Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jan Adam Maklakiewicz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16377
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Jan Adam Maklakiewicz   Dim 8 Fév - 12:35

Jan Adam Maklakiewicz (né à Chojnata, près de Skierniewice, le 24 novembre 1899 - mort à Varsovie le 7 février 1954) était un compositeur et chef d'orchestre polonais. Deux de ses frères (Francis Maklakiewicz, 1915-1939 et Tadeusz Wojciech Maklakiewicz, 1922-1996) ont également été compositeurs. Il était l'oncle de l'acteur Zdzislaw Maklakiewicz (1927-1977).

Il était le troisième des 12 enfants de Jan et Rozalia Maklakiewiczów Izbica, qui était organiste, violoniste, altiste et pianiste. En 1905, Jan Maklakiewicz (père) a déménagé avec sa famille à Mszczonowa, où, à l'église de la paroisse locale, il était organiste et conduisait la chorale et la fanfare des pompiers.
Après des études musicales avec son père, il part à Varsovie continuer ses études, d'abord à l'école Wojciech Gorski (1917-18), puis à l'école de musique Chopin (1919-22), avec Biernacki (harmonie), Szopski (contrepoint) et Leopold Binental (violon), et ensuite au Conservatoire où il prend des leçons de composition avec Statkowski. Plus tard, en 1926, il se rend à Paris, où il prend des cours avec Paul Dukas à l'Ecole normale de musique.
Après être devenu professeur au Conservatoire de Lodz (1927-29) et de Varsovie (1929), en 1932 il est nommé organiste de Sainte Croix à Varsovie, où il est aussi critique et directeur du choeur. En 1939, la maison paroissiale brûlé ainsi que l'appartement de la famille Maklakiewicz. Ont été détruits, entre autres, des compositions musicales, y compris la quasi-totalité de celles de son frère Francis, également compositeur en herbe.

Les dernières années de sa vie il est directeur des orchestre philharmoniques d'Etat de Cracovie (1945-47) et de Varsovie (1947-48); il meurt à Varsovie en février 1954 de la typhoïde.

Comme compositeur, Maklakiewicz a touché tous les genres. Szymanowski, en particulier, considérait son concerto pour violoncelle comme une des meilleures oeuvres contemporaines. Il a innové dans la musique séculière et est resté conservateur dans la musique religieuse.


Oeuvres

Musique instrumentale

Ballets:

Shiwohumi (1934)
Cagliostro w Warszawie (Caggliostro à Varsovie) (3 scenes, J. Tuwim) (1938)
Złota kaczka [La Cane d'Or] (5 scenes, J. Reimoser, d'après A. Oppman) (1950)


Orchestre:

Wariacje symfoniczne (Variations symphoniques) (1922)
Symphonie n° 1 ? perdue
Symphonie no.2 ‘Święty Boże’ [O Dieu saint] pour baryton, choeur et orchestre (J. Kasprowicz) (1928)
Concertino quasi una fantasia, pour piano, mezzo soprano et orchestre (1929)
Concerto pour violon n° 1 (1930)
Concerto pour violoncelle, sur des thèmes grégoriens (1930)
Tango symphonique (1931)
Ostatnie werble (Dernier roulement de tambour), poème symphonique sur la mort de Jozef Pilsudski (1935)
Przekupka warszawska (Commerçante varsovienne) (1937)
Ouverture de concert (1939)
Grundwald, poème symphonique (1939–44)
Uwertura praska [Ouverture pragoise] (1947)
Suita tańców łowickich (suite de danses de Lowicz) (1951)
Concerto pour violon n° 2 "Góralski" (des montagnes) (1952)


Musique de chambre :

Prélude pour orgue (1927)
Suita huculska, pour violon et piano (1927)
Romance pour flûte et piano (1927)
Triptych (Triptyque) pour violoncelle et piano (1927)
Réflexions pour violon et piano (1928)
Negers Heimweh pour violon et piano (1929)


Musique religieuse

Chants de Noël pour choeur mixte et orgue
6 Messes : Missa pro defunctis (1932) et Missa secunda de invenzione Sanctae Crucis (1932) pour choeur d'hommes et orgue, Msza świętokrzyska (1932), Missa tertia in honorem sancti Francisci Confessoris (1940) et Missa quarta in honorem Beata Mariae Virginis "Częstochowska"  (1942) pour choeur mixte et orgue, Msza polska (Messe polonaise) pour choeur mixte, soprano ou ténor et orgue (1944)


Musique vocale profane

Elégie sur la mort de Roman Statkowski, pour choeur mixte (1926)
Lilla Weneda, opéra-dialogue (1927)
O zmierzchu (Les Vierges au crépuscule), pour 2 mezzo sopranos, flûte, alto et harpe (1927)
Lied "Du bist wie eine Blume" (tu es comme une fleur) poème de Heine, pour voix et piano (1928)
Pieśń o burmistrzance pour voix et piano (1928)
Pięć pieśni ludowych (Cinq chants populaires pour choeur mixte (1929)
Pieśni japońskie [Quatre chansons japonaises] (R. Umeda) pour soprano et orchestre (1930)
Pieśń o chlebie powszednim [Chant pour notre pain qutidien], pour choeur mixte et orchestre (1931)
Kolysanka (Berceuse) pour choeur d'hommes ou choeur mixte ou version pour voix et piano (1946)
4 pieśni (4 Chants) pour soprano ou ténor et orchestre (1946)
Madonny, cinq chansons pour soprano et orchestre (1947)
Śląsk pracuje i śpiewa (la Silésie travaille et chante), suite folklorique pour ténor, choeur d'hommes et de femmes et orchestre (1948)
Suita tańców łowickich [Łowicz Dance Suite] pour choeur et orchestre (1948–50)
Zabrze, cantate pour choeur d'hommes et orchestre (1949) aussi version a cappella
Komuna Paryska (La Commune de Paris), cantate (1949)
Tryptyk morski (Tryptique de la mer) pour choeur d'hommes et orchestre (1953)

Musiques de scène (dont Pastoralka, d'après L. Schiller), musiques de film (dont Cham (1931), Wiatr od morza (1931), Barbara Radziwiłłówna (1936), Pan Twardowski (1936), Dom na pustkowiu (1950) et arrangement de chants folkloriques


Grunwald, poème symphonique

https://www.youtube.com/watch?v=hGRnQTCRR40&spfreload=10


Concerto pour violoncelle sur des thèmes grégoriens

https://www.youtube.com/watch?v=iYDRZUVHk08&spfreload=10
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16377
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jan Adam Maklakiewicz   Mer 11 Fév - 16:57

Un Cd avec quatre de ses six Messes, pour choeur mixte et orgue (avec une soprano soliste dans la sixième, la Messe polonaise). On ne les croirait pas composées au 20ème siècle, elles ont même un côté "rétro". Pas très extraordinaire, mais vaut la peine de les écouter.

Revenir en haut Aller en bas
 
Jan Adam Maklakiewicz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: