Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Questions sur certaines notations musicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zenith

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 39
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Questions sur certaines notations musicales   Lun 29 Juin - 14:05

Bonjour,

Étant très curieux, je me pose depuis longtemps quelques questions sur la notation musicale habituelle (comprendre sur une portée).
J'ai quelques connaissances de base, mais il y a des choses que je ne comprends pas, aussi si vous pouvez m'éclairer... :)


Par exemple, la différence entre un dièse et un bémol. J'entends par là un dièse de la note "inférieure" et un bémol de la note "supérieure".

Quelle est la différence entre un la# et un sib ? Car autant sur un manche de guitare que sur un clavier de piano, cela correspond à la même note. Donc comment choisit-on de préciser la note plutôt comme étant un la# ou comme un sib ? (sachant que ma question est valable pour toutes les autres notes séparées d'un ton)
joachim m'a donné quelques informations à ce sujet dans le forum de présentations, et je l'en remercie encore. Mais quelqu'un pourrait-il m'en dire plus ?

Toujours sur le même sujet, on m'avait un jour donné un moyen mnémotechnique pour me souvenir des notes qui ne sont séparées que par un demi-ton : les notes qui finissent en I, soit mi et si. Ce I final est-il volontaire ? Car il me semble que les noms des notes de musique tiennent leur origine dans l'Hymne à Saint-Jean Baptiste (du poète Paul Diacre). A-t-il fait exprès de finir ces notes en I ? Ou peut-être l'utilisation de cet hymne n'est que postérieure, et alors cela serait un merveilleux hasard ?


Et tant que j'y suis, j'en profite Wink
Quelle est la différence entre une blanche et une noire double pointée ? Car il me semble que ces deux durées sont identiques. Est-ce uniquement utile pour passer d'une mesure à la suivante ? Ou bien y a-t-il d'autres merveilleuses subtilités musicales que je ne connais pas ?


Il est possible que d'autres questions me reviennent à l'esprit, aussi je n'hésiterai pas à vous les poser.
Et si comme moi d'autres membres se posent certaines questions, n'hésitez pas ! Si à mon tour je peux aider, ça sera avec un grand plaisir !

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Questions sur certaines notations musicales   Lun 29 Juin - 20:54

1) la différence entre un la dièze et un si bémol est théoriquement de 1 "coma", coma qui est un dizième de ton! autrement dit inaudible pour une très large majorité d'auditeur: c'est pourquoi la plupart des instruments qui ont déjà leurs notes...installées (le piano contrairement au violon) ont la même note pour le la dièze et si bémol...
Alors pourquoi écrire plutôt l'une que l' autre?...Pour une question de tonalité du morceau, je crois , ..mais c'est plus complexe que çà...et mes notions de solfèges théorique sont un peu loin Wink

2) Aucune idée sur ta 2eme question: j'ignore d'où nous vient le nom des notes...qui d'ailleurs n'est pas le même en allemagne que chez nous: ils utilisent des lettre de l'alphabet :A = la, B= Si , C = do ou ut ; D = ré, E = mi , F = fa , G = sol.

3) tu me colles aussi avec ta troisième question Wink ...mais je peux te dire (d'après toutes les partitions que j'ai eu en main comme choriste, que j'ai très peu (voir jamais? je ne me souviens pas) rencontré le double pointage!)

Anouchka en sait sans doute plus que moi et Pianoline aussi si elle passe par là...tout comme Snoopy!
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Questions sur certaines notations musicales   Mar 30 Juin - 0:36

En fait, les altérations sont indiquées au début de la portée et représentent le nombre de dièzes ou de bémols qu'on trouve dans la tonalité dans laquelle est écrite la musique. Par exemple, pour une musique écrite en Do majeur, il n'y a aucun altération : les notes sont : do, ré, mi, fa sol, la, si. Dans la tonalité de La majeur, il y a trois dièzes à la clef (on dit aussi "l'armure") : do#, Fa#, sol#. Cette "armure" donnée en début de portée permet de ne pas surcharger l'écriture en reportant les dièzes à chaque fois qu'on rencontre les notes do, fa et sol. On sait qu'elles seront toujours diézées (sauf si on place un bécare devant qui annule le dièze indiqué à la clef). C'est donc la tonalité choisie qui impose d'écrire un la# ou un sib alors que c'est la même note (du moins sur un piano ou une guitare). En fait, les armures ne comportent soit que des dièzes, soit que des bémols. Il peut y avoir de 1 à 7 dièzes ou de 1 à 7 bémols. Une armure à un seul dièze (c'est le fa#) indique qu'on est dans la tonalité de sol majeur (ou de mi mineur). Une armure à 7 dièzes (la#, si#, do#, ré#, mi#, fa#, sol#) indique qu'on est dans la tonalité de do# majeur (ou de la# mineur). Ne me demande pas comment on reconnaît qu'on est dans la tonalité majeure ou dans la tonalité mineure, là j'ai un trou.

Je ne connaissais pas ce moyen mnémotechnique pour reconnaître les notes séparées par un demi-ton (les notes en I) mais il n'est valable que pour la tonalité de do majeur. Si tu changes de tonalité, ce n'est plus vrai. Il vaut mieux se souvenir qu'il y a un demi-ton entre le 3ème et le 4ème degré (mi et fa pour la donalité de do) et entre le 7ème et le 8ème degré (si et do pour la tonalité de do).
L'hymne de Saint-Jean Baptiste est antérieur au système de Guido d'Arezzo. Celui-ci a pris la première syllable de chaque vers pour nommer les notes :


Ut queant laxis

resonare fibris

Mira gestorum

famuli tuorum

Solve polluti

labii reatum

Sancte Iohannes

Dans le dernier vers il a pris l'initiale de chaque mot, mais pourquoi ? je n'en sais rien. Il aurait aussi bien pu nommer la dernière note "sa". Plus tard on a utilisé la syllabe "do" à la place de "ut" pour solfier (chanter les notes) parce que ça coulait mieux.

Je ne connaissais même pas l'existence des notes double-pointées. Après consultation de wikipedia, je vois qu'une noire double-pointée correspond à 7 croches et non pas à une blanche. En fait, le double-point augmente la note des 3/4 de sa durée.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11547
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Questions sur certaines notations musicales   Mar 30 Juin - 9:19


Merci pour toutes ces explications car j'ignorais tout cela. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions sur certaines notations musicales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Questions sur certaines notations musicales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: