Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Luigi Boccherini (1743-1805)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
laudec

avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Ven 18 Avr - 18:05

j'ai beaucoup aimé aussi "flûte et harpe" ainsi que les "concertos pour violoncelle", ça entre tout à fait dans mes cordes   
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Mer 4 Juin - 23:31

Icare a écrit:
Ma récompense,aujourd'hui,pour avoir remonté le temps,sont les Quintettes n°4,n°7 & 9 pour guitare et quatuor à cordes de LUIGI BOCCHERINI par Narciso Yepes et le Melos Quartett,un disque que je possède depuis le début des années 90! C'est simple,hormis les "modernes" et les contemporains,c'est le cd classique que j'écoute le plus souvent,plus souvent même que n'importe quelle oeuvre de BACH,MOZART,BEETHOVEN. Je ne sais pas pourquoi -- une sorte d'album fétiche -- une musique qui me procure un plaisir indicible --Ha! le "fandango" du N°4 avec l'ajout des castagnettes,l'"Allegro moderato" et le "Menuet" du N°7 qui allie majestueusement élégance et légèreté -- l'"Andantino" presque romantique du N°9 -- Pour moi,ces trois Quintettes sont des chefs-d'oeuvre!  I love you

Fut un temps où c'était le cd classique qui revenait le plus souvent dans mon lecteur, et pourtant, je n'ai jamais rien tenté d'autre depuis, et cela sans qu'il y ait une raison valable. Alors certes, ça fait pratiquement trois ans que je ne les avais pas réécoutées, mais, en les remettant sur les oreilles, ce soir, ces trois QUINTETTES pour guitare et quatuor à cordes, les N°4, 7 & 9, par NARCISO YEPES et le MELOS QUARTET, m'ont tout autant émerveillé que les fois précédentes. Luminosité, virtuosité jamais pesante, sens inouï de la mélodie, fougue, intensité, un brin de folie...    De la très belle musique!!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 5 Juin - 8:34

Moi aussi, je ne me lasse pas de ces quintettes pour guitare et cordes. Le 4ème, avec son fandango qui inclut des castagnettes est particulièrement remarquable.
Le 9ème, la Ritirata di Madrid a été orchestré sous le titre Nuit de Garde à Madrid.
Il est à noter qu'aucun des 9 quintettes - le 8ème est perdu - n'est une composition d'origine pour guitare et cordes. Tous sont des adaptations (par Boccherini lui-même) de mouvements de quintettes à cordes ou de quintettes avec piano. Par exemple le 4ème est une réunion de mouvements des quintettes op 10 n° 6 et 40 n° 2. Le 9ème réunit le quintette à cordes op 30 n° 6 et le quintette avec piano op 56 n° 3.


Je suppose que tu parles de ce CD :





Moi je préfère quand même celle ci :




Et ici une interprétation particulièrement enflammée !




Et que penses tu de la marche de la ritirata di Madrid revue par Luciano Berio ?

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 5 Juin - 10:14

Oui, j'aime bien la construction progressive de cette marche que je ne connaissais pas. Ha! Belle interprétation du Fandango que tu nous présentes là!! Cette musique est merveilleuse. Parmi les quelques cd que je pourrais emmener sur une île déserte, celui qui contient ces trois Quintettes pour guitare et quatuor à cordes, 4, 7, 9, en ferait inévitablement partie parce que pour eux, je vis un coup de coeur permanent.   
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 5 Juin - 12:23

Magnifique mais mon préféré reste : harpe et flûte  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 5 Juin - 12:34

Parmi les perles, je range cet air de concert "Se d'un amor tiranno" avec violoncelle obligé, en fait une sorte de concerto pour voix, violoncelle et orchestre (environ 1/4 d'heure). Disponible par Ophélie Gaillard et Sandrine Piau.

Pour avoir une idée, une interprétation convenable (orchestre moderne) par le Sinfonietta Riga
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 5 Juin - 13:04

Excellente musique! Merci jdperdrix pour cet extrait qui, encore une fois, démontre à quel point Boccherini est un compositeur à ne pas négliger. Mains 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Lun 10 Nov - 19:58

jdperdrix nous a fait écouter ce magnifique air de concert "Se d'un amor tiranno".

J'ai trouvé un disque entièrement consacré à ses "aria accademica" : il y en a ici 7 sur les 15. Tous sont sur des textes de Metastase, et on peut remarquer que contrairement aux airs de concert de Mozart ou de Haydn, chez Boccherini, pas de vocalises à s'en décrocher la mâchoire, mais des arias bien plus calmes, même s'ils parlent de misère ou de tragédies.

Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Lun 10 Nov - 20:24

Je connais ce disque. Les arias ne sont pas aussi développées que le "Se d'un amor tiranno" ci-dessus. Mais très intéressantes néanmoins. Malheureusement, le volume 2 n'est jamais paru et, semble-t-il, pas près de paraître. Il semble qu'il a été enregistré par les mêmes interprètes mais que Dynamic n'a pas donné suite. Le catalogue de Boccherini mentionne une aria avec hautbois obligé. J'aimerais l'entendre !
On peut espérer que les bandes originales ont survécu et que Dynamic aura la bonne idée de proposer le disque en téléchargement. Le volume 1 n'apparaît plus au catalogue Dynamic, mais est néanmoins disponible sur qobuz, par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
MarcS

avatar

Nombre de messages : 408
Age : 44
Date d'inscription : 29/12/2014

MessageSujet: Belle découverte   Ven 20 Fév - 15:25

Je découvre ce compositeur, j'ai écouté cette nuit au boulot sa symphonie numéro 3, et j'ai beaucoup aimé...Je vais chercher ses concertos pour violoncelle dont vous faites éloges un peu plus haut. Encore une fois en vous lisant, je me rends compte que j'ai d'énormes lacunes dans mes connaissances...
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6535
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Ven 20 Fév - 19:38

MarcS a écrit:
Je découvre ce compositeur, j'ai écouté cette nuit au boulot sa symphonie numéro 3, et j'ai beaucoup aimé...Je vais chercher ses concertos pour violoncelle dont vous faites éloges un peu plus haut. Encore une fois en vous lisant, je me rends compte que j'ai d'énormes lacunes dans mes connaissances...

bah, c'est l'apanage de la jeunesse!...
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Sam 4 Avr - 16:21

Quelques nouveautés concernant Boccherini.
D'abord, Brillant reprend l'intégrale des quintettes avec un autre ensemble (seul change le 1er violon).

Cet opus était déjà disponible dans une excellente interprétation de Bylsma, Kuijken et al.

Ensuite, pour ce qui est des "arie accademiche", j'ai lu par ailleurs que le volume 2 de l'intégrale Miatello avait été enregistré, mais que l'éditeur Dynamic avait renoncé au pressage par crainte de ventes trop faibles. Peut-ëtre y a-t-il espoir de disposer un jour de la bande...

Enfin, la symphonie op. 37-2 "retrouvée", sur laquelle je n'ai hélas pas plus d'informations que n'en donne le livret du CD est accessible.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Sam 18 Avr - 22:39

Mes petites folies du mois d'avril m'ont finalement conduit au Stabat Mater de Boccherini qui est d'ailleur couplé avec le Quintette op.31/4 G. 328 en ut mineur (1780), pour deux violons, alto et deux violoncelles. Concernant le Stabat Mater, j'ai hésité entre deux versions et j'ai finalement opté pour la première datée en 1781, c'est-à-dire pour soprano (Agnès Mellon), deux violons, alto et deux violoncelles, prenant le risque d'aborder cette oeuvre...ou plutôt ce chef-d'oeuvre?... de Boccherini par la version la plus austère et peut être...monotone?...Pourtant, c'est celle qui m'attire dans un premier temps, même si j'envisage découvrir ce Stabat Mater, plus tard, dans sa seconde version. Celle-ci fut réalisée en 1801. Le compositeur toscan fit précéder cette nouvelle version d'une ouverture; le premier mouvement de sa Symphonie op.35/4 en Fa majeur de 1782. Puis, il rajouta deux autres chanteurs, un contralto et un ténor: "per evitare la monotonia di una sola voce...e la troppa fatica a quest'unica parte cantante...senza cambiar l'opera in niente". Il est fort probable que cette seconde version soit la plus populaire, mais étant donné que j'ai parfois des goûts qui vont à contre-courant...autant l'assumer une fois pour toute! Hehe J'y reviendrai bien sûr après écoute.
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Dim 19 Avr - 8:35

La première version est la plus intéressante, à mon avis. Et c'est aussi celle qui est la plus enregistrée. La version par Agnès Mellon est excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Dim 19 Avr - 15:53

jdperdrix a écrit:
La première version est la plus intéressante, à mon avis. Et c'est aussi celle qui est la plus enregistrée. La version par Agnès Mellon est excellente.

Mon instinct m'aurait donc conduit à faire le bon choix...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Mar 12 Mai - 18:00

jdperdrix a écrit:
La première version est la plus intéressante, à mon avis. Et c'est aussi celle qui est la plus enregistrée. La version par Agnès Mellon est excellente.

Effectivement, j'ai bien aimé, mais quand même pas au point de le placer parmi mes trois Stabat Mater favorits. En même temps, je n'en suis qu'à une première écoute... J'aime beaucoup aussi la prestation d'Agnès Mellon, toute en justesse. Le Stabat Mater est complété par le Quintette opus 31/4 G. 328 en ut mineur (1780). Beau disque.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 14 Mai - 12:33

jdperdrix a écrit:
La première version est la plus intéressante, à mon avis. Et c'est aussi celle qui est la plus enregistrée. La version par Agnès Mellon est excellente.

J'ai écouté aussi la deuxième version de 1801, réalisée pour soprano, alto, ténor et orchestre à cordes, que Boccherini a fait précéder d'une ouverture (en fait l'allegro assai de la symphonie op 37 n°2). Pourtant je préfère aussi la première version de 1781, ce qui m'étonne moi-même, car d'habitude je préfère des versions orchestrales à des versions de chambre, et qu'en plus une seule voix peut sembler monotone.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 14 Mai - 13:05

joachim a écrit:
jdperdrix a écrit:
La première version est la plus intéressante, à mon avis. Et c'est aussi celle qui est la plus enregistrée. La version par Agnès Mellon est excellente.

J'ai écouté aussi la deuxième version de 1801, réalisée pour soprano, alto, ténor et orchestre à cordes, que Boccherini a fait précéder d'une ouverture (en fait l'allegro assai de la symphonie op 37 n°2). Pourtant je préfère aussi la première version de 1781, ce qui m'étonne moi-même, car d'habitude je préfère des versions orchestrales à des versions de chambre, et qu'en plus une seule voix peut sembler monotone.

Ha oui, là tu m'étonnes Joachim! J'aurais parié que tu aurais une préférence pour la seconde version qui emploie un effectif plus vaste...et j'aurais perdu! Laughing Est-ce la fameuse prestation d'Agnès Mellon qui provoque chez toi une exception à la règle? Je pensais justement que tu trouverais cette première version monotone...Pour ma part, je la trouve envoûtante, propice au recueillement.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 14 Mai - 17:10

Icare a écrit:

Ha oui, là tu m'étonnes Joachim!

Je m'étonne moi-même Hehe

icare a écrit:
Est-ce la fameuse prestation d'Agnès Mellon qui provoque chez toi une exception à la règle? Je pensais justement que tu trouverais cette première version monotone...Pour ma part, je la trouve envoûtante, propice au recueillement.

Ben non, je ne connais pas le CD d'Agnes Mellon... J'ai 2 ou 3 CD de ce Stabat (dont celui avec le Stabat d'Astorga par Robert King chez Hyperion, version 1800, et celui par I Solisti Veneti avec 2 arias accademica, version 1781) et un ou deux autres de la première version (qu'il faudrait que je recherche), et c'est bien cette version 1781 que je préfère, à moins que peut-être la deuxième version par des anglais (Robert King) ne me convienne pas ? il me semble que pour cette version c'est le seul enregistrement que j'ai écouté...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Mer 27 Mai - 12:32

Son unique opéra, une zarzuela, est enregistré sur ce CD :




Il est en version dite "de concert", c'est à dire sans les dialogues parlés.

Cet enregistrement nous montre un autre aspect du compositeur, très différent de celui des quintettes, du Stabat Mater ou des symphonies. Personnellement j'aurais eu du mal à reconnaître Boccherini.

Du point de vue musique, c'est très agréable à écouter, des airs simples, pas trop longs, avec quelques vocalises mais pas trop, enfin on ne s'ennuie pas.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 16 Juil - 8:30

Icare a écrit:
jdperdrix a écrit:
La première version est la plus intéressante, à mon avis. Et c'est aussi celle qui est la plus enregistrée. La version par Agnès Mellon est excellente.

Effectivement, j'ai bien aimé, mais quand même pas au point de le placer parmi mes trois Stabat Mater favorits. En même temps, je n'en suis qu'à une première écoute... J'aime beaucoup aussi la prestation d'Agnès Mellon, toute en justesse. Le Stabat Mater est complété par le Quintette opus 31/4 G. 328 en ut mineur (1780). Beau disque.

Hier soir, j'ai réécouté le Stabat Mater de Boccherini dans la même version bien sûr, avec la soprano Agnès Mellon. Il était déjà très tard. La maison était complètement silencieuse. Tout le monde dormait, même les meubles et les murs dormaient. Je n'entendais même pas respirer la ville autour de moi. Je ne m'entendais même plus respirer moi-même, n'étais plus dans le monde réel. Laughing J'étais concentré sur une musique merveilleuse, comme happé par son pouvoir d'envoûtement; une veritable correspondance vers les cieux, une correspondance privilégiée. Je me suis senti en totale osmose avec cette musique, une relation intellectuelle et émotionnelle que j'ai hâte de revivre encore et encore avec cette oeuvre ou une autre, parce que c'est précieux, rare, exceptionnel. Il est fort probable que j'étais dans des dispositions idéales pour vivre ce moment si privilégié. Il fait désormais partie de mes "Stabat Mater" favorits. Very Happy
Ne pas négliger non plus le Quintette op.31/4 G.328 en ut mineur, pour deux violons, alto et deux violoncelles. Il me plait beaucoup aussi, surtout le quatrième et dernier mouvement qui est exquis.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Jeu 8 Sep - 22:10


Je n'ai pas pu résister. Je n'avais pas l'intention de réécouter le Stabat Mater de Luigi Boccherini. Je n'avais l'intention que d'écouter le Quintette avec lequel il est couplé, mais voilà l'envie d'y revenir fut la plus forte et je ne regrette pas.
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   Dim 25 Déc - 16:04

Au sujet de la symphonie op.37 n°2, G516, réputée perdue et retrouvée à Moscou, je m'étonnais de ne trouver aucune mention de cette redécouverte sur les sites boccheriniens. A tel point que je me demandais s'il ne s'agissait pas en fait d'un faux habile (il en existe d'autres en musique...) Puis je suis tombé sur l'éditorial de la revue de musicologie du centre d'études "Luigi Boccherini", qui m'a l'air sérieux et qui fait état de cette découverte. Ce qui est surprenant est que l'éditorial est celui du numéro 6 de la revue de 2013, alors que l'enregistrement par l'ensemble Pratum Integrum a été publié en 2011 et, contrairement à ce que dit l'auteur de l'éditorial, est facile à trouver (amazon).

Il semble donc que cette symphonie soit authentique. Pour les lecteur d'italien, voici la référence dudit éditorial :
Boccherini online

Par contre, elle semble avoir disparu de youtube...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luigi Boccherini (1743-1805)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Luigi Boccherini (1743-1805)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: