Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Christian Friedrich Witt (1660-1716)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16716
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Christian Friedrich Witt (1660-1716)   Sam 3 Jan - 18:30

Ne pas confondre avec Friedrich Witt (1770-1836)

Christian Friedrich Witt est un compositeur, éditeur de musique et professeur allemand né à Altenburg en 1660 et décédé le 13 avril 1716 à Altenburg ou Gotha.

Il reçut un enseignement musical par son père Johann Ernst Witt, organiste à la cour d'Altenburg. En 1676, le duc de Saxe-Gotha, Friedrich I, lui donne une bourse pour aller étudier à Vienne et à Salzbourg. A Nuremberg, Georg Kaspar Wecker lui enseigne la composition et le contrepoint en 1685-1686 et le 1er juin 1686, Witt est nommé organiste à la cour de Gotha. En 1694, il assiste Mylius, le maître de chapelle de Gotha et compte alors le futur Frédéric II de Prusse parmi ses élèves. Georg Philipp Telemann reconnaissait en lui un maître du clavier.


Compositeur polyvalent d’œuvres instrumentales et vocales, principalement des cantates d'église pour la plupart perdues. Ces cantates présentent un style à l'ancienne - introduction instrumentale et pas de récitatif. Witt est connu pour sa compilation de textes de chorals et de mélodies : Psalmodia sacra, Oder: Andächtige und schöne Gesänge … und schöne Gesänge …, un des livres les plus importants de cette nature du XVIIe siècle. On y trouve 762 hymnes dont 351 sont accompagnés de mélodie ; les airs proviennent de compositeurs allemands du XVIe et XVIIe siècle dont une centaine probablement de lui. Sa production instrumentale comprend des ouvertures "à la française", une sonate en 7 parties, 4 suites pour orgue et clavecin et une passacaille en ré mineur auparavant attribuée à Jean-Sébastien Bach. Witt a enfin composé au moins une Passion que Bach a dû interpréter à Gotha le Vendredi Saint 1717 ; son auteur ayant disparu l'année précédente. Le livret et la musique de cette Passion ne nous sont pas parvenus.


Oeuvres

Orchestre et chambre

3 Ouvertures à 4 dans le style français
3 suites à 4-6
7 sonates, à 4-7 et une à 10 - dans un style du concerto grosso italien, avec le concertino en 3 parties
3 marches à 4
Concerto pour trompette et instruments


Clavier

Les œuvres pour clavier de Witt étaient bien connus dans toute l'Allemagne, et en fait apparaissent dans de nombreux recueils de l'époque. Un exemple célèbre est l'inclusion de deux de ses suites (en ut mineur et fa dièse mineur) dans la dite Möllersche Handschrift (Möller Manuscrit), l'une des deux anthologies compilées par Johann Christoph Bach (1671-1721),  le frère aîné de Johann Sebastian Bach (à qui il a remis plusieurs manuscrits qui ont trouvé leur chemin dans les anthologies, ainsi que des manuscrits de certaines de ses propres œuvres de jeunesse).

6 suites, (1704)
Canzona, capriccio, chaconne
Prelude, deux fugues, menuet
Passacaglia en ré mineur, pour orgue, attribuée à tort à Bach (BWV Anh 182)
Herr Christ, der Einig Gottessohn, prélude de choral pour orgue
Nun komm, der Heiden Heiland, prélude de choral pour orgue
Beaucoup d'autres œuvres pour clavier ont été perdues.


Musique vocale

Ses cantates disposent d'introductions instrumentales, vocales en mouvements de concertos, des solos, des duos, des chœurs de chorals homophones, et sont sans récitatifs. Psalmodia sacra est un livre de cantiques important de la fin du baroque; Marpurg a écrit que ce était la meilleure qu'il connaissait. Il contient 762 hymnes, 351 avec des mélodies et des basses chiffrées, et une annexe de 12 autres hymnes, et cinq autres mélodies. Il y a dans ce recueil des mélodies de chorals de compositeurs de Thuringe des XVIe et XVIIe siècles ainsi que plus de 100 nouveaux qui auraient été écrit par Witt.

65 cantates: Cycle Rentweinsdorf, pour quatre voix, deux violons, deux violes, continuo; les autres instruments comprennent clarino, basson et violone
12 cantates
Ode funéraire: Wer kan des Höchsten Rath, à cinq voix (1697)
Psalmodia sacra, oder Andächtige und Gesänge schöne: (trans, "Louanges et belles chansons") 356 mélodies, dont environ 100 sont par Witt, pour voix et basse continue (1715)


Oeuvres perdues (entre autres)

Religieuses

Das neuerbaute … Lust-Schloss Friederichswerth … in nachgesetzten Gespräch-Spiel … vorgestellt (1689);
Friedensteinische Freuden-Bezeugung (1691);
Unterthänigster Glückwunsch … in einer Tafel-Music (1692);
Salomonisches Regentengebet und dessen Erhörung (1693);
Das gute Vernehmen zwischen Haupt und Gliedern (1694);
Das glückliche Pentalpha, oder Fünffeckigter Grund-Stein wohlgerathener Heyrath (1696);
Erbauliche Übereinstimmung der Sonn- und Festtags-Evangelien, cant. cycle for a year (1696);
Unterthänigstes Denck- und Danck-Mahl (1696);
Ich will den Herren loben (Ps xxxiv), double choir, formerly D-WRtl;
cants., mentioned in inventories of Ansbach Hofkapelle, 1686, Rudolstadt Hofkapelle, St Peter’s Church, Strasbourg


Clavier

Aus tiefer Not, chorale prelude, org,
2 canzonas, 2 fugues,
3 suites, 2 fugues, chaconne and fugue,
12 preludes, 3 fugues, 3 preludes and fugues,
2 fugues, 2 preludes and fugues,
Chaconne and vars., chorale vars.,
Works in J.G. Graff, Themata, clausulae atque formulae virtuosorum musicorum (MS dated 1698)



https://www.youtube.com/watch?v=eSoxuHagIZg
Revenir en haut Aller en bas
 
Christian Friedrich Witt (1660-1716)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: