Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Pierre ADENOT

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12093
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Pierre ADENOT   Mer 11 Nov - 19:52

Ces deux derniers jours, j'ai écouté deux formidables compilations comprenant surtout les musiques composées par Pierre Adenot pour le petit écran. Je ne vais pas m'arrêter sur chaque titre parce que ce serait fastidieux. Il y eut d'abord la première qui illustre sa collaboration avec Elisabeth Rappeneau en commençant par Une vie - 2004 et se poursuivant avec La Famille Sapajou, Le Retour - 1998, Sapajou contre Sapajou - 1999, Un Citronnier pour Deux - 2001, L'Insaisissable - 2002 et Changer Tout - 2002. En réalité, il ne s'agit pas d'écoute mais d'une énième réécoute car ce sont des disques que je possède depuis leur parution dans le commerce. Ce qui fut frappant lors de ces écoutes, c'est que le béophile nostalgique peut y voir très vite un kaléidoscope providentiel de la musique de film, une rétrospective de tout ce qui a pu se faire à l'image depuis ces dernières décennies. Y ressort un brassage de multiples influences musicales qui ont marqué l'histoire du cinéma. Il est évident que Pierre Adenot connaît ses classiques. Ainsi y trouve-t-on les fantômes inspirants de George Delerue, Michel Legrand, Vladimir Cosma, John Williams, Ennio Morricone, Nino Rota, Henry Mancini, Quincy Jones.... Ces références sont souvent palpables mais il serait quand même injuste de n'y voir que des imitations ou de simples exercices de style. Adenot y met non seulement de son savoir-faire mais aussi beaucoup de caractère et sensibilité, sans même se priver d'inventivité dès qu'une occasion se présente à lui. La seconde compilation (double cd) regroupe sept suites sous le titre Cantabile ; Les Duettistes - 1998, Un Mort en Trop - 1999, Inséparables - 2005, Pardon - 2004, Le Bouc Emissaire - 1998, Le Violon Brisé - 2000 et La Vérité à tout prix - 2003. Il se montre à l'aise aussi bien dans les thèmes romantiques que dans les thèmes satiriques - Il faut quand même écouter son diabolique "El Demonio" dans Sapajou contre Sapajou et même dans le thème d'action où il peut faire preuve d'une réelle insolence. Par exemple; "Brigade Ferrovière" tiré de Un Mort de Trop et qui se développe avec verve et éclat sur plus de 3 minutes. Il y en a un autre, plus court celui-là mais tout aussi trucculent, quelque-part dans Les Duettistes. En général, j'aime les compositeurs de forte personnalité musicale et très vite reconnaissables. J'ai besoin de reconnaître vite le compositeur que j'écoute. J'ai toujours fonctionné ainsi. Les compositeurs chez lesquels je peine à cerner un style précis et identifiable, m'intéressent plus difficilement sur la continuité. Si Adenot m'échappe un peu sur ce point, chaque morceau de sa musique semble pourtant se relier à une même fibre paternelle alors que les compositeurs, cités ci-dessus, en sont les grands-pères. Dommage qu'il m'ait autant déçu sur La Belle et la Bête à l'exception de la valse.

Biographie-éclair (Wikipédia):

<<Pierre Adenot est un compositeur et arrangeur français né le 24 novembre 1965 à Lyon. Il a réalisé des arrangements pour de nombreux artistes de variétés (Stephan Eicher, Charles Aznavour, Michel Fugain...) et a composé des musiques de films (en particulier pour Sam Karmann sur Kennedy et moi et La Vérité ou presque) et de téléfilms (Une vie, d'Élisabeth Rappeneau). Il a aussi composé en 2012 la musique de la nouvelle publicité de Cartier : L'Odyssée. Il signe une œuvre grandiose, composant pour plus de 80 musiciens et 60 voix. >>

L'instant musical

https://www.youtube.com/watch?v=YdSO6IyGpcw
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12093
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Pierre ADENOT   Ven 16 Fév - 21:11


Pierre Adenot par Jean-Pierre Améris, réalisateur:

<<Dans sa musique comme dans la vie, Pierre Adenot n'aime pas se faire remarquer. Sa musique lui ressemble, pleine de mélancolie légère, de délicatesse, d'angoisse teintée de beaucoup d'humour. Dès nos premières rencontres, j'ai su que nos sensibilités allaient pouvoir s'accorder. Nous avions en commun de rechercher l'émotion, lui dans sa musique, moi dans ma mise en scène, et en même temps un caractère proche qui nous faisait préférer la discrétion à l'emphase et nous exprimer "du bout des lèvres", "sur la pointe des pieds". C'est ce paradoxe qui nous rapprochait, d'être à la fois doux et violents, passionnés et timides. avec le recul, je pense que Pierre n'a pas eu la partie facile avec moi. A mes débuts, je me méfiais beaucoup de la musique de film, trouvant que trop souvent elle était utilisée seulement pour pallier au manque d'émotion ou d'énergie des images. Je ne voulais jamais en mettre trop, par peur des débordements mélodramatiques. J'imagine que Pierre a dû se sentir plus d'une fois contraint par mon puritanisme excessif. Pourtant, à sa manière modeste et têtue, il a su trouvé sa place et aujourd'hui sa musique m'apparaît indissociable de mes films. Elle n'est jamais illustrative ni redondante mais exprime toute la folie douce de MADAME DUBOIS, la tristesse profonde de L'AMOUR A VIF, le tragicomique des AVEUX DE L'INNOCENT, l'énergie grinçante du VOYAGE DES CINEASTES, le romantisme retenu du BATEAU DE MARIAGE. Ce qui est difficile dans le travail entre un cinéaste et un musicien, c'est le langage: mettre des mots sur la musique que l'on cherche pour le film. Si, pour conclure, je devais définir celle de Pierre Adenot par une expression, je choisirais: "le feu sous la glace". Mais le mieux est de l'écouter et de l'aimer.>>

Si je cite ces belles paroles du réalisateur Jean-Pierre Améris envers le compositeur Pierre Adenot, c'est parce que j'ai écouté une compilation qui donne un aperçu du fruit de leur collaboration, ce qui donne lieu à une musique variée, agréable, divertissante et parfois mélancolique comme dans L'amour à vif. Ca ne va pas au-delà du facteur "sympathie" mais je pense que dans les films d'Améris, elles prennent plus de consistance.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre ADENOT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: