Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Mykola LYSSENKO (Lysenko) (1842-1912)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Mykola LYSSENKO (Lysenko) (1842-1912)   Mer 18 Mar - 10:17

Mykola Vitaliiovytch Lyssenko (en ukrainien : Микола Віталійович Лисенко ; en russe : Николай Витальевич Лысенко, Nikolaï Vitalievitch Lyssenko), né à Hrynky le 22 mars (10 mars) 1842 et mort à Kiev le 6 novembre (24 octobre) 1912, est un compositeur, pianiste, chef d'orchestre et ethnomusicologue ukrainien.

Mykola Lyssenko naît à Hrynky dans le gouvernement de Poltava. Dès l'enfance, il apprend des rudiments de piano auprès de sa mère. Il s'intéresse aux chansons traditionnelles des paysans ukrainiens et à la poésie de Tarass Chevtchenko. Quand en 1861, le corps de Tarass Chevtchenko est ramené de Saint-Pétersbourg jusqu'en Ukraine, Lyssenko est un des porteurs de cercueil.

Durant ses études à l'université de Kiev, il se consacre à collecter et classer les chansons ukrainiennes traditionnelles, qui seront publiées en sept volumes. Une de ses sources principales est le kobzar Ostap Veresai (en hommage duquel, Lyssenko prénommera d'ailleurs son fils). Il collectera en tout environ 500 chansons traditionnelles.

Mykola Lyssenko étudie la biologie à l'université de Kharkov (diplômé en 1865), se consacrant à la musique sur son temps libre. Grâce à une bourse d'études accordée par la Société musicale russe, il poursuit des études musicales au Conservatoire de Leipzig. C'est là qu'il comprend l'importance de collecter, développer et créer la musique ukrainienne, plutôt que de copier les œuvres des compositeurs classiques de l'Ouest.

À son retour en Ukraine, il s'établit à Kiev et commence à composer des œuvres d'inspiration ukrainienne. Son approche ukrainophile déplaît à Société musicale impériale russe, laquelle promeut une présence culturelle de la Grande Russie en Ukraine, nommée alors Petite Russie. Aussi leurs relations se détériorent, et Lyssenko ne composera aucune œuvre en langue russe, ni n'autorisera aucune traduction de ses travaux en russe.

Pour améliorer ses talents de compositeur, Mykola Lyssenko voyage à Saint-Pétersbourg et prend des cours auprès de Nikolaï Rimski-Korsakov dans le milieu des années 1870. Mais son nationalisme ukrainien fervent et son dédain pour l'autocratie russe freinent sa carrière. Il soutient la révolution de 1905 et est brièvement emprisonné en 1907. En 1908, il préside le Club ukrainien (en ukrainien : Український клуб), association des personnages publics ukrainiens à Kiev, qui compte parmi ses membres l'écrivain Ivan Nechuy-Levytsky ou encore la poétesse Lessia Oukraïnka. Lyssenko a également été en rapport avec Ivan Franko.

Pour les libretti de ses opéras, Lyssenko insiste pour n'employer que la langue ukrainienne. Impressionné par son Taras Boulba, Tchaïkovski souhaite monter l'œuvre à Moscou, mais l'intransigeance de Lyssenko à ce que l'opéra soit joué en ukrainien et non en russe, empêche la concrétisation du projet.

Dans la fin de sa vie, Mykola Lyssenko collecte des fonds pour fonder une école de musique ukrainienne, qui ouvre en 1904. Il dirige l'école jusqu'à sa mort en 1912, sa fille Mariana prenant sa succession de 1912 à 1918.


Œuvres


Opéras

Mykola Lyssenko a composé de nombreux opéras, dont notamment Natalka Poltavka, La Noyée (d'après la nouvelle de Gogol, Une nuit de mai, ou la Noyée) et Taras Boulba.


Piano

Lyssenko a composé de nombreuses œuvres pour piano, dont une sonate et deux rhapsodies.


Œuvres vocales

Les premières œuvres vocales de Lyssenko sont des arrangements de chants populaires ukrainiens et des compositions basées sur les poèmes de Tarass Chevtchenko. Par la suite, il mettra en musique d'autres poètes ukrainiens, ainsi que des traductions de poètes allemands, traductions qu'il réalise parfois lui-même.


Études musicologiques

Lyssenko réalise les premières études ethnomusicologiques du kobzar Ostap Veresai, lesquelles sont publiées en 1873 - 18741, et font toujours autorité. Dans ses travaux, Lyssenko démontre comment le contenu mélodique ukrainien diffère de celui russe, notamment par son approche et son usage du mouvement chromatique. Cet aspect sera censuré dans les rééditions de ses travaux en Union soviétique.

Lyssenko a également étudié et transcrit le répertoire d'autres kobzari de plusieurs régions d'Ukraine, tels que Opanas Slastion de Poltava ou Pavlo Bratytsia de Tchernigov. Il a également réalisé des études approfondies des instruments de musique traditionnels ukrainiens, tel que le torban. Celles-ci font de lui le précurseur de l'organologie ukrainienne.


https://www.youtube.com/watch?v=AwNU_JlJxq0&spfreload=10

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mykola LYSSENKO (Lysenko) (1842-1912)   Mer 18 Mar - 11:11

Détail catalogue

Orchestre

Moldavskaïa, pizzicato russe pour cordes (1860)
Symphonie (inachevée, 1869)
Fantaisie symphonique (Cosaques ukrainiens Shomka) (1872)
2e Rhapsodie sur un thème national "Dumka-Shoomka" pour violon et orchestre, op. 18
Valse brillante, op 6 (1875)
Valse "La Séparation"


Orchestre d'harmonie

Marche Kozatskiy (cosaque)
Marche Zaporozhian  (zaporogue)


Musique de chambre

Fantazii︠a︡ na dve temy Ukrainskie napodnye temy (fantaisie sur des thèmes ukrainiens), pour flûte, violon, violoncelle et piano, op. 21 (1873)
Elégie en mémoire de Taras Shevchenko, pour violon et piano (1912)
2e Rhapsodie ukrainienne sur le thème national Dumka-Shoomka, pour violon et piano, op. 18 (1897)
Bagatelle fugitive - Esquisse "Intermezzo", pour violon et piano
Capriccio élégiaque pour violon et piano, op. 32 (1894)
Elegie en la mineur pour violon et piano
Listok iz al'boma, pour basson (ou cor) et piano
Moment de désespoir (arrangement du premier mouvement de l'Album personnel), op 40 (1901)
Romance en la bémol majeur pour violon et piano, op. 27 (1886)
Quatuor à cordes en ré mineur (1869)
Trio à cordes en la mineur (1869)
Хвилина розчарування (minute de frustration), pour violon, alto et piano


Piano

Suite ukrainienne en sol majeur, op. 2 (1867)
Barcarolle (1873)
Polonaise de concert en la bémol majeur op. 5 (1875)
Grande valse de concert, op 6 (1875)
Sonate (1875)
2e Rhapsodie sur le  thème national "Dumka-Shoomka" op 18 (1877)
1er Rhapsodie sur un thème national "Golden Spring", op. 8 (1875)
Album pour l'été 1901, op 39 : Elégie "la tristesse", op 39 n° 3
Album pour l'été 1902 op 41 : Elegie (Chant sans paroles), op. 41 n° 3 (1902)
Exprompt (Impromptu "Slava") (1906)
Gavotte, op. 29 (1888)
Scherzo héroïque, op. 25 (1880)
Humoresque (1878)
Khodyt' harbuz po horodu op. 22
Nocturne en si bémol majeur "Abschiedsnotturno" (1869)
Nocturne en si bémol mineur, op 9 (1874)
Nocturne en ut dièse mineur, op 19 (1877)
Romance sans paroles op. 10 n° 1 (1876)
Chanson sans paroles, op. 10, n° 2
Marche nuptiale (1896)
Mazurka, Op. 14
Valse mélancolique, op. 17 no. 1
При колисці (dans le berceau) op. 33 (1893)
Le Rêve "Mriya" (le doux miel), op. 12 (1876)
Rêverie "Visions du passé", op 13 (1876)
Romance en la bémol majeur, op. 27 (1866)
Rondo (1882)
Esquisses en si mineur
Esquisses doriques (1899)
Fragment épique (1876)
Scherzino (1876)
Serenade, op. 37 no. 3 (1894)
Tarentelle (1904)
Variations sur la chanson ukrainienne "Oj zrada"
Valse en mi mineur
Valse en ré mineur, op. 35
Album personnel, op 40 (1901)
Marche Zaporogue
Angoisse, op post (1901)
Intermezzo (1909)
Chant triste (1909)


Musique religieuse

Davydiv psalom, pour chœur mixte - texte: Taras Shevchenko

Релігійні твори: для мішаного хору (œuvres religieuses pour choeur mixte)
- Bozhe velikiǐ, ediniǐ - texte: Oleksandr Konijskij
- Bozhe velikiǐ, ediniǐ
- Diva dnec' presushchestvennogo raz︠h︡daet
- Kamo poïdu ot lyt︠s︡i︠a︡ tvoego, gospodi
- Kheruvims'ka pisni︠a︡
- Khrestnim drevom
- Prechistai︠a︡ divo, mati rus'kogo krai︠u︡


Opéras

Andrashiada (1866)
Čornomorci, (Les Cosaques de la mer Noire), opérette (1872)
Maroussia Bogouslavka  (1874)
Hamlet, musique de scène (1882)
Rizdvjana nič (La veille de Noël) (1883)
Utoplena (La Noyée, ou la nuit de mai) (1883)
Koza-Dereza, (La Chèvre belligérante), opéra pour enfants (1888)
Natalka Poltavka (1889)
Tarass Bul'ba (1890)
Pan Kockij, (Monsieur Chat), opéra pour enfants (1891)
Zima i veina (Hiver et Printemps ou la Fille de Neige), opéra pour enfants (1892)
Sappho, musique de scène (1886/94)
Eneïda (Enéide), opérette (1910)
Nokjum (Nocturne), opéra de chambre (1914)


Cantates

Biut 'Porohy, cantate pour solistes, chœur et orchestre - texte: Taras Shevchenko  (1885)
Raduisia nyvo nepolytaia, cantate (1883)
Na vichnu pamiat' Kotliarevs'komu (pour la mémoire éternelle de Kotliarevskij), cantate - texte: Taras Shevchenko (1895)
Іван Гус (Jean Huss), cantate


Choeurs

La prière, pour choeur mixte (1885)
Marche funèbre pour le 27ème anniversaire de la mort de Shevchenko, pour choeur d'hommes et piano, op 42 (1888)
Pour le 50e anniversaire de la mort de Taras Shevchenko, pour choeur mixte (1911)
Kamo poidu ot lytsia tvoiego, pour chœur mixte
Zbirka narodnykh pisen': v khorovomu pozkladi, pour chœur d'enfants
Zbyrnyk narodnikh ukraynsḱykh pisen
7 Volumes de chants folkloriques ukrainiens


Mélodies

Rosly u kupocht︠s︡y, duo pour soprano ténor et piano - texte: Taras Shevchenko (1893)
Sont︠s︡e zakhodyt ', trio pour deux sopranos, ténor et piano - texte: Taras Shevchenko (1893)
Aïstry, pour voix et piano - texte: Oleksandr Oles '
Bezmezhneye pole... pour basse et piano - texte: Ivan Franko
Doli︠a︡, pour voix et piano - texte: Taras Shevchenko
Koly rozluchai︠u︡t' si︠a︡,dvoi︠e︡  duo pour soprano, alto (ou ténor, basse) et piano - texte: Heinrich Heine
Molodoshchi: Zbirka tankiv ta vesni︠a︡nok, pour voix et piano
Muzyka do Kobzari︠a︡, 32 chansons pour soprano (ou ténor) et piano - texte :. Taras Shevchenko (1903)
My zaspivaly, roziĭshlys ', duo pour soprano, basse et piano - texte: Taras Shevchenko
Nashcho menu chorni brovi, pour voix et piano - texte: Taras Shevchenko
Naprovesni, pour soprano, alto et piano - texte: Lesi︠a︡ Ukrainka
"Ogni horiat" pour voix et piano - texte: Taras Shevchenko
Ой, одна я одна ... (Oh, et ​​je suis seul ...), pour voix et la harpe
Písní ta Romansy dli︠a︡ vycokoho holosu v suprovodi fortepiano, chansons pour voix et piano
Романси на вірші Т. Шевченка / Romansy après virshi T. Shevchenka, pour voix et piano - texte: Taras Shevchenko
Sont︠s︡e zakhode, pour voix et piano - M. texte Voronoho
Quatre chansons pour voix et piano - texte O. Olesi︠a︡ : Na siriĭ skeli mak t︠s︡vite - Porvalisii︠a︡ struny - Try menty - Try tosty
Sam sontsem "khmaron'ka plyve, pour soprano, alto, ténor, basse et piano - texte: Taras Shevchenko
Zat︠s︡vyla v '' dolyni chervona kalyna, duo pour soprano, ténor et piano - texte: Taras Shevchenko
Зібрання творів - Zibranni︠a︡ tvoriv, ​​chansons de Noël pour voix et piano
Ziĭshlys' pobralys', duo pour soprano, ténor et piano - texte: Taras Shevchenko


https://www.youtube.com/watch?v=_GaGZuK2fGY&spfreload=10


Dernière édition par joachim le Mer 8 Nov - 18:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Mykola LYSSENKO (Lysenko) (1842-1912)   Mer 18 Mar - 13:08

joachim a écrit:


À son retour en Ukraine, il s'établit à Kiev et commence à composer des œuvres d'inspiration ukrainienne. Son approche ukrainophile déplaît à Société musicale impériale russe, laquelle promeut une présence culturelle de la Grande Russie en Ukraine, nommée alors Petite Russie. Aussi leurs relations se détériorent, et Lyssenko ne composera aucune œuvre en langue russe, ni n'autorisera aucune traduction de ses travaux en russe.

Comme quoi les tensions entre Russie et Ukraine ne datent pas d'aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mykola LYSSENKO (Lysenko) (1842-1912)   Mer 8 Nov - 18:15

Les CD entièrement consacrés à Lyssenko sont rares (celui-ci est peut-être le seul). C'est une intégrale de ses pièces pour violon et piano, où l'on trouve soit des éléments folkloriques soit une veine romantique. Pas de quoi casser trois pattes à un canard (suivant l'expression), mais assez agréable.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mykola LYSSENKO (Lysenko) (1842-1912)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mykola LYSSENKO (Lysenko) (1842-1912)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: