Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Nigel WESTLAKE, né en 1958

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11322
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Nigel WESTLAKE, né en 1958   Ven 27 Mar - 12:34

Introduction personnelle:
 

Il y a des univers musicaux dans lesquels on entre immédiatement, sans que l'on ait besoin de nous prendre par la main et nous conduire vers la porte d'entrée...d'autres non. Certaines nous restent à jamais hermétiques, d'autres nous demandent plus de temps ou plus de clefs...Avec Invocations, concerto pour clarinette basse et orchestre de chambre avec violon obligé, puis avec Antarctica, suite pour guitare et orchestre avec violon et harpe obligés, j'ai trouvé des univers dans lesquels je suis entré instantanément. Ce qui m'a aussitôt interpellé, outre des couleurs orchestrales inventives et dépaysantes, c'est d'abord une énergie stimulante dans le traitement de la matière sonore et dans l'équilibre de jeu entre le soliste et l'orchestre, parfois sublimé par les interventions célestes du violon solo, plus principalement dans le second mouvement. C'est aussi valable dans le concerto que dans la suite concertante. Dans le Concerto, la clarinette basse, jouée par le compositeur lui-même, arrive à produire des sons extrêmes, ou plutôt des sonorités insolites et même amusantes, dans une virtuosité qui n'est jamais trop appuyée, rendant l'écoute fluïde et facile à suivre. Nigel Westlake a visiblement su apporter à son instrument tout l'espace d'expression qu'il lui était possible sans pour autant tomber dans la prouesse narcissique. La portée y est davantage poétique. j'y ai aussi décelé un zeste d'humour à certains endroits. Je l'ai peut-être encore plus ressenti dans la Suite, alors que la guitare (Timothy Kain) dessine un jeu virtuose et limpide à la fois, ce qui n'empêche pas un contexte harmonique délibérément moderne et en phase avec son époque, cela tout en sachant que leur auteur n'abandonne jamais totalement la tonalité. J'ai ressenti dans les deux cas - mais c'est aussi vrai pour l'oeuvre pour orchestre à cordes Out of the blue qui clôture l'album ainsi que ce voyage musical australien - une sensation d'espace, un rapport de proximité avec la nature, celle d'un multi-paysage atypique, jamais uniforme, jamais plat et d'une seule couleur. Le lyrisme est particulièrement présent dans Antarctica, la musique pouvant temporairement esquiver la contrainte du concerto pour devenir, tout aussi temporairement, une excellente musique de film. Le soliste finit toujours par reprendre son essor, peut-il être rejoint ci et là par un violon ou une harpe, un marimba, un piano, autant d'éléments à l'autonomie provisoire qui peuvent aisément s'extirper de la masse sonore comme s'y fondre, telle que neige au soleil.


Dernière édition par Icare le Ven 27 Mar - 19:22, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11322
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Nigel WESTLAKE, né en 1958   Ven 27 Mar - 12:56

Eléments biographiques:


Nigel Westlake est né à Perth en Australie, le 6 septembre 1958, de Donald Westlake, principale clarinette du S.S.O. (Sydney Symphony Orchestra) et de la violoniste Heather Westlake, née Sumner. La carrière professionnelle de Nigel Westlake en tant que clarinettiste comme son père a débuté à l'âge de 17 ans. Il a joué dans des groupes de fusion, des sessions d'enregistrement de la bande sonore, grands groupes instrumentaux de l'Australie et en tant que soliste avec des orchestres et ensembles classiques en Australie et dans de nombreuses villes du monde, dont Londres, Paris, Berlin, Shanghai, Hong Kong, Vancouver, Washington, Moscou, Amsterdam, Tokyo, Pékin, New Delhi, Wellington et New York. Il a reçu de nombreux prix pour ses compositions dont la médaille d'or au Festival de Radio International de New York. Sa première oeuvre a été exécutée avec le Queensland Symphony Orchestra en 1997. Ses compositions ont été jouées par John Williams (le guitariste) , Le London Symphony Orchestra, Le Royal Scottish National Orchestra, L'Australian Ensemble, Slava Grigoryan, Synergy Percussion, The Amsterdam Percussion Ensemble, Trilok Gurtu, Le New York Percussion Ensemble, Michael Kieran Harvey ainsi que de grands orchestres et solistes d'Australie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nigel WESTLAKE, né en 1958
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: