Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Missa Solemnis, Beethoven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Missa Solemnis, Beethoven   Sam 25 Nov - 22:59

La Messe solennelle en ré majeur ou Missa Solemnis, opus 123, de Ludwig van Beethoven, fut composée entre 1818 et 1822, publiée en avril 1827 et dédiée à l'archiduc Rodolphe qui en fut l'instigateur. Pièce majeure du répertoire sacré en bonne place aux côtés de la Messe en si mineur de Bach et du Requiem de Mozart, elle est l'œuvre la plus longue de Beethoven et assurément celle qui lui a réclamé le plus de travail. Il s'agit de sa troisième œuvre liturgique, après Le Christ au Mont des Oliviers (1801) et la Messe en do majeur (1807).

La Missa Solemnis était considérée par Beethoven comme « sa meilleure œuvre, son plus grand ouvrage ».

Les cinq années qui suivirent 1812 (l'année des Septième et Huitième symphonies) furent les plus éprouvantes de la vie de Beethoven. Tandis que sa surdité devenait totale, il dut faire face à une accumulation de soucis familiaux (décès de son frère Kaspar-Karl en 1815, série de procès contre sa belle-sœur pour obtenir la tutelle exclusive de son neveu Karl), matériels (isolement, pauvreté grandissante) mais aussi professionnels (perte progressive de la faveur du public viennois) qui se traduisirent par un ralentissement considérable de son activité créatrice. Entre 1816 et 1817 le musicien tomba gravement malade et sembla proche du suicide. Mais ses forces revinrent vers la fin de 1817, tandis qu'il commençait le travail pour la sonate « Hammerklavier ». Beethoven avait toujours été croyant sans être un pratiquant assidu, mais une des caractéristiques du musicien dans sa dernière période créatrice est de s'être tourné vers la spiritualité, comme en témoignent les nombreuses citations d'ordre religieux qu'il recopia dans ses cahiers à partir de 1817 :

« Je veux donc m'abandonner patiemment à toutes les vicissitudes et placer mon entière confiance uniquement en ton immuable bonté, ô Dieu ! Tienne, immuablement tienne doit se réjouir d'être mon âme. Sois mon rocher, ô Dieu, sois ma lumière, sois éternellement mon assurance ! » (Christian Sturm, recopié par Beethoven, 1818)

L'élévation de son élève et ami l'archiduc Rodolphe au rang d'archevêque d'Olmütz, en juin 1818, fournit à Beethoven le prétexte pour concevoir une grande œuvre religieuse qu'il projetait d'abord comme une messe d'intronisation. Mais les proportions monumentales que prit la Missa Solemnis lui réclamèrent près de cinq années de travail acharné, période durant laquelle il conçut également les quatre dernières sonates pour piano. Ébauchée à l'été 1818, la messe ne fut achevée que dans les derniers mois de 1822 et ne fut remise à l'archiduc qu'en 1823. Sous le régime de Metternich qui sévissait alors en Autriche, la censure interdisait la représentation d'une messe dans un concert public. La Missa Solemnis ne fut donc créée que partiellement (Kyrie, Credo et Agnus Dei) le 7 mai 1824 au cours du fameux concert qui vit également la création de la Neuvième Symphonie. Sa première exécution intégrale eut lieu le 29 juin 1830 à Warnsdorf.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: missa Solemnis   Dim 26 Nov - 10:06

Bien Snoopy, tu m'as aidée dans ma tâche, la missa solemnis est une oeuvre trés importante de Beethoven, je l'ai suivie à la télévision quand elle a été jouée à Dresde, j'en ai le CD
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Beethoven: Missa Solemnis   Mer 25 Fév - 16:40

http://www.youtube.com/watch?v=D4JSH7LLX6s&feature=related

Cette version dirigée par Bernstein avec des solistes de rève: Edda Moser, Hanna Schwartz, René Kollo, Kurt Moll, vient de paraitre ou reparaitre en dvd...sublime; j'écoute çà en pensant très fort à notre amie Cécile!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16541
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Ven 27 Fév - 8:42

Merci Jean, pour ce moment d'émotion. En effet, Cécile nous manque beaucoup.
J'ai tout de suite mis le Benedictus. Avec son magnifique violon en soliste, c'est le mouvement qui m'émeut le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Dim 1 Mar - 13:03

Il va neiger en France car je commence à l'apprécier, cette symphonie Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Mar 14 Juin - 17:55

Extrait d'une lettre de Cherubini à propos de la Missa Solemnis de Beethoven:
"... Le Duc de Damas a décidé que les Surintendants de la Musique du Roi "...devraient dorénavant, pendant le trimestre qu'ils sont de service, faire exécuter de tems en tems d'autres messes que les leurs, soient d'Haydn, de Mozart, de Beethoven, ou d'autres compositeurs", il ne semble guère apprécier cette nouvelle obligation. Le duc de Damas lui a donc confié "une messe solanelle de Beethoven à examiner, pour savois si elle méritait d'être exécutée à la Chapelle."
Bien qu'il l'ait trouvée d'abord trop longue pour être donnée en entier, "j'ai trouvé ensuite que cette messe, d'ailleurs fort belle, (...) serait très difficile d'exécution, surtout pour les chanteurs, et que je crains pour ce motif qu'elle ne fasse point d'honneur, ni au compositeur, ni au corps de la musique, auquel on attribuerait la faute du mauvais effet."
Commentaire de l'expert (Bodin) de la Vente publique du mardi 21 juin à Drouot Richelieu, 14.00, Salle 11, où cette lettre sera vendue: "Il a fait part de son opinion au Duc, mais ne voulant pas que cette décision soit basée sur son seul avis, il prie Lesueur d'examiner lui aussi cette Messe..."
Allez voir, parisiens, cette lettre en entier, le 20 juin de 11 à 18 h.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Mar 14 Juin - 19:45

c'est vrai que ce n'est pas une oeuvre facile à chanter...mais quand on l'a apprivoisé quel bonheur
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Mar 14 Juin - 21:15

T'as raison, cher Jean, mais les parisiens ont dû se réjouir d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Mar 1 Mai - 11:11

Nouvelle version (à petit prix, ce qui ne gâche rien!!) de cet impressionnant munument de la musique!.
Oeuvre qui n'est pas d'un abord spontanément facile, même pour certains des "amoureux" de la musique de Beethoven pour qui elle est quelque peu "hermétique".....Mais quand on est "rentré dedans" ...que d'émotions . Je ne peux que recommander à ceux qu'elle peut rebuter, d'insister un peu!

Le London Phil. et son choeur sont déjà une assez belle garantie de qualité..Des solistes, je ne connaissais que la basse Dietrich Henschel...Mais les 3 autres sont magnifiques et égalent les plus belles distributions...La basse, qui n'a pas le plus grand rôle, semble un peu défavorisé par la prise de son...comme s'il était plus éloigné des micros que ses collègues (Il s'agit d'un enregistrement live, lors d'un concert au royal festival hall de Londres)...Le plus étonnant est sans doute la direction d'Eschenbach qui après une belle carrière de pianiste dans sa jeunesse est devenu un chef reconnu et réputé , mais pas forcément de ceux dont on attend chaque enregistrement comme un évènement.
Oh les grandes et belles versions de la Missa Solemnis ne manquent pas...Mais (je ne les connais pas toutes! Wink ) je n'ai pas souvenir d'avoir entendu un tel engagement, dramatisme, surtout peut être dans l'Agnus Dei où le "Dona nobis pacem" des solistes et du choeur lutte comme rarement avec la rage de l'orchestre évoquant les bruits de guerre, qui ont tant marqué Beethoven lors du passage de Napoleon!!...C'est bouleversant!

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Sam 13 Juin - 19:14






La missa solemnis est devenue pour moi , certainement l'oeuvre de Beethoven qui me touche le plus...J'ai écouté récemment ces deux versions un peu anciennes avec chacun leurs atouts différents;

Cette ancienne version de Bernstein brûle d'un feu intérieur exceptionnel , remarquable d'intensité dans les mouvements survoltés (là où Beethoven peut sembler en colère comme dirait le père de notre jeune ami StylusPhantasticus Wink )...les solistes sont excellents tout comme , celà va de soi, le choeur et l'orchestre!...Une mention particulière au violon solo de l'orchestre John Corigliano , qui pendant le Benedictus m' a émut comme jamais avec ses nuances impalpables et une sonorité d'un moelleux, d'une douceur que je n'ai jamais ressenti à ce point!
NB/ Ce violoniste, qui est resté pendant 23 ans le premier violon de l'orchestre phil. de New York, est le père du célèbre compositeur américain John Corigliano.

La version Horenstein, sans doute un peu en retrait par rapport à Bernstein dans le coté passionné survolté est aussi un e toute grande version qui pour moi à l'unique bonheur d'avoir Teresa Stich-Randall comme soprano. Norma Procter alto et les deux hommes -les mêmes que Bernstein sont excellents...mais Térésa Stich-Randall illumine tellement cette version par sa voix de rève unique que c'est un réel grand bonheur

NB L'émotion diffusée par cette va crescendo et toute la fin (Sanctus -BENEDICTUS - et Agnus Dei sont totalement bouleversants!...Merci Beethoven! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Sam 13 Juin - 19:32


Véritable coup de coeur, dis donc! Very Happy Je ne la possède pas dans cette version, la mienne étant (Orchestre National et Choeurs de l'Opéra de Vienne sous la direction de Heinz Walleberg, Teresa Stich-Randall; soprano, Nedda Casei; mezzo-soprano, Murray Dickie; ténor, Frederick Guthrie; basse...Tu connais?). Tu me donnes en tout cas très envie de la redécouvrir dans la version "Bernstein"!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16541
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Sam 13 Juin - 19:49

La version Bernstein est celle avec laquelle j'ai écouté pour la première fois cette Missa Solemnis (je devais avoir 15 ans), sur deux 33 tours. J'ai immédiatement été très ému par ce merveilleux Benedictus et son violon solo. Et comme dit Jean, on retrouve avec cette version le "Beethoven en colère" Hehe dès le début du Kyrie  et aussi le Gloria.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Sam 13 Juin - 20:24

non Icare je ne connais pas ta version Crying or Very sad ...mais si j'étais "tombé dessus" ...avec Stich Randall je l'aurais probablement!! Wink ...Cette soprano a toujours été égale à elle-même et d'ailleurs a cessé sa carrière assez jeune (à peine au milieu des année 70...) elle n'avait pas 50ans...(j'ai le souvenir -est-il exact?- qu'elle avait arrêté pour s'occuper de sa mère malade?...car vocalement pas la moindre trace d'usure!!

mais elle est aussi la soprano de cette version un peu plus ancienne (1955...) donc un peu plus "compacte" niveau son!



Eilen Farell dans la version Bernstein n'est pas , ni mauvaise, ni médiocre...mais n'a pas se timple unique qui plane très haut!
Revenir en haut Aller en bas
ojoj

avatar

Nombre de messages : 297
Age : 31
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   Lun 28 Déc - 23:04

Cet été j'ai put entendre avec Jean l'enregistrement récent de Bernard Haitink, en fait un live avec l'orchestre et les chœurs symphoniques de la radio bavaroise, paru sur le label de l'orchestre.

Du beau monde en matière de soliste, ce que l'on a de meilleur actuellement si je puis dire, en méme temps avec un chef comme Haitink à la baguette on ne peut pas s'attendre à des choix négligés: Genia Kühmeier (soprano); Elisabeth Kulman (mezzo); Mark Padmore (ténor); Hanno Müller-Brachmann (baryton-basse).

Un bien bel enregistrement tout à fait reccomandable, et de surcroit le premier de Haitink, chose qui m'a éttoné, lui qui a toujours dirigé de grandes oevres n'avait jamais enrengistré cette messe de Beethoven.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Missa Solemnis, Beethoven   

Revenir en haut Aller en bas
 
Missa Solemnis, Beethoven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: