Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Jean-Sébastien Bach (1685-1750)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20 ... 26  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyVen 18 Juil 2014 - 15:57

Jean, tu vois maintenant de quel extrait il s'agit et de quel motif? Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 200256 
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7563
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyVen 18 Juil 2014 - 19:44

Oui çà y est! C'est bien Gedult l'aria pour ténor!...et je comprends tout à fait ta remarque sur cette petite ritournelle récurrente!  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptySam 19 Juil 2014 - 8:29

Tu as visiblement saisi ce à quoi je faisais allusion et c'est quelque chose qui me fascine!
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5671
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptySam 19 Juil 2014 - 11:34

Shanesean a écrit:
Je chantai dans les pueri cantores,
Est ce l'équivalent des "petits chanteurs à la croix de bois " ? J'ai beaucoup aimé écouter ces petits chanteurs il y a quelques années d'ici lorsque j'ai inscrit mes enfants dans une chorale d'un autre style (plutôt rock) mais regroupant une centaine de jeunes et enfants dès 6 ans "Les fils du soleil"
En plus de chanter, ils construisaient tout un spectacle genre comédie musicale, très chouette époque, et expérience pour toute la famille !
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 84
Date d'inscription : 19/08/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptySam 19 Juil 2014 - 16:30

[quote="laudec"][quote="Shanesean"]Je chantai dans les pueri
[color=#000066]Est ce l'équivalent des "petits chanteurs à la croix de bois " ?  

Ils font partie des pueri cantores, vaste mouvement, qui comprend, entre autre, les petits chanteurs de Vienne, excusez du peu !!!!
Les petits chanteurs sont un peu plus profanes, ça fait partie de l'exception française et chantent un peu de tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 84
Date d'inscription : 19/08/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptySam 19 Juil 2014 - 16:33

Les petits chanteurs à la croix de bois

Ils faisaient aussi partie des pueri cantores, vaste mouvement, qui comprenait, entre autre, les petits chanteurs de Vienne, excusez du peu !!!!
Les petits chanteurs sont un peu plus profanes, ça fait partie de l'exception française . À part cela je ne sais pas où ils se trouvent actuellement, je ne suis plus...
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyDim 20 Juil 2014 - 19:33

J'ai réécouté cette magnifique Messe en Si aujourd'hui, par le "Collegium Vocale Gent" sous la direction de Philippe Herreweghe...C'est la seule que je possède. Il y a une "mécanique" du mouvement, un souffle d'intensité, qui ne faiblit quasiment jamais, comme c'est très souvent le cas chez BACH. Puis, comme par magie, on atteint ce moment de grâce, ce moment exclusif où la musique s'élève au-delà de la musique - en l'occurrence ici l'Agnus Dei (Plage 14 - second cd). Superbe construction mélodique. Quelle beauté! Divin!  Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 395622 Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 395622


Dernière édition par Icare le Dim 20 Juil 2014 - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7563
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyDim 20 Juil 2014 - 19:49

euh...tu dois te tromper pour l'image du cd  Wink ...tu parles je suppose de la messe en si?...et là c'est l'image d'un enregistrement de 4 cantates!  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyDim 20 Juil 2014 - 19:57

Embarassed Embarassed Embarassed  Effectivement, je parlais de la magnifique MESSE EN SI. C'est le style très proche de la pochette qui m'a induit en erreur. Laughing Je rectifie!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 21260
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyDim 27 Juil 2014 - 19:30

Voici une extraordinaire interprétation de l'Art de la Fugue... pour quatuor de saxophones ! J'ai écouté pas mal d'interprétations diverses (après tout Bach ne précise rien au sujet des instruments, comme d'ailleurs pour l'Offrande musicale - à l'exception dans ce cas pour la sonate en trio) depuis le grand orchestre jusqu'à le clavecin et l'orgue; eh bien  je trouve que ce quatuor de saxophones est absolument génial !

Un truc bizarre, c'est qu'elle ne dure que 77 minutes alors qu'en principe il me semble au moins 90 minutes. A y regarder de près, il manque les contrapunctus 17 et 18, c'est sans doute pour tenir sur un seul CD. Mais c'est dommage.
Autre chose : ils ne suivent pas l'ordre des fugues, par exemple les 13 et 14 se trouvent entre les 5 et 7, la 6 est après la 10...

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Folder17

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Back21

Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7563
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyDim 27 Juil 2014 - 23:06

Ben de mon coté, j'en ai actuellement 11 versions...dont seulement 2 nécessitent 2 cd; donc les 9 autres font moins de 80 minutes (çà varie entre 52' et 78'...)
La plus brève, par le "Canadian Brass" ( 2 trompettes, 1 cor, 1 Euphonium, et 1 tuba) comme la tienne ne suit pas l'ordre des "contrapunctus" (1 - 3 - 2 - 4 - 5 -9 -10- 6-7-8-11-12-13-14)...en fait la plupart de mes versions ne respectent pas l'ordre!!  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 21260
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyLun 11 Aoû 2014 - 20:36

Le Petit Livre d'Anna Magdalena est un recueil de pièces commencé (2 partitas) par Jean Sébastien à destination de son épouse, qu'il lui a donné en 1725 et complété ensuite par elle-même et par ses enfants, aussi bien par des pièces de Bach que des pièces d'autres auteurs. (voir aussi le topic que j'ai fait sur Anna Magdalena : http://musiqueclassique.forumpro.fr/t10004-anna-magdalena-bach ) Il y a en tout 48 pièces, en comptant pour 1 les oeuvres multiples (suites françaises par exemple).

On en trouve des extraits variés sur ce CD :

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 110

Les pièces sont celles ci :

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 211

L'ensemble est intéressant et agréable à écouter. On y trouve des pièces célèbres, comme l'Aria Goldberg, ou bien le fameux Bist du bei mir, attribué longtemps à Bach et maintenant attribué à Stoelzel, et même un Rondeau de Couperin (en fait les Bergeries du 6ème ordre des pièces de clavecin).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyMar 23 Sep 2014 - 19:03

Jean a écrit:
Ben de mon coté, j'en ai actuellement 11 versions... 

Rien que ça! Shocked Oh les fous! Laughing

Sinon, pour ma part, alors que chacun connaît ici...enfin je crois...ma fascination pour la musique de Bach, j'ai toujours plus ou moins bloqué sur ses Suites pour violoncelle seul, et plus principalement les deux premières qui sont les seules que je possède en cd...les quatre autres les ayant écoutées une unique fois à une autre occasion, il y a bien longtemps. Bloquant sur les deux premières, encore récemment, je ne fus guère complétiste dans ce domaine. Pourtant, j'adore Bach en général et adore le violoncelle qui fait non seulement partie de mes instruments préférés mais qui est un des rares que j'arrive à apprécier sans accompagnement. Je me suis alors dit que ça pouvait provenir de l'interprétation de Victor Yoran qui ne m'a jamais paru fameuse. En tombant sur l'intégrale des Suites par Yo-Yo Ma, un violoncelliste que j'apprécie énormément, à un prix très attractif, j'ai décidé de tenter à nouveau l'expérience face à l'unique oeuvre de Bach qui, jusqu'à maintenant, m'a tenu à distance. Verdict pour bientôt! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyVen 26 Sep 2014 - 16:58

Je viens d'écouter trois des six Suites pour violoncelle, la N°1, N°4 & N°5, ce qui fait quand même un disque qui dépasse les 1 heure d'écoute. De ces trois-là, je ne connaissais véritablement que la première avec son très beau premier mouvement par le violoncelle un peu terne de Victor Yoran. Je ne me suis pas trompé en supposant que l'interprétation de Yo-Yo Ma m'en donnerait une impression plus favorable. J'y ai ressenti déjà plus de passion même si le sentiment de monotonie ne s'est pas complètement dissipé. Je ne pourrais pas dire que j'ai été émotionnellement happé par chaque minute de chacune de ces trois suites car ce serait mentir. Autant je pourrais presque le dire des pièces pour violoncelle seul Prophètes de Jean-Paul Dessy qui me sont beaucoup plus viscérales dans l'émotion ressentie, autant pour ces trois Suites de Bach, il s'agit d'instants ci et là que j'ai trouvé très beaux, peut-être plus dans la N°5 que dans la N°4. C'est une musique qu'il va me falloir apprivoiser, progressivement, avec toute l'attention que je porte à la musique pendant l'écoute, pas en fond sonore, jamais en fond sonore, je déteste ça. Dans ce cas, je préfère mille fois le silence. Je le ferai, comme à chaque fois que je décide d'écouter une musique, avec la concentration nécessaire et l'exclusivité de l'écoute qui m'interdit toute activité parallèle, ce qui est d'ailleurs ma seule façon d'aborder la musique, qu'elle soit baroque, classique, romantique, moderne, contemporaine, qu'elle soit issue du jazz ou d'un film. Maintenant, il me reste à découvrir, toujours par Yo-Yo Ma, les Suites N°2, 3 & 6...peut-être un peu de violoncelle avec orchestre avant d'y venir... on verra. Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 333455
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyVen 26 Sep 2014 - 22:04

Je ne me rappelais pas que le premier mouvement de la seconde Suite pour violoncelle était aussi beau. Sans doute Yo-Yo Ma me l'a fait vivre d'une autre manière parce que dans la précédente interprétation que j'avais, il ne m'avait jamais fait un tel effet. Voilà une entrée en la matière qui m'a bien plu! Dans l'absolu, ce sont surtout les mouvements rapides qui ont le mieux retenu mon attention. J'ai ainsi beaucoup aimé le sixième de la Suite N°3 et plus encore le premier de la N°6. L'énergie qui en émane est, comme souvent chez Bach, communicative, stimulante, grisante. La mécanique bachienne est en marche et le violoncelle trace à vive allure. Dans ces moment-là, je suis aux anges! Une proximité émotionnelle s'est alors créée entre l'instrument et moi. J'ai ressenti ses vibrations comme un mouvement circulaire perpétuel, avec une impression d'infini, une transcendante mécanique qui ne pourrait jamais s'interrompre. Globalement, j'ai davantage été captivé par ces Suites-ci (2,3,6) que les précédentes (1,4,5). Le charme opère enfin et définitivement. Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 333455 Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 333455


Dernière édition par Icare le Ven 3 Avr 2015 - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6358
Age : 64
Date d'inscription : 10/07/2007

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptySam 11 Oct 2014 - 18:43

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 31490211 paru le 6 octobre chez Harmonia Mundi

Köthener Trauermusik BWV 244a

Ensemble Pygmalion - Raphaël Pichon

Quand en 1728, meurt le Prince de Köthen, son ancien Kapellmeister n'a pas oublié les cinq années flamboyantes jadis passées à son service. Il lui dédiera une cantate funèbre presque entièrement construite sur la musique de deux œuvres majeures de cette époque : la Trauer-Ode et la Passion selon Saint Matthieu. La partition est perdue, mais le livret et de nombreuses informations permettent de reconstituer aujourd'hui l'ouvrage. À l'occasion de son premier enregistrement pour harmonia mundi, Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion nous invite à un jeu de pistes musical passionnant à bien des égards...

source : Qobuz



Voilà sans doute de quoi intéresser notre ami Jean ! Mains

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

laudec

Nombre de messages : 5671
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptySam 11 Oct 2014 - 20:58

Superbe cette Trauermusik ! et intéressant son histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7563
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyJeu 16 Oct 2014 - 9:34

J'ai trouvé le cd dans ma boite aux lettres à mon retour de l'hopital...pas un moindre bonheur!!

En plus de la Trauer-Ode et des extraits de la St Matthieu, il y a aussi la musique de 3ème kyrie de la messe en si!

Evidemment pas de musique inconnue...mais une reconstitution qui coule bien et aussi une interprétation ...qui me colle au coeur , par l'ensemble Pygmalion et Raphael Pichon. Je les aimais beaucoup dans leur précédent Bach (les messes brèves)...mais là le choeur , l'orchestre, et les solistes peuvent s'aligner à coter des meilleurs et la direction de Pichon , plutôt...dynamique me comble!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyJeu 4 Déc 2014 - 12:30

Après avoir essayé de trouver un intérêt durable pour le Concerto pour violon n°22 en la mineur de G.B. Viotti, en vain, puisque j'ai abandonné l'écoute en cours de route Embarassed - le thème lent est sans doute celui qui a le mieux retenu mon attention mais sans que j'en sorte éblouï pour autant, loin de là - je me suis rabattu (ou consolé) sur le Concerto pour violon n°1 de J.S. Bach et ce fut à mon oreille une toute autre dimension, que ce soit au travers des mouvements rapides que du divin mouvement central, plus lent. Bach m'a une nouvelle fois transcendé.

(Je viens de reprendre le N°22 de Viotti là où je l'avais laissé, au troisième mouvement, mais bon, je dois me faire à l'idée qu'il ne me fait pas beaucoup d'effet. Tant pis! J'essaierai le n°23 un de ces jours. Pour l'heure, je m'en vais écouter deux de Mozart par capuçon, peut-être aurai-je plus de chance. Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyJeu 4 Déc 2014 - 18:08

Si j'ai eu plus de chance avec Mozart qu'avec Viotti, J.S. Bach m'a littéralement comblé à l'écoute en visuel de son Concerto pour deux violons et Orchestre. Contrairement à Mozart qui me transcende surtout et presque exclusivement par les mouvements lents, Bach, dans la plupart de ses oeuvres, me transcende autant par le biais de ses mouvements lents que de ses mouvements rapides. Le Concerto pour deux violons ne fait pas figure d'exception, bien au contraire! Electrisant, passionné, vif, intense et extrêmement carré et concis, tout ce que j'aime en musique.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyVen 26 Déc 2014 - 19:03

A fond dans mon cycle consacré au piano, je viens de réécouter avec bonheur Le clavier bien tempéré, Livre 1 - Préludes et Fugues n°1 à 12 - BWV 846 à 857 par l'excellent Sviatoslav Richter. Cette musique me procure un tel bien-être que je me demande que serait ma vie musicale sans Bach. Bien sûr, il y aurait les autres compositeurs que j'adore, mais ce piano quand même, ce sens du thème qui fait mouche, les mouvements rapides et les plus lents, l'émotion en continu, comme une mécanique de l'ensorcellement qui me tient en haleine jusqu'à la dernière note - Bach m'ensorcelle Hehe et ce serait joué à l'orgue ou au clavecin, je serais toujours accroché à ces gestes musicaux si magnétiques...Déjà hâte d'écouter la suite; Préludes & Fugues n°13 à 24 - BWV 858 à 869. Ce sera peut-être ce soir ou demain. On verra...
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7563
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyVen 26 Déc 2014 - 20:51

Very Happy Very Happy Very Happy Mains

Je raffole aussi de ces préludes et fugues, ...clavecin, piano et orgue!!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptyVen 26 Déc 2014 - 23:02

Je viens d'écouter la seconde partie: Préludes & Fugues n°13 à 24 - BWV 858 à 869 et là j'ai vraiment eu une préférence pour les morceaux les plus lents, ce qui est loin d'être systématique dans mon rapport à l'oeuvre de Bach, pouvant aussi bien manifester une prédilection pour les mouvements rapides. Mais là, dans ces morceaux lents et particulièrement étirés, j'ai ressenti une profonde mélancolie. Cette musique m'a touché au coeur et je trouve l'interprétation de Sviatoslav Richter d'une grande justesse, d'une belle sensibilité, ce qui ne veut évidemment pas dire qu'il n'existe pas d'autres interprètes qui soient aussi méritants. Si je devais m'intéresser à d'autres interprétations, je privilégerais le clavecin et l'orgue afin de redécouvrir ces oeuvres dans une autre sonorité que le piano. Sinon, il y a un autre morceau qui m'a bien plu par sa construction mélodique et son traitement; il s'agit du Prélude & Fugue n°18 en Sol dièse mineur - BWV 863. Le jeu pianistique m'intéresse beaucoup dans cet extrait.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 21260
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptySam 27 Déc 2014 - 16:10

A noter que Mozart était "fan" de fugues pendant une période sa vie, à tel point qu'il a transcrit trois des fugues du Clavier bien tempéré (+ une de l'Art de la Fugue et une d'une sonate pour orgue) en trio à cordes, plus une fugue de W.F. Bach (K 404a), et aussi cinq autres fugues pour quatuor à cordes (K 405).
Cela montre que, contrairement à la légende, JS Bach n'était pas aussi oublié après sa mort que ce qu'on a voulu affirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14658
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 EmptySam 27 Déc 2014 - 17:18

J'ignorais ces éléments, mais je veux bien croire que Bach ne fut pas aussi oublié après sa mort comme ça put être dit et redit, peut-être une manie irrésistible de vouloir toujours tout "romancer"...?...D'autre part, les détracteurs de Bach reprochent souvent à sa musique d'être trop mécanique, employant parfois la métaphore de "machine à coudre" afin d'exprimer une certaine roboticité dans son style pianistique. Je peux aisément comprendre ce ressenti sauf que ça fait justement partie de ce que j'aime dans le style de Bach. Ce côté "machine à coudre" me plait énormément. Alors bien sûr, il y a l'importance de l'interprétation qui saura transcender musicalement cette mécanicité ou qui au contraire ne fera que l'appuyer lourdement, ce que, selon moi, il ne faut jamais faire. Sur ce point, je trouve que Glenn Gould et Sviatoslav Richter, chacun dans leur style, s'en tirent à merveille. La "machine à coudre" s'avère alors à mon oreille une mécanique jubilatoire!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Sébastien Bach (1685-1750)   Jean-Sébastien Bach (1685-1750) - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Revenir en haut 
Page 14 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20 ... 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: