Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Roi des aulnes ( Schubert )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Le Roi des aulnes ( Schubert )   Mar 28 Nov 2006 - 16:43

Der Erlkönig - Le Roi des aulnes - op.1, D. 318, est un lied du compositeur romantique autrichien Franz Schubert.

Der Erlkönig fut composé à l'automne 1815, d'après un poème de Goethe. Schubert ne trouva un éditeur pour publier son lied que six ans plus tard, en 1821, après plusieurs remaniements. Chanté pour la première fois en public par le baryton Johann Michael Vogl le 7 mars 1821, l'œuvre reçut un accueil triomphal.

Les thèmes développés dans le poème sont typiquement romantiques : la mort, la nuit, le fantastique, la peur, la nature, etc. La musique s'en ressent, en tonalité de sol mineur, sérieuse, profonde et tragique.

Un seul et même chanteur interprète alternativement quatre personnages différents : le narrateur, aux première et dernière strophes, l'enfant, le roi des aulnes, et le père de l'enfant. Pour distinguer les différents personnages, le compositeur a joué sur le mode, l'ambitus (hauteur de la partie chantée) et la nuance de chaque partie :

le narrateur est chanté en voix de baryton, en mode mineur. C'est lui qui annonce la mort de l'enfant,

l'enfant est chanté en voix de ténor (notes aigües), en mode mineur, et toujours forte, pour signifier la détresse, la souffrance et la peur,

le roi des aulnes est chanté en voie de ténor (notes moyennes, chantées presque en voie de tête), en mode majeur, sur une mélodie douce et suave, pianissimo, en accord avec les paroles séduisantes du personnage fantastique,

le père chante en voix de basse, en mode majeur et mineur. Il représente le lien à la réalité, le secours rassurant de l'enfant.

Le piano joue un rôle important dans l'œuvre : les octaves et les accords en triolets de la main droite figurent le galop du cheval, alors que les gammes ascendantes (de six notes seulement) de la main gauche figurent le vent dans les branches.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

avatar

Nombre de messages : 6573
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi des aulnes ( Schubert )   Dim 28 Juin 2015 - 10:56

Une démonstration de ce qu'explique la présentation de Snoopy (datant déjà de bientôt neuf ans!!):

j'ai de nombreuses versions de ce lied ...celle qui m'a le plus fascinée et qui à mon sens réussi le mieux la caractérisation des différents personnages est celle de Bryn Terfel:



https://www.youtube.com/watch?v=TH53KrOqiZo
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16556
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Le Roi des aulnes ( Schubert )   Dim 28 Juin 2015 - 12:13

Je ne connaissais pas cette version de Bryn Terfel (d'ailleurs je ne connaissais pas non plus ce chanteur)...

Tu as raison, Jean, c'est une interprétation très bien réalisée, on croit réellement écouter quatre personnes !

Tout le monde connaît ce poème de Goethe écrit en 1782, mais au fait, qu'est-ce qu'un Roi des Aulnes ? Je ne m'étais jamais penché sur ce personnage. En fait c'est une créature maléfique, une sorte d'ogre ou de fée carabosse. Voici ce qu'on trouve dans Wikipedia, avec aussi le résumé de cette ballade de Goethe :

La créature évoquée dans le poème est un Erlkönig (roi des aulnes), personnage représenté dans un certain nombre de poèmes et ballades allemandes comme une créature maléfique qui hante les forêts et entraîne les voyageurs vers leur mort.

Par une nuit d'orage, un père chevauche, à travers une forêt sombre, avec son jeune fils dans ses bras. L'enfant croit voir dans l'obscurité la forme du roi des aulnes et il est effrayé. Le père calme son fils : ce qu'il voit n'est seulement que "le brouillard qui traîne". Mais la figure fantomatique ne quitte pas l'enfant. avec un discours persuasif, le roi des aulnes invite le "gentil enfant" à venir dans son royaume pour se distraire avec ses filles. Mais l'enfant est agité. Encore une fois le père essaie de trouver une explication naturelle à ses hallucinations: ce ne serait que le bruissement des feuilles et le reflet d'arbres centenaires. Mais la vision est plus menaçante, et le fils est paniqué. Lorsque le roi des aulnes finit par saisir l'enfant, le père perd son sang-froid et essaie de galoper aussi vite qu'il peut pour atteindre la ferme. Mais il y arrive trop tard : l'enfant est mort dans ses bras.



On trouve aussi le poème en allemand, et traduit en français :


Wer reitet so spät durch Nacht und Wind ?
Es ist der Vater mit seinem Kind.
Er hat den Knaben wohl in dem Arm,
Er fasst ihn sicher, er hält ihn warm.

Mein Sohn, was birgst du so bang dein Gesicht ? –
Siehst Vater, du den Erlkönig nicht !
Den Erlenkönig mit Kron’ und Schweif ? –
Mein Sohn, es ist ein Nebelstreif. –

„Du liebes Kind, komm geh’ mit mir !
Gar schöne Spiele, spiel ich mit dir,
Manch bunte Blumen sind an dem Strand,
Meine Mutter hat manch gülden Gewand.“

Mein Vater, mein Vater, und hörest du nicht,
Was Erlenkönig mir leise verspricht ? –
Sei ruhig, bleibe ruhig, mein Kind,
In dürren Blättern säuselt der Wind. –

„Willst feiner Knabe du mit mir geh’n ?
Meine Töchter sollen dich warten schön,
Meine Töchter führen den nächt lichen Reihn,
Und wiegen und tanzen und singen dich ein.“

Mein Vater, mein Vater, und siehst du nicht dort
Erlkönigs Töchter am düsteren Ort ? –
Mein Sohn, mein Sohn, ich seh’ es genau,
Es scheinen die alten Weiden so grau. –

„Ich liebe dich, mich reizt deine schöne Gestalt,
Und bist du nicht willig, so brauch ich Gewalt !“
Mein Vater, mein Vater, jetzt fasst er mich an,
Erlkönig hat mir ein Leids getan. –

Dem Vater grauset’s, er reitet geschwind,
Er hält in Armen das ächzende Kind,
Erreicht den Hof mit Mühe und Not,
In seinen Armen das Kind war tot.


Adaptation par Jacques Porchat (1861)

Qui chevauche si tard à travers la nuit et le vent ?
C'est le père avec son enfant.
Il porte l'enfant dans ses bras,
Il le tient ferme, il le réchauffe.

« Mon fils, pourquoi cette peur, pourquoi te cacher ainsi le visage ?
Père, ne vois-tu pas le roi des Aulnes,
Le roi des Aulnes, avec sa couronne et ses longs cheveux ?
— Mon fils, c'est un brouillard qui traîne.

— Viens, cher enfant, viens avec moi !
Nous jouerons ensemble à de si jolis jeux !
Maintes fleurs émaillées brillent sur la rive ;
Ma mère a maintes robes d'or.

— Mon père, mon père, et tu n'entends pas
Ce que le roi des Aulnes doucement me promet ?
— Sois tranquille, reste tranquille, mon enfant :
C'est le vent qui murmure dans les feuilles sèches.

— Gentil enfant, veux-tu me suivre ?
Mes filles auront grand soin de toi ;
Mes filles mènent la danse nocturne.
Elles te berceront, elles t'endormiront, à leur danse, à leur chant.

— Mon père, mon père, et ne vois-tu pas là-bas
Les filles du roi des aulnes à cette place sombre ?
— Mon fils, mon fils, je le vois bien :
Ce sont les vieux saules qui paraissent grisâtres.

— Je t'aime, ta beauté me charme,
Et, si tu ne veux pas céder, j'userai de violence.
— Mon père, mon père, voilà qu'il me saisit !
Le roi des aulnes m'a fait mal ! »

Le père frémit, il presse son cheval,
Il tient dans ses bras l'enfant qui gémit ;
Il arrive à sa maison avec peine, avec angoisse :
L'enfant dans ses bras était mort.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3394
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Le Roi des aulnes ( Schubert )   Dim 28 Juin 2015 - 12:24

Détresse d'un père qui lutte pour sauver son enfant mais l'enfant meurt dans ses bras... Schubert est parvenu à y mettre de la musique, à chaque fois, je pleure, il reste la beauté et les larmes ...
Merci pour cette vidéo et le texte !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Roi des aulnes ( Schubert )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Roi des aulnes ( Schubert )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: