Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Daniel DAL BARBA (1715-1801)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16636
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Daniel DAL BARBA (1715-1801)   Sam 9 Mai - 18:11

Daniel Dal Barba (né à Vérone le 5 mai 1715  - mort à Vérone le 26 Juillet 1801) était un compositeur, violoniste, chanteur d'opéra et librettiste italien.


Après avoir abandonné ses études en droit, il a étudié la musique par lui-même dans sa ville natale. En 1737  il a commencé à être actif en tant que violoniste et en 1743 comme chanteur d'opéra au Théâtre philharmonique de Vérone, où il a fait ses débuts avec le drame I fratelli riconosciuti de Pietro Chiarini. Il a joué avec succès à Venise, dans le théâtre de Sant'Angelo dans Scipione nelle Spagne de Baldassare Galuppi en 1746 et l'année suivante dans Pompeo in Armenia de Scarlatti et Caduta d'Amulio di Pampani. En 1744  il fait ses débuts, comme compositeur d'opéra avec Il Tigrane, où il a occupé le rôle de Mithridate. En 1746  il a chanté dans l'opéra Il Pompeo d'Alessandro Scarlatti, mis en scène dans le même théâtre.

En 1749  il a été nommé chef de chœur de l'Académie Filotima et l'Académie Philharmonique de Vérone. En 1762 il remplace Don Girolamo Zanata à la tête de la chapelle de la cathédrale de Vérone auquel il a succédé officiellement en 1769.

En 1770, à l'Académie philharmonique, il a rencontré Wolfgang Amadeus Mozart âgé de quatorze ans avec son père Leopold. Neuf ans plus tard, alors vieux et fatigué, il a été remplacé à la tête de la chapelle de la cathédrale de Vérone par Bartolomeo Giacometti. Décédé en 1801, son nom a été vite oublié, mais au cours des dernières années, l'intérêt dans son rôle en tant que musicien a conduit à une étude détaillée du caractère.

La musique de Dal Barba a été appréciée par les fidèles pour sa veine spontanée et populaire. Ses compositions ne durent jamais trop longtemps. Elle introduit dans la musique d'église une simplicité, loin de produits académistes mais surtout adressée aux gens simples; il voulait plaire au goût de l'homme commun.


Oeuvres

Opéras ; ils sont considérés comme perdus;

Il Tigrane (opera seria, libretto di Carlo Goldoni, 1744, Verona)
Il gran Tamerlano (parodia, 1746, Venezia)
Lo starnuto d'Ercole (intermezzo, 1748, Verona)
Il finto Cameriere (intermezzo, libretto di Daniel Dal Barba, 1749, Verona)
Ciro in Armenia (opera seria, libretto di Pietro Metastasio, 1750, Verona)
Artaserse (opera seria, libretto di Pietro Metastasio, 1751, Verona)
Alessandro nell'Indie (opera seria, libretto di Pietro Metastasio, 1761, Verona)


Autres musiques profanes

5 Cantates à 1 voix, violons et basse
2 Arias


Musique religieuse

Cesare Baronio guarito da una mortal malattia per le orazioni di San Filippo Neri (oratorio, 1748, Trento)
Messes;
Nunc sancte nobis spiritus, 4vv, insts, 1744;
Responsori per l’esequie del Sommo Pontefice, 1769;
Kyrie, 4vv, 1771;
Salmi breve per tutto l’anno, 1772;
Gloria, 4vv, insts, 1776;
Litanie della BVM, 4vv, insts, 1791

Magnificat, Alleluia, Pange lingua: vv, orch;
3 responsories, 1776,



Musique instrumentale

4 sinfonie piene per 4 corni
Sinfonia a 3 (1766)
3 concerti per flauto
Concerto per violino
12 sonate (6 per violino e basso continuo e 6 per 2 violini) (1747)
Sonata per cello e basso
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16636
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Daniel DAL BARBA (1715-1801)   Jeu 14 Mai - 16:48

joachim a écrit:
La musique de Dal Barba a été appréciée par les fidèles pour sa veine spontanée et populaire. Ses compositions ne durent jamais trop longtemps. Elle introduit dans la musique d'église une simplicité, loin de produits académistes mais surtout adressée aux gens simples; il voulait plaire au goût de l'homme commun.

Et c'est confirmé par son Kyrie et son Gloria, que l'on trouve sur ce CD, accompagné d'oeuvres de contemporains : Perazzini et Giacometti. Une musique attachante (de même que le Te Deum et l'Ave Maris Stella de Giacometti. J'ai un peu moins aimé les deux Responsori per il Sabado Santo de Perazzini.)

Revenir en haut Aller en bas
 
Daniel DAL BARBA (1715-1801)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: