Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 James HORNER (1953-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: James HORNER (1953-2015)   Jeu 18 Juin - 18:59

Eléments biographiques (source wikipédia)

James Horner, né le 14 août 1953 à Los Angeles, est un compositeur qui a principalement assis sa réputation dans le domaine de la musique de film américaine. Il est réputé pour avoir introduit des éléments musicaux électroniques (ceci dès les années 80 et bien avant que cela ne devienne la norme) et des chœurs dans nombre de ses partitions musicales. Il utilise fréquemment aussi des éléments de musique traditionnelle irlandaise, notamment dans Jeux de Guerre, Braveheart ou encore Ennemis Rapprochés. Sa formation et son héritage classiques qu'il partage avec John Williams ou Ennio Morricone, ses deux influences majeures en musique de film, font de lui un compositeur particulièrement important et respecté dans l'histoire du septième art. James Horner est le fils d'un couple d'immigrés autrichiens, Joan (née Fraenkel) et Harry Horner. Ce dernier exerçait des fonctions de chef décorateur, scénariste et occasionnellement réalisateur de film. Il commença à jouer du piano à l'âge de cinq ans. Il passa ses jeunes années à Londres où il fréquenta le Royal College of Music. Il rejoignit plus tard le lycée de Verde Valley à Sedona en Arizona. Il obtint ensuite un diplôme de premier cycle à l'université de Californie du Sud puis un master. Il commença alors à travailler son doctorat à l'université de Californie à Los Angeles où il étudia entre autres avec Paul Chihara. Après plusieurs compositions pour l'"American Film Institute" au cours des années 1970, il cessa d'enseigner la théorie musicale à l'UCLA et se tourna vers la composition de bandes originales.

James Horner est le compositeur des musiques de certains des plus grands succès cinématographiques de ces vingt dernières années : en 1979, Il compose sa première musique de film pour Les Mercenaires de l'espace réalisé par Jimmy T. Murakami, produit par Roger Corman ; En 1982, il crée la musique originale du film Star Trek 2 : La Colère de Khan, devenant ainsi un compositeur de première importance. Parmi ses œuvres fondatrices, il faut citer les partitions de Brainstorm, La Foire des ténèbres et Krull, toutes trois composées en 1983 et qui l'amènent très vite à travailler sur de grosses productions telles que Aliens (James Cameron) ou bien encore Le Nom de la rose (Jean-Jacques Annaud) en 1986. Son style musical s'affirme véritablement avec la partition de Glory en 1989 et Les Experts en 1992, où il s'oriente vers une orchestration plus mesurée et subtile, en développant parfois de longues plages musicales très mélancoliques. À ce titre, l'une de ses plus belles réussites est sans conteste sa composition pour le film Braveheart en 1995, qui lui vaut une reconnaissance publique et un succès critique. En 1997, il compose la musique de Titanic ainsi que la chanson titre chantée par Céline Dion, qui bat le record précédant en restant 16 semaines à la première place du Top 200 des albums de Billboard, et qui lui vaut un Oscar de la meilleure musique en 1998. La bande originale du film s'est vendue a plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde.

Il a à son actif plus de 150 musiques de films parmi lesquelles Cocoon, Willow, Apollo 13 (Ron Howard), Le Masque de Zorro (Martin Campbell), Troie (Wolfgang Petersen), et plus récemment le blockbuster Avatar pour lequel il collabore avec James Cameron une nouvelle fois. Depuis son éviction de Roméo et Juliette (2013) au terme de l'enregistrement de la musique et sa non reconduction sur la franchise The Amazing Spider-Man, partition où il avait une nouvelle fois habilement fusionné sons électronique et orchestre traditionnel en détournant les codes actuelles de la musique de film pour les passer au filtre de son style, James Horner a depuis pris un peu de recul par rapport au cinéma, même s'il est annoncé sur Fathers and Daughters (2014) et composera probablement la musique des suites d'Avatar (2016, 2017). Il profite de cette année sabbatique pour se consacrer à des œuvres de concert (dont un Double Concerto pour violon, violoncelle et orchestre qui sera créé en première mondiale le 12 Novembre 2014 par Mari et Hakon Samuelsen avec l'Orchestre Philharmonique de Liverpool placé sous la direction de Vasily Petrenko) et préparer le concert Titanic qui a eu lieu en première mondiale les 13, 14 et 15 mars 2015 au KKL de Lucerne, en Suisse, puis le 27 avril 2015 au Royal Albert Hall.


Dernière édition par Icare le Ven 22 Avr - 16:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Jeu 18 Juin - 22:23

J'ai redécouvert aujourd'hui la bande originale de Braveheart, un film de Mel Gibson (1995) avec parmi les rôles principaux Mel Gibson et Sophie Marceau. J'avais oublié que la galette atteignait presque les 78 minutes de musique! J'ai dû m'y prendre en deux fois pour arriver au bout. Je ne me sentais pas disposé de  tout écouter d'une traite. Le thème réellement magnifique de la B.O. de James Horner est (en tout cas pour moi) "The Secret Wedding" qui subit par ailleurs un superbe développement. Il revient à plusieurs endroits, parfois avec choeur, mais disons que c'est dans cette version-là que je le préfère. L'emploi d'instruments traditionnels irlandais m'intéresse moins ici que dans Rob Roy de Carter Burwell que je trouve particulièrement réussi sur ce point, une B.O. d'un autre film dont l'intrigue se déroule dans les vastes espaces verts d'une Ecosse historisque. D'autre part, je suis moyennement séduit par les passages d'atmosphère et d'action: je n'y aime pas spécialement l'emploi de la percussion que je trouve un peu trop figée dans un même carcan rythmique et le synthétiseur un peu creux par moment...à mon goût... Malgré ces quelques réticences, globalement, je me suis laissé emporter par la dimension lyrique et épique de cette musique et surtout par le sublime thème que j'ai évoqué en début de message qui, à lui seul, vaut le détour.

https://www.youtube.com/watch?v=C3nwwajqlmQ

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Mar 23 Juin - 9:04

Le compositeur James Horner vient de se tuer dans un crash aérien, à l'âge de 62 ans. A quelques jours près, ce topic aurait été fait à titre posthume. No
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2934
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Mar 23 Juin - 9:26

Citation :
A quelques jours près, ce topic aurait été fait à titre posthume. No
C'est devenu un bel hommage ! "Secret Wedding !"
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Mer 24 Juin - 9:07

http://www.voici.fr/news-people/actu-people/james-horner-le-compositeur-de-la-bo-de-titanic-est-mort-dans-un-crash-d-avion-563373#xtor=RSS-33&utm_source=yahoo&utm_medium=rss&utm_campaign=yahooActu

James Horner, connu notam­ment pour avoir composé la bande origi­nale du film Tita­nic, est mort. Il a été tué dans le crash d'un avion qu'il pilo­tait.

Triste nouvelle. Cette nuit, James Horner, âgé de 61 ans, est décédé dans un crash d'avion survenu près de Santa Barbara, aux Etats-Unis. Selon le site améri­cain The Holly­wood Repor­ter, le compo­si­teur pilo­tait le petit avion, avant de s'écra­ser. Sa mort a été offi­ciel­le­ment confir­mée sur Face­book par son assis­tante, Sylvia Patrycja. « Nous avons perdu une personne extra­or­di­naire avec un énorme cœur et un talent incroyable. Il est mort en faisant ce qu'il aimait. Merci pour tout votre soutien et votre amour », a-t-elle déclaré sur le réseau social.

Le compo­si­teur compte parmi ses œuvres les bandes origi­nales de Brave­heart, Apollo 13, Aliens, Avatar et bien sûr Tita­nic, pour lequel il a décro­ché deux Oscars dont celui de la meilleure chan­son pour My Heart Will Go On, inter­pré­tée par Céline Dion. Au total, la bande origi­nale du film de James Came­ron, sorti en 1997, s'est écou­lée à plus de 27 millions d'exem­plaires dans le monde. James Horner a eu le temps d'ache­ver trois derniers projets avant de mourir : les bandes origi­nales de South­paw avec Jake Gyllen­haal, en salles le 22 juillet prochain, The 33 avec Anto­nio Bande­ras, attendu au mois de novembre, mais égale­ment Le Dernier Loup de Jean-Jacques Arnaud, sorti en février.


A ton avis, Icare, on laisse cet article dans le topic Horner, ou bien on l'inclut dans les "décès" ?


https://www.youtube.com/watch?v=xfsWHsYbOQo
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Mer 24 Juin - 9:53


personnellement, je trouve que cet article est très bien ici. Merci pour ce complément d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Ven 2 Oct - 11:39

"... Il profite de cette année sabbatique pour se consacrer à des œuvres de concert (dont un Double Concerto pour violon, violoncelle et orchestre qui sera créé en première mondiale le 12 Novembre 2014 par Mari et Hakon Samuelsen avec l'Orchestre Philharmonique de Liverpool placé sous la direction de Vasily Petrenko)...

Ce matin, j'ai écouté deux oeuvres contemporaines que rien ne lie entre elles, si ce n'est qu'il s'agit dans les deux cas de pièces concertantes. J'ai d'abord écouté Un Délire de Dédales - Quatrième concert symphonique pour flûte et orchestre du compositeur français Claude Ballif (1924-2004) qui est une oeuvre purement atonale sans aucune concession, puis, guère de temps après, tout son contraire, avec Pas de Deux - Double concerto pour violon, violoncelle et orchestre du compositeur américain récemment disparu James Horner, plus connu pour sa musique de film. Et là, c'est une oeuvre complètement tonale et profondément lyrique qui s'est évidemment présentée à mes oreilles, comme je l'avais d'ailleurs pressenti. Au départ du second mouvement (celui du milieu), j'ai aisément retrouvé la couleur symphonique très caractéristique du compositeur. Ce qui, en revanche, me turlupine...ou plutôt m'intrigue...c'est que j'ai plus de facilité à "décrire" une oeuvre atonale de l'envergure d'Un Délire de Dédale que ce Pas de Deux, alors que dans les deux cas il s'agit d'une première approche. L'un comme l'autre, je les écoutai ce matin pour la première fois, et l'un comme l'autre m'ont passionné. Je dirais que le concerto de Claude Ballif m'a fasciné et que celui de James Horner m'a profondément ému, que le premier a su me saisir et me destabiliser par ses tumultes et ses turbulences alors que le second a su m'emporter et me rassurer par son lyrisme somptueux et réconfortant, l'expression de la beauté après l'expression d'un "chaos" si parfaitement maîtrisé. Ce sont la violoniste et le violoncelliste Mari & Hakon Samuelsen qui commandèrent ce double concerto à James Horner. Si, généralement, ils se produisent en concert chacun de leur côté, il leur arrive aussi de se produire en duo, seulement le répertoire ne contient pas énormément d'oeuvres qui leur permettent, et existeraient-elles, faudrait-il encore qu'elles soient jouées. Il y a bien le Double Concerto de Brahms et le Triple Concerto de Beethoven, puis aussi La Muse et le poète de Saint-Saëns ainsi que le Double Concerto de Delius. Ce sont sûrement des oeuvres à faire revivre en concert: j'espère que ce talentueux duo en donnera l'occasion. A propos de leur commande à Horner: <<Nous nous sommes dit qu'il fallait enrichir le répertoire pour violon et violoncelle, mais de manière à ce qu'il touche un public aussi large que possible. Nous voulions donner aux auditeurs quelque chose dont ils se souviennent quand ils rentrent à la maison - une mélodie ou de belles harmonies - quelque chose qui ne les quitterait plus. De nombreuses partitions de musique contemporaine ne prennent pas en compte ce critère.>> Je pense que ce Pas de Deux de James Horner répond admirablement bien à cette demande tant cette musique est belle, intense et émouvante.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Ven 22 Avr - 16:35


Ce matin, j'avais commencé une journée sur la douceur à peine chahutée par moment d'une B.O. de James Horner que j'ai toujours beaucoup aimée: elle fut mon premier cd du compositeur. Il s'agit de la partition composée pour Sneakers/Les Experts, film de 1992 réalisé par Phil Alden Robinson réunissant une belle brochette d'acteurs dont Robert Redford, Ben Kingsley et Sidney Poitier. La musique de Horner utilise des voix particulièrement douces et chatoyantes dans un contexte harmonique et rythmique souple et lancinant, le tout porté par le saxophone irrésistible de Branford Marsalis et de temps en temps troublé par un piano percussif et une musique prenant une tournure plus dramatique et crispée...elle deviendra même très lyrique dans la dernière partie de l'oeuvre.

Un extrait! Je pense que Laudec appréciera...

https://www.youtube.com/watch?v=o62_zWzm0fI
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Jeu 30 Juin - 20:24

Je viens d'apprendre, par votre fil, son décès dans un crash...
J'ai aimé ce compositeur, je l'ai adoré sur "Titanic"... , dont je trouve la BO géniale (que j'ai ré-écoutée aujourd'hui) = Car, en dehors du thème principal que tout le monde connaît évidemment (choeurs magnifiques), musique irlandaise, final par Cécile Dion (que j'aime beaucoup sauf dans son registre aigu, bon, c'est vrai qu'elle ne chante pas "du lyrique"). Cela m'a émue beaucoup.
La vie, c'est hélas parfois ça... Oh, c'est comme si Titanic était presque un testament.. Vous vous souvenez de cette fin, extraordinaire de force d'amour et d'espoir, et d'éternité. Ce film, avant tout, c'est cela.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 303
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Mer 28 Sep - 20:04

Mince alors, je ne savais même pas qu'il était mort... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Mer 28 Sep - 21:45

Moi aussi, ça m'a fait le même étonnement triste. En plus j'ai écouté de nouveau Titanic , avec mon petit clan , la BO cet été (comme en juin). Il n'y a pas eu que cette BO, il y a eu tout le reste. Il nous manquera, son style était , à mon avis, très inimitable, avec des racines en lui bien ancrées qui lui donnaient un mélange de romantisme, violence et douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Mer 28 Sep - 22:00

P.S.
Joachim a écrit:
"Le Dernier Loup" de Jean-Jacques Arnaud, sorti en février.
= Message de l'an dernier.

C'est un très, très beau film. Qui fut difficile à tourner.., est très émouvant... et la musique magnifique : A voir absolument. La fin est extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 303
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Jeu 29 Sep - 19:05

Je trouve qu'ils sont quand même nombreux ceux qui se tuent aux pilotes de leur avion ou hélicoptère...

Quelques exemples :
- Colin Mc Rae (pilote automobile)
- Kennedy Junior
- John Denver (chanteur américain)
- Dean Paul Martin (fils de l'acteur Dean Martin et acteur lui même)
- Graham Hill
- Otis Redding

Morale de l'histoire : si on est riche un jour, ne surtout pas s'acheter un avion, car ça finit mal !
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2085
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Jeu 29 Sep - 22:20

Tu as entièrement raison....   Wink et je rajoute Saint-Exupéry, notre génial aviateur et écrivain, qui mourut en avion, et dont la disparition reste encore très mystérieuse même si des débris ont été retrouvés au large de notre golfe méditerranéen (il me semble que c'était sa montre...). Cela dit, il n'était pas le propriétaire de son avion.
Conclusion, la même.. : si on est riche, ne pas rouler vite et piloter et aller sur Mars, mais chanter, vivre la musique, et aider les musiciens, les mélomanes, les chanteurs, car cela nous rend heureux... (et on court moins de risques, sauf un infarctus si on s'excite sur sa baguette magique, ce qui n'est quand même pas le cas de tout le monde !! Hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James HORNER (1953-2015)   Aujourd'hui à 9:01

Revenir en haut Aller en bas
 
James HORNER (1953-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: