Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Carine BONNEFOY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11325
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Carine BONNEFOY   Mar 13 Oct - 17:53

Comme l'a si bien écrit Stéphane Carini: <<En dehors de tout parti ridiculement féministe, il faudra bien un jour approfondir l'apport singulier des grandes jazzwomen qui n'ont cessé de renouveler l'art de la composition et de l'arrangement: Mary-Lou Williams, Toshiko Akiyoshi, Carla Bley, Maria Schneider et aujourd'hui Carine Bonnefoy: pianistes émérites, grandes mélodistes, toutes inventrices de formes et d'univers au travers de suites ambitieuses.>>

J'ai personnellement été très attiré par Outre-Terres pour voix, piano et orchestre avec célesta et fender rhodes, composé et orchestré par Carine Bonnefoy. Je me suis demandé dans quel univers cette compositrice allait m'emmener. Dans l'absolu, j'ignorais même qu'elle sévissait principalement dans le domaine du jazz. J'imagine une oeuvre vaste, une musique entre plusieurs mondes. C'est sans doute son titre qui m'a inspiré cette possibilité.

Voilà un aperçu de ce que Stéphane Carini en dit: <<En présentant "Outre-Terres" le 20 novembre 2004, avec le soutient de Radio-France, à la tête du Métropole Orchestra soit pas moins de 53 musiciens dirigés de main de maître par un orfèvre en la matière, le très charismatique Vince Mendoza, Carine Bonnefoy démontrait, une fois encore, ce qu'en musique on a curieusement tendance à trop oublier: qu'il n'est pas de grande création artistique sans un imaginaire fécond et d'une précision diabolique (Monk et Ellington, pour ne citer qu'eux, avaient en tête des sonorités bien particulières).>>

Naviguer en mer inconnue alors que je ne connaissais rien de ce compositeur avant de me laisser séduire par l'aventure, est quelque chose qui m'excite naturellement. Les indices étaient maigres, le célesta et le fender rhodes qui, certes, délivrent des sonorités particulières qui m'intéressent, l'intuition d'une oeuvre ample et tonale, même lyrique, interprétée par le "Métropole Orchestra" sous la direction énergique de Vince Mendoza, le titre, ont suffi à attiser fortement ma curiosité. Peut-être que le résultat musical sera très éloigné de l'idée que je m'en fais. Peut-être serai-je déçu. En musique, je n'ai jamais eu peur de la déception. Elle fait partie de l'aventure.

Eléments biographiques:

Carine Bonnefoy est pianiste de jazz, compositrice, arrangeur musical, chef d'orchestre et enseignante. Elle connut le jour le 17 avril 1974 à Toulon. Sept ans après ses premiers pleurs, elle commence l'étude du piano à l'École cantonale de musique et de danse de Solliès-Toucas dans le Var, puis elle y étudie le saxophone à l'âge de 13 ans avec Lionel Belmondo. En 1992, elle s'installe à Paris et poursuit des études à la Sorbonne en Musicologie et Lettres modernes. Elle poursuit ses études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris de 1995 à 1998, où elle décroche un Diplôme de formation supérieur et un Premier prix du département des musiques improvisées. Elle part en tournée en Australie, en Polynésie, en Europe (festivals de Düsseldorf, Milan, Palerme, Paris, Beyrouth). En 1998, elle enregistre avec Bob Mintzer, réalise des projets d’écriture et de concerts au CNSM de Paris (1996/1998) avec Joe Lovano, Walt Weiskopf, Kenny Wheeler. En 1999, elle fait une tournée européenne avec le "Swinging Europe Orchestra". Carine Bonnefoy s'est produite aux côtés de personnalités telles que Sara Lazarus, Didier Lockwood, Henri Texier, Kenny Wheeler, Michel Portal, Essiet O. Essiet, et dans de grandes formations comme le big-band de François Laudet, le "Nine Spirit" de Raphaël Imbert et le "Pepper Pills Big Band".

En 2000, elle fonde son premier quintet avec Stéphane Belmondo, Denis Leloup, Gilles Naturel et Manhu Roche, avec qui elle enregistre son premier album : "Something To Change". Elle enseigne l'arrangement à l'IACP (ancien "Institut Art Culture Perception" à Paris), et le piano-jazz à l'école de musique municipale de Montrouge et de Sarcelles jusqu'en 2003. Depuis cette même année, elle enseigne l'écriture jazz (composition, arrangement, orchestration) et s'occupe des ateliers jazz en 3e cycle et cycle spécialisé au département jazz du CRD de Cachan qu'elle coordonne. Ses origines tahitiennes la poussent à s’intéresser à d’autres courants musicaux, qu'elle travaille notamment avec des musiciens et percussionnistes africains et antillais comme Gino Sitson, Serge Marne, Eric Vinceno, et Cheik T. Fall. Elle est sollicitée par divers ensembles pour ses qualités d’arrangeur. En novembre 2004, à la Maison de Radio France, elle compose et arrange "Outre-Terres" avec l'orchestre symphonique de la radio néerlandaise, le "Metropole Orkest" sous la direction de Vince Mendoza. En 2005, elle est sélectionnée aux Djangodor pour son album en quintet "Something To Change". Elle orchestre la musique originale de Ludovic Bource et dirige le "Metropole Orkest" pour le film "OSS 117 : Le Caire, nid d'espions". En 2007, elle est récompensée du "DjangodOr - Prix SACEM" de la création, pour son album "Outre-terres". Elle reçoit une commande de 100 minutes de musique originale pour le big-band de la WDR (radio publique allemande) qu’elle dirigera pour une série de concert en Allemagne. Elle arrange et orchestre deux pièces concertantes pour hautbois avec l'Orchestre national d'Île-de-France, sur des compositions originales de Jean-Luc Fillon. En 2008, Carine Bonnefoy forme à nouveau son quintet (Stéphane Belmondo (tp), Denis Leloup (tb), Gilles Naturel (b), André Charlier (d)), et lance un nouveau projet avec Benoît Sourisse (p)] et André Charlier, Claude Égea (tp), Damien Verherve (tb).
En 2009, Latin Grammy Award - Album Ivan Lins "Regencia" feat.Metropole Orchestra, pour son arrangement d'Arlequim sélectionné dans la catégorie "Best Brazilian Popular Music Album". En 2013, Carine Bonnefoy enregistre un nouvel album avec son Large Ensemble, qui paraîtra à l'automne 2014. Actuellement en Doctorat D'interprète de la Musique- Recherche & Pratique (Double cursus CNSMDP et Paris-Sorbonne Université.
(source Wikipédia)


Dernière édition par Icare le Ven 20 Oct - 22:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11325
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Carine BONNEFOY   Mar 13 Oct - 18:00

Mini-reportages sur Outre-Terres de Carine Bonnefoy:

PARTIE 1

https://www.youtube.com/watch?v=bKphUHjhn5k


PARTIE 2

https://www.youtube.com/watch?v=7qpJaZE2jGI


Dernière édition par Icare le Mar 13 Oct - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Carine BONNEFOY   Mar 13 Oct - 18:31

Très intéressant le reportage. J'ai bien aimé ses explications sur la manière dont elle travaille et ce qu'elle privilégie et pourquoi, etc... Merci.

Question musique, ça sonne pas aussi "jazzy" que chez les Amerloques, mais ça reste sympa quand même.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carine BONNEFOY   Mar 13 Oct - 19:12

Je ne connaissais pas cette "jazzman" - pardon, "jazzwoman"  Laughing  - française...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11325
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Carine BONNEFOY   Sam 21 Nov - 19:11

Je viens de découvrir sa grande oeuvre Outre-Terres aujourd'hui, pour la première fois en entier. Jusqu'ici, je ne connaissais que les courts extraits entendus dans le reportage.. C'est un jazz où les voix ont une grande importance, plus pour émettre des vocalises que pour porter un texte. C'est un jazz très fluide, très agréable, très divertissant et propice à l'évasion. Outre-Terres se divise en huit mouvements:

__With their heads upside down (opening)
__Victoria (Magellan 1519)
__Boudeuse (Bougainville 1766)
__Endeavour (Cook 1778)
__Sailing the ocean blue
__Astrolabe (Dumont d'Urville 1826)
__Venus (Dupetit-Thouars 1836)
__Saint-Marc (Jean-Louis Atger 1867)

Je ne suis pas encore suffisamment imprégné de la musique pour pouvoir en parler avec plus de détail mais j'ai bien aimé. Enfin, je peux quand même préciser que j'ai une préférence pour le troisième mouvement intitulé "La Boudeuse" que j'ai trouvé particulièrement créatif et intéressant. C'est très certainement le morceau qui m'a le plus captivé de toute l'oeuvre. Je tiens également à préciser qu'il y a un passage qui m'a bien plu dans le quatrième mouvement "Endeavour", celui où s'expriment seulement les voix et les percussions. Il en ressort un jeu assez original. Le tout dernier mouvement "Saint-Marc" fait aussi partie de mes préférés. Ses trois minutes finales sont superbes, avec l'une des deux voix féminines qui part vers le haut: je ne saurais dire s"il s'agit de celle de Déborah Tanguy ou celle de Nelly Lavergne...?...mais elle m'a fait toucher une toute petite pointe de paradis...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11325
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Carine BONNEFOY   Dim 28 Aoû - 22:32

Ce soir, j'ai réécouté Outre-Terres de Carine Bonnefoy mais sans y apporter toutefois une attention détailliste comme je le fais généralement avec une oeuvre que j'estime ne pas connaître suffisamment. C'est le cas avec Outre-Terres; je n'en suis qu'à une troisième écoute. Je me suis juste laissé transporter par une musique généreuse en voix et en rythmes jazzy sans que mon oreille se focalise sur un morceau précis comme ce fut le cas la fois précédente: j'avais effectivement noté quelques plages en particulier telles que "Endeavour". Là, j'ai tangué sur une mer musicale enveloppante et pleine de vie, comme si cette mer s'énivrait des bonheurs du monde. Je n'ai pas ressenti de grande mélancolie ni de tension, sauf peut-être dans les interludes instrumentaux de formes classiques où la musique semble épouser les traits d'un visage plus dramatique. Mais c'est vite éludé par un jazz souriant et des voix qui respirent un air de bien-être.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carine BONNEFOY   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carine BONNEFOY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Autres styles musicaux-
Sauter vers: