Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Gert WILDEN Jr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Gert WILDEN Jr.   Lun 13 Juil - 0:38

Eléments biographiques:

Gert Wilden Jr. est né d'une famille de musiciens talentueux d'origine bohémienne. Il étudia la composition, le piano et la direction d'orchestre au Conservatoire "Richard Strauss" de Munich. Aujourd'hui, il vit entre Berlin et Munich. Il s'intéresse de très près au jazz et au rock, puis voue parallèlement une fascination pour les musiques traditionnelles d'Afrique et du Brésil. Il oeuvre alors dans les domaines du jazz et du rock, ce qui l'amena à collaborer avec des artistes de la scène internationale tels que Billy Cobham, John Lord, Brian Auger, Hermeto Pascoal, Klaus Doldinger etc...Créant son The 3-Piano Ensemble "Flüge!sch!ag" avec les fameux pianistes Andy Lutter et Ralph Schmid, il reçut des accolades de prestigieux artistes tels que ChicK Corea, Steve Reich et Claus Ogerman. Après une période de contemplation et de réflexion sur les différents aspects conceptuels de la musique savante contemporaine, il préfère se tourner vers l'univers de la musique de film et composa plusieurs opus, aussi bien pour la télévision que pour le cinéma.

Impressions personnelles:

Ce soir, j'ai réécouté l'une d'entre elles, Schatten Der Zeit, un film de Florian Gallenberger interprété par Prashanth Narayanan, Tannishtha Chatterjee, Tillottama Shome et Irrfan Khan. Ce n'est pas une partition de cinéma grandiose ni une musique marquante par son inventivité. Me rétorquera-t-on que le rôle (ou ambition) de la musique pour l'image n'a jamais été d'inventer de nouveaux concepts, mais d'illustrer un film, peu importe la manière. Ce qui compte, c'est son efficacité à l'image. L'histoire de la musique de film démontrera, pour celui qui veut véritablement s'y pencher sérieusement et non pas se limiter par facilité à des idées toutes faites que l'on peut lire ci et là, que rien n'est aussi simple et que le Septième Art a cependant connu quelques compositeurs très inventifs et audacieux. Ceci étant dit et aurais-je pu le souligner, si je me fie à la seule musique de Schatten Der Zeit, Gert Wilden Jr n'en fait vraisemblablement pas partie, du moins tant que je n'aurai pas écouté autre chose qui me fasse changer d'avis. La partition, d'un style intimiste et romantique, interprétée par le "Slovak Radio Symphony Orchestra Bratislava" sous la direction de Windfried Grabe, est un peu convenue dans sa forme et ses orchestrations: elle ne surprend pas et ne sort pas du lot. Elle s'articule autour d'un thème principal très mélodique mais qui, sans être original ni très marquant, n'est malgré tout pas si mal. Les instruments indiens, tels que certaines percussions (Sascha Gotowtschikow), le sitar ou encore le Bansuri (Rakesh Chaurasia), sans compter la délicieuse voix de Tannishtha Chatterjee, n'interviennent que très peu, peut-être une exigence du réalisateur ou du compositeur de ne pas vouloir appuyer le cliché géographique...Pas mal de cinéastes sont assez frileux dans le fait d'appliquer à leur cinéma une musique imprégnée de couleurs locales. Il est vrai que le parti-pris de l'éviter ou, au contraire, d'en jouer, peut se discuter. Il n'y en a pas un qui soit plus légitime que l'autre. C'est l'art et la manière qui va faire toute la différence et bien sûr le talent du compositeur. Dans Les Raisons du Coeur (film de Markus Imhoof), Bruno Coulais n'exclut pas complètement la couleur locale dans sa musique, même si elle en joue subtilement et que l'on est très loin d'une simple imitation de la musique traditionnelle indienne. En vérité, ce sont des éléments de musique indienne retraités dans le style très personnel de Coulais, et c'est justement ça qui est intéressant. Pour en revenir à Schatten der Zeit, il en résulte toutefois une B.O. de bonne qualité avec des passages intimistes emmenés par une flûte solo, d'autres plus lyriques emportés par l'orchestre, surtout les cordes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Gert WILDEN Jr.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: