Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Julian ANDERSON, né en 1967

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Julian ANDERSON, né en 1967   Dim 20 Déc - 21:57

Introduction personnelle:

Hier, j'ai réécouté cinq oeuvres du compositeur Julian Anderson qui, lors de la première approche, m'avaient laissé une impression mitigée. Aujourd'hui, je me demande bien pourquoi. Une nouvelle écoute aura donc été nécessaire pour me permettre de percer le mystère d'une musique que j'aurais pu percevoir définitivement comme hermétique. Ces cinq oeuvres s'intitulent Eden par le "City of Birmingham Symphony Orchestra" sous la direction de Martyn Brabbins, Imagin'D Corners par le même orchestre mais sous la direction de Sakari Oramo, Four American Choruses par le "City of Birmingham Symphony Chorus" sous la direction de Simon Halsey, Symphony par le "City of Birmingham Symphony Orchestra" sous la direction de Sakari Oramo et Book of Hours par le "Birmingham Contemporary Music Group, Lamberto Coccioli, Scott Wilson pour la partie "live electronics", le tout sous la direction d'Oliver Knussen. Four American Choruses pour choeur à cappella avec voix solistes est très belle et nul besoin d'être sensible au langage contemporain pour en apprécier toute la force et la beauté. Il n'en va pas de même pour les quatre autres opus qui sont effectivement d'expression plus moderne, plus atonale, surtout les deux premiers titres; Eden et Imagin'D Corners. Ce qui frappe plus particulièrement, c'est un immense travail sur le timbre, la couleur. Dans "Eden", les timbres peuvent être magnétiques, métalliques, lumineux, étranges, ce qui apporte, selon moi, à cette musique, un aspect visuel. Le son qui s'immobilise dans mon oreille devient le reflet d'un miroir ou de plusieurs miroirs ou encore d'un miroir brisé en plusieurs miroirs plus petits. C'est évidemment une vue de l'esprit. Symphony m'a aussi diverti par cette riche palette de timbres qui se dégage de l'orchestre avec parfois l'idée que certains d'entre eux, plus atypiques, pouvaient provenir d'instruments non traditionnels ou non musicaux...?...Mais l'oeuvre qui me fascine le plus, celle qui m'a vraiment captivé, du moins sur certains de ses passages, c'est Book of Hours. J'y ai ressenti de véritables idées musicales, une belle inspiration dans les couleurs et les rythmes, une manière étonnante de faire sonner les instruments ainsi qu'un usage créatif de l'électronique.

Eléments biographiques (en partie Wikipédia):

Julian Anderson est né à Londres en 1967. il débute la composition dès l'âge de 11 ans. Il étudiera par la suite la composition avec John Lambert à Londres, avec Alexander Goehr à Cambridge et, à titre privé, avec Tristan Murail à Paris. Il suit les cours d'été de composition dispensés par Olivier Messiaen, Per Nørgård, Oliver Knussen et György Ligeti. Il remporte le prix de composition de la Société Philharmonique Royale (Royal Philharmonic Society) en 1993. Julian Anderson est donc un compositeur anglais. Durant la période 1997–2000, il est compositeur en résidence auprès de l'Orchestre Sinfonia 21. A partir de 2001, il est compositeur associé à l'Orchestre de Birmingham (City of Birmingham Symphony Orchestra). Dans les années suivantes, il occupe la même position auprès de l'Orchestre de Cleveland, puis de l'Orchestre Philharmonique de Londres (LPO). A savoir aussi afin d'allonger cette biographie qu'il est actif comme enseignant et musicographe. Il est responsable du département de composition au Royal College of Music de Londres depuis septembre 2000 ; il y est professeur de composition entre 1996 et 2004. Il enseigne à Harvard (2004-7) et actuellement à la "London Guildhall School". Il publie internationalement des articles sur la musique contemporaine. Son premier opéra, "Thebans", sur un livret de Frank McGuinness basé sur la trilogie œdipienne, a été créé en mai 2014 à l'"English National Opera", au "London Coliseum", sous la direction d'Edward Gardner et sur une mise en scène de Pierre Audi.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Julian ANDERSON, né en 1967   Jeu 7 Juil - 12:03

J'ai téléchargé ce CD... que je n'écouterai pas complètement Embarassed

Ce sont des oeuvres dissonantes qui ne me plaisent pas du tout...



The crazy moon (la lune folle).... est vraiment folle

The discovery of Heaven (la découverte du paradis)... eh bien si c'est la musique au paradis, restons sur Terre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11549
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Julian ANDERSON, né en 1967   Jeu 7 Juil - 12:28

Je ne connais pas ces oeuvres-là, mais c'est vrai aussi que la première écoute de celles que j'ai en ma possession m'avaient laissé une impression plutôt tiède...ensuite, cette première impression s'est nettement améliorée, néanmoins ce n'est pas un compositeur que j'ai envie d'approfondir dans l'absolu ou disons que je n'en fais pas une priorité. Je laisse juste traîner une oreille occasionnellement car on ne sait jamais et peut-être que les oeuvres que tu as présentées ci-dessus me plairaient. Il faut bien faire des choix et, aujourd'hui, à 52 ans, je privilégie ceux qui me plaisent le plus, dont le style me fascine vraiment. En tout cas, ce n'est pas un compositeur que je t'aurais conseillé...Vaudrait mieux jeter ton dévolu sur Carl Davis. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Julian ANDERSON, né en 1967   

Revenir en haut Aller en bas
 
Julian ANDERSON, né en 1967
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: