Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Georgi DMITRIEV (né en 1942)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Georgi DMITRIEV (né en 1942)   Lun 17 Aoû - 10:14

Georgiy Petrovitch Dmitriev est un compositeur russe, né le 29 octobre 1942 à Krasnodar, dans le sud-ouest de la Russie.

Son père était médecin dans l'armée. Georgi a appris à jouer du piano dès ses six ans. Il a été instruit d'abord au Collège de musique de Krasnodar (1958-1961), puis, sur recommandation de Chostakovitch, au Conservatoire de Moscou dans les classes de D. Kabalevsky jusqu'en 1966. Il poursuit ses études supérieures au Conservatoire et est diplômé avec les honneurs en 1968. Depuis 1969 il est membre de l'Union des compositeurs soviétiques. De 1969 à 1983 il est enseignant à l'institut Gnessine et au Conservatoire de Moscou. Il participe à l'organisation de plusieurs festivals internationaux. Il introduit la musique interdite jusque là, comme celle de Nicolas Roslavetz et des contemporains tels que Xenakis, Stockhausen ou Berio. Dans les années 1989-1991 il est secrétaire du président du conseil de l'URSS où il s'occupe de réformes diverses comme celle des programmes des droits d'auteur, sociaux-économiques et internationales. Après l'effondrement de l'Union soviétique en 1992 , G. Dmitriev a été élu président de l'Association internationale des organisations de compositeurs (CIS). Le 11 mars 2014 il a signé l'appel de la culture de la Fédération de Russie à l'appui de la politique du président russe Vladimir Poutine en Ukraine et en Crimée.

Dmitriev a composé des œuvres de diverses ressources telles que: chansons folkloriques, des liturgies Byzantines en combinaison avec de la musique moderne comme dodécaphonique. Il utilise des thèmes de "la vieille Russie", de JS Bach et se réfère à des œuvres de la littérature de Herman Hesse. Il utilise en particulier les percussions dans ses œuvres. Son Stabat Mater Dolorosa de 1988 n'est pas basé sur le Stabat Mater, mais sur le cycle de poèmes "Requiem" de Anna Achmatova (1889-1966) écrits suite à son arrestation en 1935 et l'exil de son fils Lev Goemiljov qui mourra en Sibérie en 1956.


Oeuvres

Orchestre

Symphonie n° 1 (1966)
Symphonie n° 2 "Sur le champ de bataille de Koulikovo" (1979)
Symphonie concertante "A la mémoire de Pouchkine" avec soprano et baryton (1979)
Scène pour contrebasse, cymbales, quatuor à cordes et orchestre de chambre (1980)
Concerto pour violon et orchestre (1981)
Kiev, poème symphonique (1981)
Dégel et débâcle de la glace, pour 2 orchestre à cordes et percussion (1983)
Sybille, pour flûte et orchestre de chambre (1983)
Dona nobis pacem, pour violoncelle et orchestre (1985)
Symphonie n° 3 "Mystérieuse" (1989)
Episodes en forme de fresque pour violon et orchestre (1992)
Labyrinthe, pour saxophone et orchestre (1992)
Symphonie "Vertueuse Russie" (1996)
Harpe Seraphim (1998)
Icône (2002)
9 Mai , avec baryton et choeur mixte (2004)


Musique de chambre

Quatuor à cordes n° 1 (1967)
Quatuor à cordes n° 2 (1970)
Quatuor à cordes n° 3 (1972)
Quatuor à cordes n° 4 (1980)
Concertina, pour quintette de cuivres 1972)
Apparences de mouvements, pour flûte seule (1978)
Percussionata, pour percussions (1978)
Gamayun, l'oiseau prophétique, pour hautbois solo (1979)
Vert teinté (Les Vitraux), pour 4 anches (1981)
Nicolo, pour violon et piano (1982)
Fantaisie de Varsovie, pour violon et piano (1983)
Dans l'esprit de Herman Hesse, pour quatuor de saxophones (1986)
Transformation Suite pour violoncelle seul (1991)
Adagio pour Upic, musique électronique (1990)


Piano

Cinq pièces (1961)
Sonate n° 1 (1963)
Rhapsodie sur trois thèmes russes (1964)
Sonatine (1964)
Sonate n° 2 (1978)
Trois pièces de concert pour 2 pianos
Domeni, suite fantastique pour clavecin (1985)
Obélisque pour piano à 4 mains (1988)
Sonata grotesque (1988)
Pièces pour les enfants


Musique sacrée

Vêpres
Stabat Mater Dolorosa, pour mezzo, 2 choeurs, orgue, guitare et percussions (1988)
Messe en ré pour choeur mixte (1993)


Opéras

Ceux qui sont aimés et ceux qui sont perdus (1975)
St Hermogenes (1999)


Musique chorale avec orchestre

Du conte du temps passé, chronique oratorio profane (1983)
Santana, ballet pour choeurs et orchestre (1983)
Russie cosmique, oratorio profane (1985)
Entre elle et moi, cantate (1985)
Stenka Razine, cantate (1989)
La Symphonie des Saintes Faces (1998)


Musique chorale a cappella

Chansons de stagnation (1975)
Signes sacrés (1975 / 2001)
Vigil (1976 / 1989 - 1990 ; 1997)
Quatre Poèmes de Ann Innocent (1980)
L'apôtre de la vérité (1983)
Vieille légende russe (1987)
Je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre (1990) aussi version quatuor de saxophones
Veille de nuit (1990)
Le Testament de Nikolai Vassilievitch Gogol (1997)
Le Vénérable Hegume Savva, choeur d'hommes (2000)
Six chorales sur des poèmes de poètes russes (2002)
Chansons fraternelles (2003)
Kitezh pop (2004)
Kulikovskii Tryptique (2005)
Notre-Dame de Vladimir (2006)


Mélodies

Trois poèmes de Fiodor Ivanovitch Tiouttchev (1967)
Trois Romances sur des poèmes de Pouchkine (1978)
Trois Romances sur des poèmes de Mikhaïl Lermontov (1978)
Les Voix des violons (1982)
Le dernier Bourdon (1985)
Cène pour baryton et quintette de cuivres (1991)
La Harpe des Séraphins, 5 mélodies (1978/1998)
Chansons Paladin (2000 - 2001)
Chansons Puissantes (2004)
Quatre Poèmes de Yuri Kuznetsov (2007)
Photos de vieux livres (2008)
"Et à la place du point je mets le soleil" (2008)
Prophète (2008)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16725
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Georgi DMITRIEV (né en 1942)   Jeu 29 Oct - 20:34

J'ai écouté mon seul CD de Dmitriev, qui comporte l'oratorio sur des textes de l'ancienne Russie, de 1983. Les textes les plus anciens connus de la vieille Russie, datent du 11ème siècle. Dmitriev en a classés certains puis harmonisés. L'oeuvre de 48 minutes est d'un esprit assez moderne, je crois même parfois atonal, mais pas déplaisant à mon goût. Il est écrit pour solistes, choeur et orchestre de chambre. Le CD est complété par son Stabat Mater de 1988, qui n'est pas le Stabat latin, mais un extrait de l'oeuvre d'Anna Akhmatova intitulé Requiem. Ce Stabat Mater - qui en fait n'en est pas un - est composé pour mezzo-soprano, deux choeurs, orgue, guitare et timbales.

Revenir en haut Aller en bas
 
Georgi DMITRIEV (né en 1942)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: