Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 René de CASTERA (1873-1955)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16556
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: René de CASTERA (1873-1955)   Mar 4 Aoû - 9:49

René (d'Avezac) de Castéra est un compositeur français né à Dax le 3 avril 1873 et mort à Angoumé (Landes) le 8 octobre 1955.

René d’Avezac de Castéra était le troisième fils du magistrat Amand d’Avezac de Castéra (1835-1906, descendant par sa mère du peintre lillois Arnould de Vuez) et de sa femme Léonie (1845-1919), fille du Sénateur des Landes Charles de Corta. Les trois fils : Carlos (1867-1943), Gaston (1869-1900) et René, reçurent de leurs parents une éducation où les Arts occupaient une large place ; pour Carlos et Gaston, ce fut la peinture ; pour René, la musique…
Après des études au Collège de Dax, il est admis, sur la recommandation du pianiste Francis Planté, au Conservatoire de Paris en 1891, où il suit les cours de Louis Diémer. En 1894 il adhère à la Schola Cantorum, puis René de Castéra est élève de Vincent d'Indy, Charles Bordes, Alexandre Guilmant et Isaac Albéniz, secrétaire de la Schola Cantorum, fondateur de l'Édition Mutuelle, critique musical.  À la Schola Cantorum, il est le condisciple d'Albert Roussel, Déodat de Séverac, etc.

René de Castéra participe aux activités de la Libre Esthétique fondée par Octave Maus à Bruxelles ; la plupart de ses œuvres y sont créées, notamment par la pianiste virtuose Blanche Selva. Encensé par les critiques de son temps, il reçoit en 1912 à l'occasion de la création de sa Sonate, les félicitations de la reine des Belges Élisabeth de Bavière (1876-1965). Ses œuvres sont également interprétées à Paris, dans le cadre de la Société nationale de musique.

Il se marie en 1908 avec Claire L'Hôpital (1886-1957), qui lui donnera 5 enfants.

La même année 1912, le peintre Maurice Denis le fait figurer sur le médaillon de La Sonate pour la décoration du Théâtre des Champs-Élysées.


Principales œuvres

Musique symphonique

Jour de Fête au pays basque, poème symphonique, op 9 (1907)
Nausicaa, suite d'orchestre d'après le ballet (1929)


Musique de chambre

Trio pour piano, violon, violoncelle en ré mineur, op 5 (1908)
Sonate pour violon et piano en mi mineur, op 13 (1910)
Lent et grave pour violoncelle et piano (1923)
Sicilienne pour violoncelle et piano (ou orchestre) (1930)
Concerto pour flûte, clarinette, violoncelle et piano (1922)


Piano

Le petit chat est mort (1904)
Serenata, op 11 (1908)
Berceuse, op 12 (1909)
Petite valse romantique et danse allègre (1920)
Valse lente (1920)
Sur un noël basque, pour orgue (1899)
La chanson de Mr de Charrette, pour orgue


Musique pour la scène

Berteretche, opéra historique en 4 actes et 7 tableaux, inachevé (1912)
Nausicaa, ballet-pantomime avec choeurs, op 14 (1914)


Musique vocale

7 Chansons de troubadours, harmonisations (1906)
10 Chansons populaires des Landes, harmonisations (1927)
Chansons et Rondes des Landes, sur des textes de Loÿs Labèque (1938)
Chansons populaires du Béarn, harmonisations (1928)


Mélodies

(de 1893 à 1907) : Green, A l’hôpital, C’est l’extase, Le chant de la pluie, Colloque sentimental, Je ne sais pourquoi ? (Paul Verlaine), En rêve (Gabriel Vicaire), Nessun maggior dolor, Aimez- vous le passé (Paul-Jean Toulet), Un soir viendra (Robert Scheffer), La mort des fougères (Maurice Rollinat), Une voix chante (André Ri- voire), Mon cœur fut un fruit (Jean Richepin), L’ange et l’enfant (Jean Reboul), Lous Soubenis de Case (Alexis Peyret), Une jeune fille parle (Jean Moréas), Le Rêve de la fiancée (Catulle Mendès), Soleil cou- chant (José-Maria de Hérédia), etc.
Crépuscule (Henri Moreau, 1931).
Deux Prières pour chant et orgue : Notre Père - Je vous salue
Motet O quam bonus et suavis, à 4 voix, op 6

Choeurs, dont Chansons de Shakespeare pour choeur et piano, et
Maüdit sio l’Amou (1923), Plus de soupirs, ô belles (W. Shakespeare, 1924), Bérouyino (1927), Souffle, souffle vent du Nord et Un amant avec sa belle (Shakespeare, 1928), Jou m’en bau ent’au marcat et Lou Merlou (1928), Quam bos gagna, etc.


https://www.youtube.com/watch?v=-FjE6bOmWLE

Revenir en haut Aller en bas
 
René de CASTERA (1873-1955)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: