Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Nicola VACCAI ou Vaccaj (1790-1848)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16555
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Nicola VACCAI ou Vaccaj (1790-1848)   Mar 12 Mai - 9:57

Nicola Vaccai (ou Vaccaj), né à Tolentino (Marches) le 15 mars 1790 et mort à Pesaro le 5 août 1848, est un musicien italien surtout connu comme professeur de chant. Attaché à perfectionner l'enseignement du bel canto dans tous ses aspects et dans toute la complexité qu'il avait pris au début du xixe siècle, il enseigna à Venise, Trieste, Parme, Paris et Milan.

Il a commencé ses études à l'Accademia di Santa Cecilia de Rome où il a obtenu son diplôme, puis s'est déplacé à Naples pour assister à des conférences de Giovanni Paisiello et en 1815, il met en scène son premier opéra I Solitari di Scozia (Le solitaire de l'Ecosse), qui eut un certain succès avec le public. Il a ensuite déménagé à Venise qui à l'époque était encore la place théâtrale la plus importante en Italie, où il a écrit d'autres œuvres, mais se consacra aussi à l'enseignement du chant qui était une de ses passions.
Après trois ans passés à Paris, il publia à Londres, en 1833, Il Metodo pratico di canto italiano per camera : "Méthode pratique de chant italien pour la chambre" (par opposition à la scène), comportant quinze leçons explorant systématiquement les difficultés du "chant orné" italien. Les leçons comportent de courtes pièces (à peine une minute) permettant à l'élève de travailler systématiquement chacune de ces difficultés. Ce sont des chansons chantées avec accompagnement de piano dans une difficulté croissante ; en réalité, les 22 chansons sont pour la plupart tirées des airs de Pietro Metastasio.
Il existe de multiples transpositions de des pièces s'adaptant à la tessiture de chaque élève. On trouve ainsi des versions "pour soprano ou ténor", pour "mezzo soprano ou baryton", "pour basse", etc.

La "Méthode" demeure très utilisée des élèves chanteurs. Elle comporte, parmi d'autres choses bien connues, une mélodie (Manca solecita) qui a acquis quelque notoriété auprès des élèves et des professeurs des classes de chant des conservatoires, ainsi que dans les cours de chant privés.

Il a composé également des opéras (17), des œuvres pour l'église, des cantates, des duos, des airs, des romances et 4 ballets.


Opéras

I solitari di Scozia, melodramma in 2 atti, libretto di Andrea Leone Tottola (Napoli, Teatro Nuovo, 18 febbraio 1815)
Malvina (Venezia, Teatro San Benedetto, 8 giugno 1816)
Il lupo di Ostenda, ossia L'innocenza salvata dalla colpa (Venezia, Teatro San Benedetto, 17 giugno 1818)
Pietro il grande, ossia Un geloso alla tortura (Parma, Teatro Ducale di Parma, 17 gennaio 1824)
La pastorella feudataria (Torino, Teatro Carignano, 18 settembre 1824)
Zadig ed Astartea (Napoli, Teatro San Carlo, 21 febbraio 1825)
Giulietta e Romeo (Milano, Teatro della Cannobiana, 31 ottobre 1825)
Bianca di Messina (Torino, Teatro Regio, 20 gennaio 1826)
Il precipizio, o Le fucine di Norvegia, melodramma semiserio in 2 atti, libretto di Bartolomeo Merelli (Milano, Teatro alla Scala, 16 agosto 1826)
Giovanna d'Arco, melodramma romantico in 4 parti, libretto di Gaetano Rossi (Venezia, Teatro La Fenice, 17 febbraio 1827) con Adelaide Tosi e Gaetano Crivelli
Saladino e Clotilde (Milano, Teatro alla Scala, 4 febbraio 1828)
Alexi (Napoli, Teatro San Carlo, 6 luglio 1828)
Saul, tragedia lirica in 2 atti, libretto di Felice Romani, revisione di Andrea Leone Tottola, (Napoli, Teatro San Carlo 11 marzo 1829, ma composto tra il 1825 e il 1826) con Giovanni Battista Rubini, Luigi Lablache e Michele Benedetti (basso)
Giovanna Grey, opera lirica in 3 atti, libretto del conte Carlo Pepoli (Milano, Teatro alla Scala, 23 febbraio 1836 con Maria Malibran ed Ignazio Marini)
Marco Visconti (Torino, Teatro Regio, 27 gennaio 1838)
La sposa di Messina (Venezia, Teatro La Fenice, 2 marzo 1839)
Virginia (Roma, Teatro Apollo, 14 gennaio 1845)

A partir de 1824 ses opéras ont été représentés dans divers théâtres italiens, dont  Pietro il Grande, La pastorella feudataria, Zadig e Astartea, Bianca di Messina et le plus important, Giulietta e Romeo (1825), sur le livret de Felice Romani sur lequel, 5 ans plus tard, sera utilisé pour I Capuleti e i Montecchi de Vincenzo Bellini.


Ballets

Camina, Regina di Galizia (1817)
Timurkan (1820)
Il Trionfo di Alessandro in Babilonia (1820)
Ifigenia in Aulide (1821)


Musique instrumentale

Concertone de chambre
Fanfare et introduction à l'hymne national
Quintette à cordes
Variations sur God save the King, pour violon et piano (1820)
Fuga tonale di un credo, pour orgue


Musique sacrée

Messe à 4 voix
Domine Deus et Agnus Dei
Divers fragments de messes (Kyrie, Gloris, Quoniam, Qui tollis, Credo)
Dies Irae
Magnificat et Gloria
Service de la Semaine Sainte
Tantum ergo
Motets et Psaumes


Cantates profanes

Dafni ed Eurillo (1813)
Andromede (1814)
L'Omaggio della gratitudine (1814)
Ildegonda (1827)
In Morte di Maria Malibran (1837)
Il Monumento di Milano (1837)


Autres musiques vocales

La Caccia, trio vocal avec cor
Duos et autres ensembles vocaux
Ariettes, Nocturnes, Romances et Arias pour une voix et piano
Variations sur un thème de Haydn pour soprano et orchestre




https://www.youtube.com/watch?v=pbUHQWkCrvI
Revenir en haut Aller en bas
 
Nicola VACCAI ou Vaccaj (1790-1848)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: