bas
 
Erik Gustav GEIJER (1783-1847)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: