Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Gisle KVERNDOKK, né en 1967

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Gisle KVERNDOKK, né en 1967   Lun 14 Déc - 19:38

Comme je l'ai déjà très certainement mentionné ici, le hautbois est un instrument magnifique que j'apprécie depuis toujours, du moins depuis que j'ai vu au cinéma le film de Roland Joffé, The Mission. Dans le Concerto pour hautbois  et orchestre avec sextuor à cordes obligé, le hautbois de Steinar Hannevold évolue dans cette tonalité proche de l'aigu, vaguement nasillarde - juste ce qu'il faut - mais au sein d'un complexe orchestral tumultueux et versatile. De toute évidence, l'orchestre perturbe le chant du hautbois qui peut paraître fluide et aquatique dans un premier temps, avant de se débattre par un jeu de plus en plus rapide et virtuose. Un moment d'accalmie s'installe, comme si l'orchestre et le soliste reprenaient leur souffle en même temps. Toutefois, le hautbois semble faire des appels: mais qui appelle-t-il? L'orchestre tout entier qui pourtant garde ses distances? La harpe? Quelques percussions? un piano minimaliste? Les appels du hautbois sont comme un flottement au-dessus du vide alors que les cordes dessinent un remous, une tension relative. L'orchestre s'épaissit temporairement puis éparpille certaines de ses sonorités dans un espace tourmenté et mouvant dans lequel le hautbois finit par se dissoudre. Après un silence que j'ai d'abord perçu comme une fausse fin, la musique réinstalle un nouveau tumulte et de nouvelles saccades nerveuses desquels le hautbois essaie de se distinguer. L'orchestre fait rage, appuyé par les percussions. Le soliste ne renoncera pas à son chant qu'il réinventera et imposera définitivement parmi l'agonie des éléments sonores qui l'entoure; une fin presque en points de suspension. Voilà un Concerto pour hautbois contemporain qui fut pour moi plaisant à suivre même s"il ne me marque pas plus que ça, sans doute moins que ceux respectifs de John Corigliano et Edison Denisov avec lesquels il est couplé.

Eléments biographiques

Gisle Kverndokk est un compositeur, flûtiste, pianiste et chef d'orchestre né le 3 février 1967 à Trondheim. Il a été directeur musical / chef d'orchestre de nombreuses productions de théâtres musicaux en Norvège, en Allemagne et au Canada. Il a étudié la composition lors de l'adolescence avec Søderlind. Après avoir terminé le lycée, il a commencé des études à l'Académie, où il a reçu un diplôme en 1994 après avoir suivi les cours d'Olav Anton Thommessen, Lasse Thoresen et Alfred Janson. Il a également étudié avec John Corigliano et David Diamond à la "Juilliard School" de New York City.
En 1992, Kverndokk a gagné un des prix du concours "Juilliard's composer" avec l'Orchestre Selene. Avec son oeuvre pour violon et orchestre, il a remporté en 1993 le premier prix du concours pour les compositeurs de moins de 30 ans de la Tribune à Paris. Kverndokk a écrit deux concerts en solo, à la fois en première par l'Orchestre philharmonique de Bergen; Concerto pour hautbois et orchestre en 1996, et le Concerto pour flûte et orchestre en 1998. Son "Peer Gynt Fantasy" a été écrit pour Arve Tellefsen et l'Orchestre Philharmonique d'Oslo à l'occasion du Concert d'été à Holmenkollen, et a été créé durant l'année 2000.  En Février 2003, son double concerto "Le Cristal" (concerto pour violon, piano et orchestre) a été créé par l'Orchestre Philharmonique d'Oslo. Son premier opéra, "Falk Tour", a été monté pour la première fois en 1990, avec des chanteurs et des musiciens de l'Académie. L'opéra a été basé sur  le premier roman du même nom de Erik Hansen Fosne. Son opéra pour enfants "Georgs magiske medisin" a été commandé par l'Opéra de Kristiansund et a obtenu sa première mondiale en 1995. Cet opéra a remporté le meilleur travail de l'année en Norvège la même année et a depuis été monté par le "Norwegian National Opera", l'Opera Vest de Bergen et le "Trondheim Symphony Orchestra". Il a également été monté à l'étranger, au Festival de Schleswig-Holstein en Allemagne. "Médecine Marvellous George" (en anglais) a également été produit pour la radio norvégienne.

Gisle Kverndokk a également écrit plusieurs comédies musicales avec le librettiste Øystein Wiik. Leur première collaboration a été "Le monde musical de Sophie" dont la Première a eu lieu au cours de la Fête du Château à Ettlingen en Allemagne en 1998. La Première norvégienne a eu lieu l'année suivante dans le hangar no 4 à Fornebu, un théâtre qui a été construit spécialement pour l'occasion. En 2001, la comédie musicale sur le célèbre peintre Vincent van Gogh a connu sa Première au Festival du château à Ettlingen, et en 2002, la comédie musicale "Liaisons dangereuses", fondée sur le roman de Pierre Choderlos, fut montée pour la première fois au Théâtre de Pforzheim en Allemagne.  Ensemble avec le librettiste Ivar Tindberg, Gisle Kverndokk  a écrit l'opéra radiophonique "bokken Lasson" - joli succès de la station de radio NRK P2. Ce travail a remporté un premier prix au "Prix Italia" en Bologne en 2000. Kverndokk et Tindberg collaborèrent sur un opéra tiré du roman de Johan Falkbergets, "La quatrième montre", créé à l'Opéra national de Norvège en Novembre 2005. L'opéra "Autour du monde en 80 jours" sur un livret d'Øystein Wiik aurait dû ouvrir la nouvelle maison d'opéra d'Oslo, mais la production a été retardée parce que les nouveaux systèmes de technologie de l'opéra n'étaient pas prêts pour l'inauguration. "Autour du monde en 80 jours" a donc été initialement mis en place en mai 2010. En 2005, Gisle Kverndokk a débuté une carrière de compositeur pour le cinéma sur le film danois "Kinamand".
Revenir en haut Aller en bas
 
Gisle KVERNDOKK, né en 1967
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: