Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Géry de Ghersem (1573-1630)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laudec



Nombre de messages : 3071
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Géry de Ghersem (1573-1630)   Sam 7 Nov - 16:22

Géry de Ghersem (entre 1573 et 1575 - 25 mai 1630), dit aussi Géry Gersem, est un compositeur franco-flamand de la fin de la Renaissance, actif à la fois en Espagne à la cour de Philippe II et de Philippe III, et dans son pays natal, les Pays-Bas. C'est un compositeur prolifique et hautement considéré à l'époque, mais peu de son travail subsiste, presque tout ayant été détruit dans le tremblement de terre de Lisbonne de 1755 et l'incendie qui l'a accompagné.


Documents inédits, source PERSEE :  plus :  ICI


Musicien flamand, Géry de Ghersem  exerça son art pendant de longues années à la Cour d'Espagne. Il y passa toute sa jeunesse et eut l'occasion de servir des souverains aussi éclairés et exigeants en matière musicale que Philippe ÏI et Philippe III . Plus tard, il regagna son pays d'origine, où il finit par s'installer, et termina paisiblement ses jours comme chanoine de la cathédrale de Tournai, sa ville natale.



Il composa un grand nombre d' œuvres vocales et instrumentales, cultiva les genres les plus divers et produisit des ouvrages d'inspiration religieuse aussi bien que profane. Son nom fut longtemps célèbre dans la Péninsule et on le chantait encore à Bruxelles en 1666 . Il ne subsiste malheureusement que bien peu de chose de sa production. Celle-ci fut immense, comme on peut le constater en feuilletant le catalogue de la fameuse bibliothèque musicale du roi Jean IV de Portugal. En effet, on n'y relève pas moins de 287 titres de pièces dues à sa plume: messes, psaumes, passions, motets, lamentations, répons, villancicos, chansons, etc... Or, comme chacun sait, la bibliothèque de Jean IV fut détruite lors du tremblement de terre de Lisbonne et les trésors qu'elle contenait furent à jamais anéantis. Actuellement, on connaît surtout de notre auteur la messe à sept voix Ave Virgo Sandissima qu'il publia lui-même en 1598 3. E. Van der Straeten en fait à juste titre le plus grand éloge et publie le début du Kyrie en notation moderne. Paf ailleurs, H. Collet signale une composition de notre musicien dans un manuscrit du Collège du «Corpus Christi» de Valence. Sans doute pourrait-on en découvrir d'autres dans des archives espagnoles ou belges non encore inventoriées.

Toutefois notre propos n'est pas aujourd'hui de nous pencher sur l'œuvre de Géry de Ghersem ni même d'en dresser le catalogue. Plus simplement, nous publions des documents inédits espagnols qui viennent jeter quelque lumière sur une biographie bien obscure et contradictoire. Ces textes, qui nous précisent par exemple son lieu de naissance et l'identité de ses parents, nous renseignent aussi sur sa personnalité et sur son voyage en Flandres de 1604, voyage dont on ignorait tout jusqu'à présent. Ils nous fournissent encore, entre autres choses, le détail de sa bibliothèque et du répertoire musical de la chapelle royale dont il était alors le sous-maître. Ils évoquent enfin l'ambiance dans laquelle vivaient tous ces musiciens de cour sous le roi Philippe III.


Sans prétendre retracer la carrière de notre personnage, rappelons brièvement les grandes étapes de sa vie afin de mieux situer les documents que nous présentons. Comme beaucoup de musiciens flamands avant lui, c'est tout enfant que Géry de Ghersem vint servir à la Cour d'Espagne. Il arriva à Madrid le 28 juin 1586 en compagnie de douze jeunes compatriotes dont Mathieu Romarin, le futur Maestro Capitan . Les nouveaux venus entrèrent aussitôt à la chapelle royale en qualité de petits chanteurs. La liste des musiciens pour le second trimestre de la même année les signale déjà comme cantorcillos nuevos . Qui avait pris l'initiative de les envoyer chercher? Sans nul doute le maître de chapelle de Philippe II, Georges de La Hèle, qui lui-même était né à Anvers en 1547 . Ces enfants devaient avoir de neuf à douze ans au maximum et Géry de Ghersem était peut-être le plus âgé, car il figure en tête de liste sur les documents officiels. Il serait donc né au plus tôt vers 1574 . Le testament que nous publions ne nous éclaire pas sur ce point. Il nous apprend par contre que le musicien était originaire de Tournai et que ses parents étaient Nicolas de Ghersem et Guillemeta del Homo.


Pour avoir mérité d'être ainsi recruté, le jeune garçon devait avoir déjà fait ses preuves dans une grande église. Pourquoi pas à la cathédrale Notre-Dame de sa ville natale? Précisément, Georges de La Hèle y avait dirigé la maîtrise de 1574 à 1582. Avant son départ pour la péninsule, il aurait fort bien pu connaître l'enfant et lui donner ses premières leçons. C'est tout naturellement qu'il l'aurait fait choisir quelques années plus tard pour la chapelle de Philippe II.  En tout cas Géry de Ghersem n'eut guère le temps d'être son élève en Espagne. En effet, le maître de chapelle mourut prématurément en 1587 et fut bientôt remplacé par Philippe Rogier, qui le suppléait depuis 1584. Lope de Vega, dans son Laurel de Apolo, appelle Rogier «honor de Flandes, gloria y lustre...» , et il est bien vrai que ce musicien fut l'un des plus grands du temps . Géry de Ghersem se proclame à toute occasion son disciple. Il éprouve pour lui l'admiration la plus profonde et lui témoigne une affectueuse reconnaissance. Le maître, de son côté, aime et estime son élève, auquel il léguera ses œuvres avant de mourir, en le chargeant de les éditer. Géry de Ghersem devait publier en 1598 cinq des messes qui lui avaient été confiées Par ailleurs, il ne manqua pas de préparer beaucoup d'autres pièces encore pour l'impression.

Dans l'intervalle, il avait été reçu chantre le 1er décembre 1593 . C'est peut-être vers cette époque aussi qu'il embrassa la carrière ecclésiastique, mais nous ignorons la date de son ordination sacerdotale. Après le décès de Philippe Rogier le 29 février 1596, il aurait fort bien pu être appelé à lui succéder. Cependant, aucune nomination n'intervient. ¨[...]  suite sur le site mentionné.

Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 3071
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Géry de Ghersem (1573-1630)   Sam 7 Nov - 16:25

Une de ses œuvres-phare :

Missa Ave Virgo Sanctissima (seven parts, SSATB), 1598, Madrid
Direction : Erik Van Nevel

Basé sur les motets  de Francesco Guerrero  (1528-1596)  ICI "Ave virgo sanctissima" et
"Missae Sex"  de Philippe Rogier  ICI







https://youtu.be/VoSjQAB-eLA
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6399
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Géry de Ghersem (1573-1630)   Sam 7 Nov - 19:44

je ne connaissais pas...très belle messe! merci Laudec Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Géry de Ghersem (1573-1630)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Géry de Ghersem (1573-1630)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: