Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Philip van WILDER (1500-1554)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16380
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Philip van WILDER (1500-1554)   Lun 12 Oct - 10:19

Philip Van Wilder (ou Philippe de Vuildre), né vers 1500, dans l'actuelle région du Nord-Pas-de-Calais, et mort le 24 février 1554 à Londres, est un luthiste et compositeur de la Renaissance, originaire des Flandres.

Il est probablement né à Millam, près de Wormhout, ou dans les environs du village de Wylder, dans l'actuelle région de Nord-Pas-de-Calais, ce qui en fait un des premiers héritiers de l'école franco-flamande.

Selon l'anthologie de musique GB-Lbl Egerton 3665, il vit à Londres vers 1520. Un bail, daté de 1522, révèle qu'il réside cette année-là près de la Tour de Londres.

Il devient chanteur, puis luthiste à la cour du roi Henri VIII d'Angleterre. Les livres de comptes de la Cour pour l'année 1525-1526 le décrivent comme "mynstrell" (ménestrel), avant qu'il soit ultérieurement désigné comme "Lewter" (luthiste). En 1529, il fait partie de la "Privy Chamber" (la chambre privée), un groupe restreint de musiciens qui jouait devant le roi en privé. Il enseigne aussi le luth à la princesse Mary, la future reine Marie Tudor, qui le récompense en lui offrant un cadeau lorsqu'il épouse une jeune femme nommée Frances en 1537.
Plus tard, il enseigne aussi au prince Édouard, le futur roi Édouard VI, comme le prouve une lettre écrite, en 1546, par le jeune élève à son père, le remerciant pour lui avoir envoyé le serviteur Philip qui lui enseigne avec tant d'excellence la musique et le luth.

Également intéressé au commerce, Philip Van Wilder endosse en parallèle à ses activités à la Cour le métier de marchand, ayant obtenu une licence pour importer des pastels de Toulouse et du vin de Gascogne.

En 1539, il est devenu un habitant du royaume, ce qui l'autorise à posséder des terres. Il peut ainsi profiter de la dissolution des monastères et s'enrichir grâce à un certain nombre de transactions immobilières lucratives avec la Couronne. En 1540, il est nommé gentilhomme de la chambre privé, une position de courtisan fort prestigieuse qui lui assure de pouvoir soulever des questions juridiques et des griefs privés auprès du roi. Au moment de la mort d'Henri VIII, en 1547, Van Wilder est Garde des Instruments et responsable de la musique instrumentale à la cour d'Angleterre, un poste qui, plus tard, sera connu sous le nom de Maître de musique de la reine.

Après le couronnement d'Édouard VI, il est doté d'autres responsabilités prestigieuses, étant notamment responsable de recruter, de partout en Angleterre, des garçons pour le chœur de la chapelle royale.

À sa mort, en 1554, il est inhumé sur le côté sud de son église paroissiale St Olave's Hart Street. Son tombeau était encore là en 1733, mais a depuis disparu.

Quatre fils et une fille lui survécurent; le fils aîné, Henry, est également devenu un instrumentiste de la Cour. Les musiciens Matthew et Peter Van Wilder, qui a également travaillé dans la cour des Tudor, étaient probablement liés à Philip (il est possible que Matthew, Peter and Philip étaient le père et ses deux fils).


Oeuvres

Une quarantaine de ses compositions ont survécues dans divers recueils anglais et européens. La plus grande partie, une trentaine, sont des chansons, notamment treize dans le style « parisien » qui ont fait l'objet d'une publication posthume dans les Mélanges de Le Roy et Ballard, en 15721. Sept motets, un psaume, une pièce pour consort et diverses pièces destinées au luth, dont les variations sur un thème intitulée Philip's Dump, constituent le reste de son legs artistique.


Chansons

Ce vostre beauté : 5 voix
D'un nouveau dart je suis frappé : 5 voix
Du mal que j'ay : 5 voix
En despit des envyeulx : 7 voix
Espérants : 5 voix
Le Home banny : 5 voix
Un Jour un moyne : 5 voix
Las que feray : 5 voix
Ma pouvre bourse : 4 voix
O dulks regard : 5 voix
Quall iniqua mia sorte : 5 voix
Si vous voules
Vois comment : 5 voix
Madonna somm'i accorto : 5 voix - de Verdelot • douteux
Triste departe : 5 voix - de Gombert • douteux
Puis qu'ainsi est que suis escondit : 4 voix • (1544)
Du bon du sueur, ma chiere dame : 6 voix • (1545)
Amour me poingt, et si je me veulx plaindre : 4 voix • (1552)
Amour me baye tout au rebours : 5 voix • (1552)
Arousez vo violette : 6 voix • (1560) • perdu
Amour partez, je vous donne la chasse : 5 voix • (1572)
Amy souffrez que je vous aime : 7 voix • (1572)
De vous servir sur toutes je procure : 5 voix • (1572)
Helas madame faites luy quelque bien : 5 voix • (1572)
Je dis adieu de tout plaisir : 7 voix • (1572)
Je file quand Dieu me donne de quoy : 5 voix • (1572)
Je me repens d'avoir aymé : 5 voix • (1572)
Je ne fay rien que requérir: 5 voix • (1572)
Un Jeune moyne est sorti du couvent : 5 voix • (1572)
Ma bouche rit et ma pensée pleure : 5 voix • (1572)
Une nonnain refaite et en bon point : 5 voix • (1572)
Pour un plaisir que si peu dure : 5 voix • (1572)
Pour vous aimer j'ai mis toute ma cure : 5 voix • (1572)
Si de beaucoup je suis aymée : 5 voix • (1572)


Musique sacrée

Deo Gratias - Ite Missa Est: 12 voix • (1545)
Psaume 128 'Blessed art thou that fearst God': 5 voix
Aspice Domine quia facta est : 5 voix et 6 voix
Sancte Deus, sancte fortis : 4 voix
Vidi civitatem sanctam : 6 voix
Pater noter, qui es in caelis/Ave Maria : 4 voix • (1554)
Homo quidam fecit cenam magnam : 7 voix
Non est qui/Non nobis, Domine
Shall I despair thus suddenly ?


Musique instrumentale

Fantasia con Pause et senza Pause: à 4
Fantasia per laute
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16380
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Philip van WILDER (1500-1554)   Mer 11 Mai - 16:46

On trouve quelques chansons et toute sa musique religieuse sur ce CD ainsi que des morceaux de William Byrd, Thomas Tallis, Thomas Causton.

C'est une musique très monotone, où tout se ressemble peu ou prou. On s'ennuie vite... Je dis ça, mais il est vrai que pour moi la musique a cappella est presque toujours ennuyeuse  Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
 
Philip van WILDER (1500-1554)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: