Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Antonio JOSE Martinez Palacios (1902-1936)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16322
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Antonio JOSE Martinez Palacios (1902-1936)   Lun 2 Nov - 20:08

Antonio José Martínez Palacios, mieux connu comme Antonio José (né à Burgos le 12 Décembre 1902 - mort à Estépar le 9 Octobre 1936) était un musicien et folkloriste espagnol, fusillé par les rebelles franquistes peu après le début de la guerre civile espagnole.

Antonio José Martínez Palacios est né à Burgos le 12 Décembre de 1902. Fils d'une famille modeste, son père, Rafael Martinez Calvo, était confiseur, et sa mère, Angela Palacios Berzosa, était native de Ibeas de Juarros.

D'abord, il a montré peu d'inclination pour la musique. En 1909, avant même ses sept ans, il a commencé ses études à l'École de San Lorenzo. Ses premiers pas dans la musique ont été donnés à 10 ans avec les professeurs Julian Garcia Blanco et José Maria Beobide, organiste à l'élise des jésuites de La Merced.

A tout juste 13 ans, en 1915, il a composé Cazadores de Chiclana et en 1920, par une subvention du gouvernement provincial de Burgos, il est allé à Madrid pour étendre ses études musicales. Il a effectué ses études avec la maître Jacinto Guerrero. Étudiant appliqué, il a composée en 1921 sa Sonata castellana, une œuvre pour piano qui sera la base de la Symphonie espagnole (1923). Cette même année 1921, son œuvre Poemas de juventud lui a valu le premier prix dans un concours et a été publiée deux ans plus tard.

A Madrid, il se lie avec des musiciens et des personnalités culturelles de l'époque, comme Regino Sàinz de la Maza ou Federico García Lorca, entre autres. Son travail a commencé à être connu et jouit d'un certain prestige.

En 1924, il a commencé la composition de Danza de bufones et des Très Danzas burgalesas. De 1925 à 1929, il a enseigné à l'école "San Estanislao" de Málaga, lui permettant de continuer à composer. Il écrit alors la Danza burgalesa n° 4. Ensuite il travailla durant les quatre années suivantes (1925 - 1929) à Malaga en tant que professeur de musique dans un collège de jésuites. En 1927, avec la Sonata gallega, il a remporté un autre prix et a continué à publier plusieurs oeuvres dont Evocaciones dans la prestigieuse Union musicale espagnole. Il a reçu une bourse de la ville de Burgos, et a étudié à Paris pendant deux étés (1925 et 1926).

Il a commencé la composition de son opéra El mozo de mulas (Le muletier), un argument fondé sur certains chapitres de Quijote, à partir du livret de Manuel Fernandez Núñez.

En 1929, de retour à Burgos, il a repris la charge de la Orfeón burgalés, où il eut comme élève Justo del Río, et à l'École Municipale de Musique. Avec Justo del Río il commença une série de voyages décrits par eux-mêmes comme "scientifiques", à la recherche de chansons folkloriques et populaires. De cette étape on connaît Himnoi a Castilla qui est toujours interprété. Il a promu la carrière musicale de Angel Juan Quesada, qui était directeur adjoint des Orfeón burgalés (et son directeur à partir de 1949).  

Antonio José était l'un des collaborateurs de la revue Parábola, d'Eduardo de Ontañón.

Le résultat de leurs recherches était la Colección de cantos populares burgaleses qui est parue en 1932, et pour laquelle il a remporté le prix national de musique.

En 1934, l'Orchestre Symphonique de Enrique Fernández Arbós a publié à Madrid Preludio y Danza Popular, deux fragments de El mozo de mulas.

Il a terminé son activité musicale par des conférences, la publication d'articles et la direction de concerts. En avril 1936, il a été invité au Congrès organisé par la Société internationale de musicologie à Barcelone. Il a présenté un exposé brillant sur la chanson folklorique de Burgos, recevant des éloges par des participants illustres. Antonio José avait déjà une réputation internationale.

Sa musique pour guitare Romancillo infantil et la Sonate (1933) sont des œuvres écrites à la demande du guitariste de Burgos Regino Sàinz de la Maza, qui était un ami depuis 1924 et à qui ils sont dédiés.

Avec le coup d'Etat militaire du 18 Juillet, 1936, Antonio José a été emprisonné par les rebelles et exécuté le 9 Octobre 1936 sur la lande à proximité de Estépar, une ville à environ 20 kilomètres de Burgos.

Récemment, on a commencé à publier sa musique, bien que la première de son opéra Le Muletier n'est pas effectuée.


Oeuvres

Cazadores de Chiclana (1915)
Sonata castellana (1921)
Danza de los bufones (1921)
Poemas de juventud (1921)
Sinfonía castellana : une de ses oeuvres les plus importantes. Elle se compose de 4 mouvements :: El campo, Paisaje al atardecer, Nocturno et Danza Burgalesa.
Himno a Castilla (1929)
Danzas burgalesas (1924 et 1928)
Evocaciones (tableaux de danse campagnarde) (1926)
Sonata Gallega (1926) para piano
El mozo de mulas, opéra, inachevé (1928)
Suite Ingenua para piano y cuerdas (1928)
Cuatro canciones populares burgalesas (1931)
Marcha para soldados de plomo (1931)
Tres cantigas de Alfonso X (1932)
Cinco coros castellanos (1932)
Sonata para guitarra (1933)
Romancillo Infantil para guitarra (1933)

https://www.youtube.com/watch?v=jT15zivTr74&list=PLTisafcBRDNzFt00DKPfUUf0y5KYKM_s1&index=5


https://www.youtube.com/watch?v=Q8dY1MyqeB0
Revenir en haut Aller en bas
 
Antonio JOSE Martinez Palacios (1902-1936)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: