Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Johan Daniel BERLIN (1714-1787)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16095
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Johan Daniel BERLIN (1714-1787)   Mar 10 Mar - 12:11

Johan Daniel Berlin (né le 12 mai 1714 à Memel, Prusse, mort le 4 Novembre 1787 à Trondheim, Norvège) était un compositeur et organiste allemand né norvégien, l'un des fondateurs de la Société royale norvégienne des sciences et des lettres.

Il est né à Memel (aujourd'hui Klaipeda, Lituanie), fils du musicien Heinrich Berlin qui lui donne ses premières leçons d'orgue. À l'âge de dix-neuf ans, il est allé à Copenhague, en commençant ses études comme élève du musicien principal de la ville, Andreas Berg. En 1737, il a été nommé musicien de la ville de Trondheim, poste qu'il occupera jusqu'en 1767. En 1741, il devint organiste de la cathédrale de Nidaros à Trondheim (1741-1787) et de l'église de Frue Vår (1752-1761). En Janvier 1787, il a été élu membre du conseil d'administration de la Société de musique de Trondheim.
En outre, il a occupé les postes de capitaine de la brigade d'incendie et de l'inspection des aqueducs, ainsi que comme  architecte, arpenteur-géomètre, artisan, constructeur et fabricant d'instruments ; il a créé la première station météorologique norvégienne en 1761 qui a donné une série de données météorologiques, géomagnétique, et astronomique, et a été pendant 38 ans un membre actif de la Société royale norvégienne des sciences et des lettres, qu'il avait fondée en 1760.

Plusieurs de ses neuf enfants ont effectué une carrière musicale, dont Johan Andreas (1734-1772), compositeur,
Johan Heinrich (1741-1807), organiste, Johan Daniel (1749-1791), stadsmusikant (musicien de ville) comme son père.

Parmi ses instruments inventés : une "cembalo da gamba verticale", viole de gambe à clavier, 1746, un piano à pédale, 1751, un Unicum Monochordon (monocorde tempéré), 1752.

Il aurait composé de nombreuses œuvres, mais seulement quelques-unes des compositions de Berlin ont été conservées. Son livre, Musicaliske Elementer (éléments musicaux), imprimé à Trondheim en 1744, était le premier manuel norvégien sur la théorie de la musique et des instruments.


Œuvres pour clavecin

Danses : 8 menuets (composées avec son père, Johan Heinrich Berlin)
Sonate pour clavier en ré mineur (1751)
Allegro pour clavier en ré majeur
Aria og variasjoner (aria et variations) pour clavier en la majeur
6 Menuets, n° 15, no. 18, no. 40, no. 45, no. 48, no. 49 pour violon et basse continue


Orchestre

Sinfonia a 5 pour cornet et cordes en ré majeur
Sinfonia a 8 en ré majeur
Sinfonia a 6 en ré majeur (v. 1760)
Concerto pour violon en la majeur

Cantate pour une nouvelle école latine (1787)


Oeuvres perdues

Cantate
6 Concertos pour clavecin
Concerto pour cembalo da gamba verticale
Concerto pour basse de viole
5 Sonates pour 2 basses de viole


Ecrits

Musikalske elementer (Trondheim, 1744), ed. B. Korsten (Bergen, 1977)
Anleitung zur Tonometrie, oder Wie man durch Hülfe der logarithmischen Rechnung nach der geometrischen Progressionsrechnung die so gennante gleichschwebende musikalische Temperatur leicht und bald ausrechnen kann (Copenhagen and Leipzig, 1767); ed. B. Korsten (Bergen, 1976)

De son fils Johan Heinrich Berlin (1741-1807) on possède une Sinfonia a 6 en ut majeur et une sonate et sonatine en si bémol pour orgue.


Dernière édition par joachim le Jeu 12 Mai - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16095
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Johan Daniel BERLIN (1714-1787)   Jeu 14 Mai - 17:44

Parmi ses rares oeuvres conservées, ce CD comporte l'intégrale de la musique orchestrale, soit 3 sinfonias et un concerto pour violon. Elles sont bien dans le style de l'époque, soit du dernier baroque. Leur date n'est pas connue, mais si l'on considère les années 1750, ce compositeur serait donc "en retard" par rapport à l'Ecole de Mannheim. Le Cd est complété par une sinfonia de son fils, mais je n'y trouve pas non plus une progression vers le classicisme...

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16095
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Johan Daniel BERLIN (1714-1787)   Jeu 12 Mai - 12:00

Un autre CD, où l'on retrouve le concerto pour violon en la majeur et deux de ses symphonies (dont celle avec trompette soliste), ainsi que des pièces pour orgue (ou clavecin) : sonate en ré mineur, allegro en ré majeur et aria en variations en la majeur, et deux sonates pour orgue en si bémol majeur de son fils Johann Heinrich.
Ces oeuvres ne sont pas datées mais auraient probablement été composées entre 1750 et 1760/70, et comme je le soulignais ci dessus, elles sont tout à fait baroques et donc quelque peu "en retard" par rapport à l'évolution musicale pré-classique de l'époque.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Johan Daniel BERLIN (1714-1787)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Johan Daniel BERLIN (1714-1787)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: