Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les cantates de J. S. BACH.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Ven 18 Sep - 20:43


Jean a écrit: <<A noter que la "cantate" (...est ce vraiment une cantate?) a été découverte et expertisée au début des années 2000...En fait dans sa version intégrale il s'agit d'un texte en douze strophe ...Koopman semble en avoir enregistré 4/12...Gardiner 3/12...et Suzuki nous a gratifier ou imposé ( ) l'intégrale: soit 48'30 de musique composée de 12 fois la même mélodie avec de petites variantes dans l'accompagnement....
C'est quand même très long et finalement ennuyeux (je n'en reviens pas de dire çà d'une oeuvre de Bach!! :¨°°:d'autant plus que la mélodie n'est pas, pour moi et Icare aussi semble t'il, parmi les arias les plus remarquables des cantates )...et curieux dans l'oeuvre de Bach!!
>>


Je suppose que tu fais allusion à la BWV 1127. Merci pour ce complément d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Ven 18 Sep - 22:44

Icare a écrit:

Jean a écrit: <<A noter que la "cantate" (...est ce vraiment une cantate?) a été découverte et expertisée au début des années 2000...En fait dans sa version intégrale il s'agit d'un texte en douze strophe ...Koopman semble en avoir enregistré 4/12...Gardiner 3/12...et Suzuki nous a gratifier ou imposé (  )  l'intégrale: soit 48'30 de musique composée de 12 fois la même mélodie avec de petites variantes dans l'accompagnement....
C'est quand même très long et finalement ennuyeux (je n'en reviens pas de dire çà d'une oeuvre de Bach!! :¨°°:d'autant plus que la mélodie n'est pas, pour moi et Icare aussi semble t'il, parmi les arias les plus remarquables des cantates )...et curieux dans l'oeuvre de Bach!!
>>


Je suppose que tu fais allusion à la BWV 1127. Merci pour ce complément d'informations.

en effet ...j'avais oublié de préciser Wink !!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Ven 18 Sep - 23:02

La version de Ton Koopman est d'une durée de presque 17 minutes, mais, Jean, tu nous dis, je cite: " Suzuki nous a gratifié ou imposé l'intégrale: soit 48'30 de musique composée de 12 fois la même mélodie avec de petites variantes dans l'accompagnement...."

Personnellement, je n'en vois pas trop l'intérêt et peut-on encore dire à partir de là qu'il s'agit réellement d'une oeuvre de Bach?


Dernière édition par Icare le Sam 19 Sep - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Sam 19 Sep - 16:46

Je suis complètement d'accord avec toi !...et était assez déçu et agacé que Suzuki (ou son éditeur "Bis") - contrairement à ce qu'on fait Koopman et Gardiner - nous impose dans son volume 30 de son intégrale cet enregistrement intégrale de cette "ode" de 49 minute avec comme complément, la belle et célèbre cantate bwv 51 pour soprano solo et trompette solo qui ne dure qu' environ 17 minutes...

Pour mieux comprendre voici des extraits de ce qu'en dit Gilles Cantagrel...:

"Cette oeuvre n'est pas à proprement parler une cantate, mais une ode.On pouvait supposer que Bach en avait écrit pour diverses circonstances, comme cela se faisait alors, mais aucune n'était parvenue à la postérité avant la révélation de cette oeuvre jusque là totalement inconnue.
'est dans le cadre d'une d'une exploration systématique des bibliothèques, entreprise dès 2002,que Michael Maul, jeune chercheur de la Fondation des Archives Bach de Leipzig, découvrit le 17 mai 2005, ce document dans la célèbre bibliothèque de la duchesse Anna Amalia de Weimar, dans un ouvrage miraculeusement épargné par le terrible incendie qui avait peu auparavant, le 2 septembre 2004, ravagé une grande partie de l'édifice et de ses trèsors.

Le chercheur raconte qu'après avoir parcouru de nombreuses pièces conservées dans de grands cartons, son regard tompba sur des voeux d'anniversaire, à première vue parfaitement inintéressants, à l'adresse du patron de Bach, le duc Wilhelm Ernest de Saxe Weimar: ".../..."
Après la dédicasse était gravé un poème en 12 strophe écrit par Mylius, paraphrasant la devise du duc. Et à la suite figurait sur une feuille recto_verso, la musique de cette ode, avec le titre de  Aria Soprano è Ritornelle, mais sans nom d'auteur. Le graphisme de Bach étant parfaitement connu, il ne fut pas difficile d'authentifier le document, de l'analyser - l'analyse musicale confirmant sans doute possible la paternité de Bach - puis de le publier , en édition moderne mais aussi en fac-similé!
.../...
Destiné à célébrer le 52e anniversaire du duc Wilhelm Ernst, le 30 octobre 1713, cet ode est donc contemporaine d'une autre musique de Bach pour anniversaire princier, la cantate "de la chasse" BWV 208, pour le duc Christian de Weissenfels. Mais alors que pour Weissenfels le musicien déploie les fastes d'une instrumentation éclatante, le climat  est ici à l'intimité, peut être en raison de la bigoterie sourcilleuse de son dédicataire. Le poème de Mylius  est composé dans un style précieux et passablement alambiqué, bien dans le goût du baroque tardif de l'Allemagne luthérienne.
.../...

On pourrait s'étonner aujourd'hui du plaisir pris par les auditeurs d'alors à cette musique extrêmement répétitive, si belle soit elle. Or précisément, ce fait, qui n'est pas isolé, tant s'en faut, montre bien que ce que l'on écoute, dans toutes les musiques de circonstance aussi bien qu'à l'église, c'est d'abord un texte, qu'embellit, magnifie et commente la musique. Ce sont les textes qui étaient imprimés et distribués, pour les suivre et en garder la mémoire, et non la musique.

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Sam 19 Sep - 19:46


Merci Jean pour toutes ces précisions. J'apprécie beaucoup tes interventions ponctuelles sur ce fil. Elles complètent les miennes qui, jusqu'à présent, se limitent modestement à du ressenti; le mien.

...Et à propos de ressenti, la découverte de quatre nouvelles cantates dans le Volume 20 m'a à nouveau permis de tomber sur quelques pierres précieuses: tout d'abord Man singet mit Freuden vom Sieg - BWV 149, une cantate en sept mouvements composée pour la fête de Saint-Michel, le 29 septembre 1728, appartenant au cycle de Picander. C'est quasiment couru d'avance pour moi, comme si cette musique possédait toutes les clefs de mon âme, le Chorus d'ouverture m'a aussitôt transporté. Certains détracteurs me répèteraient certainement à l'oreille, s"ils en avaient l'opportunité, qu'il y a un côté "recette" dans les cantates de J.S. Bach: je ne le contesterais pas d'emblée, seulement voilà, l'alchimie fonctionne toujours autant sur moi, avec la même intensité et sans éprouver le moindre signe de lassitude. Il faut dire que je n'ai pas écouté toutes ces cantates les unes à la suite des autres, plutôt par cycles et en alternance avec beaucoup d'autres musiques. Pour en revenir à la BWV 149, outre un Chorus enthousiasmant, sans être forcément son meilleur non plus, plus que le second Aria pour soprano, j'ai été saisi par la beauté et le caractère nonchalant de l'Aria/Duet pour alto et ténor. Son caractère nonchalant est principalement dû, à mon sens, au jeu du basson qui se distingue allègrement des autres instruments, sur ce morceau en particulier. Le Chorus d'ouverture de Wär Gott nicht mit uns diese Zeit - BWV 14 est peut-être encore plus exaltant que celui de la cantate précédente (BWV 149). Les deux Arias ont aussi retenu assez facilement mon attention, notamment le très vif Aria pour soprano: cette fois, c'est un cor solo qui lui confère un charme particulier. Du deuxième Aria, outre sa beauté intrinsèque, c'est la voix de basse de Klaus Mertens que j'ai trouvé d'un très bel effet. Pourtant, dans le premier Aria de la cantate BWV 149, je l'avais moins remarquée. La BWV 14 fut composée pour le 4ème dimanche après l'Epiphanie et créée le 30 janvier 1735.

Wir danken dir, wir danken dir - BWV 29 démarre sur une Sinfonia sous-titrée "Presto" et, là encore, un orgue malicieux et si ludique à mon oreille, y fait merveille. On peut définir cette Sinfonia comme un mouvement concerto pour orgue obbligato et orchestre. Il est rapporté que ce morceau virtuose s'appuie sur le prélude de la Partita pour violon solo n°3 du même compositeur. Le deuxième Aria (pour soprano) est le plus envoûtant; toujours cette construction lancinante que je vois biensûr venir et qui finit inéluctablement par m'ensorceler. Cette cantate a été composée pour l'inauguration du conseil de la ville de Leipzig, en 1731. Nun danket alle Gott - BWV 192 est une courte cantate en trois mouvements: Chorus/Aria-Duet/Chorus, qui n'atteint pas les onze minutes. Elle est datée à l'automne 1730 et n'est pas reléguée à une place particulière dans le calendrier liturgique. Il en résulte une oeuvre de bonne tenue, sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Sam 19 Sep - 20:19

Je te retourne tes remerciements! Wink : C'est une telle somme ces cantates...je suis bien loin de les connaître toutes ou de mettre une musique (même partielle) sur un N° de cantate...Tes commentaires me donnent envie d'aller réécouter pour savoir de laquelle il s'agit...et surtout de confronter tes ressentis aux miens (très souvent ressemblant!) ou y découvrir des aspects qui m'avaient échappé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3598
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Sam 19 Sep - 23:44

Super les amis pour tous ces commentaires très ès-musicologues-experts... Le jour où je vais attaquer mes cantates (il me faut plus de calme, j'ai un automne aussi agité que le temps), je vais aller directement vers ce fil en lisant TOUT progressivement, avant d'écouter telle ou telle...
Par contre, je crois que je ne vais pas "me faire toutes les cantates" d'un coup, sinon, indigestion !
Déjà, Bach, j'en ai un peu marre (j'ai écouté tout l'été le soir au calme, les concertos, le clavier...., oeuvres pour luth, viole etc....), il faut que je passe à autre chose !!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Dim 20 Sep - 20:03

Eh ben voilà! J'ai écouté (pour la première fois) les quatre dernières cantates du Volume 20, tout d'abord Gott, man lobet dich in der Stille - BWV 120 qui fut commandée pour l'inauguration du conseil de la ville de Leipzig et créée au plus tard le 29 août 1729. La cantate démarre sur un très bel Aria pour alto et se poursuit par un Chorus très exaltant comme je les aime. Cependant, je pense avoir un faible pour l'Aria pour soprano, peut-être aussi parce que la mélodie m'a semblé familière. Lobet Gott in seinen Reichen - BWV 11 qui est ici qualifié d'oratorio pour la Fête de l'Ascension, titre originellement attribué par J.S. Bach lui-même, créé le 19 mai 1735. Les mouvements les plus consistants sont le Chorus d'ouverture, l'Aria pour alto, l'Aria pour soprano et même le Choral de fin. Je ne me souviens plus si c'est dans cette cantate où j'avais ressenti une dimension naturalistique grâce à un instrumentarium adéquat...?...Es ist das Heil uns kommen her - BWV 9 est une cantate consacrée au sixième dimanche après la Trinité, datant de la période 1732-35 et peut-être créée le 20 juillet 1732 et reprise le 17 juillet 1735. Un morceau m'a complètement terrassé: il s'agit de l'Aria pour ténor avec un irrésistible violon solo qui trace, qui trace...Mais aussi une merveilleuse prestation de James Gilchrist. L'Aria-Duet pour soprano et alto est assez chaleureux. J'en dirai autant pour celui pour soprano et ténor de la cantate Der Herr ist mein getreuer Hirt - BWV 112, créée pour le deuxième dimanche après Pâques, le 8 avril 1731.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3598
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Lun 21 Sep - 19:39

Merci Icare, me voici parée pour les soirées au coin du feu futures...
J'ai eu une réponse très sympa de notre ami hautboïste, il vient nous lire en coup de vent, mais va se pencher sur Bach et le hautbois -voir fil plus haut-, et nous livrer ensuite ses impressions.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Dim 18 Oct - 19:36


J'entâme le volume 21 avec quatre nouvelles cantates dont une, la Bekennen will ich seinen Namen - BWV 200, je suppose incomplète puisque limitée à un Aria pour alto interprété par Bogna Bartosz, un très bel aria soit dit en passant de plus de quatre minutes. Cependant, le cd s'ouvre sur Was Gott tut, das ist wohlgetan (III) BWV 100, cantate sans destination (on évoque une cantate de mariage), probablement composée autour de 1734. Voilà une cantate qui m'a émerveillé en entier. Sa constitution en six mouvements est assez inhabituelle en comparaison de beaucoup de cantates de Bach, puisque l'on y trouve un magnifique Chorale d'ouverture bien encré dans le style vocal du compositeur, plein d'exaltation, puis quatre Arias successifs de très bonne facture: Duet Alto/ténor - soprano - baryton - alto, et un Chorale conclusif, pas aussi exaltant que le Chorale d'ouverture. Aucun récitatif. Aucun récitatif non plus dans Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ - BWV 177, cantate composée pour le 4ème dimanche après la Trinité et exécutée pour la première fois le 6 juillet 1732. celle-ci se constitue d'un Chorus d'ouverture, trois Arias: alto - soprano - ténor, et un chorale très court pour la conclusion. Là encore le Chorus introductif est merveilleux. Dem Gerechten muB das Licht - BWV 195, cantate de mariage remontant avant 1730, retrouve un agencement plus habituel: Chorus/Récitatif/Aria/Récitatif/Chorus - Chorale (post copulationem) d'une durée très courte. Dans mon souvenir, c'est le second Chorus qui m'a le plus enchanté.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Lun 19 Oct - 23:24

Toujours dans le volume 21, quatre nouvelles cantates ont égayé ma soirée. Alors, bien sûr, tout commença sur un superbe Choral appartenant à la cantate Wachet auf, ruft uns die Stimme - BWV 140, composée pour le 27ème dimanche après la Trinité et jouée pour la première fois le 25 novembre 1731. De l'exaltation, une émotion devenue pour moi quasiment habituelle depuis que je poursuis l'écoute de cette formidable intégrale sous la baguette de Tom Koopman. Mais, il y a aussi deux Arias/duets, un premier pour soprano et basse et un second également pour soprano et basse. Le deuxième Aria/Duet a particulièrement retenu mon attention; disons que j'ai été fasciné par une troisième "voix", celle d'un hautbois continu qui finit selon moi par voler la vedette aux deux solistes. Je sais que ce n'est pas la première fois que Bach nous fait le coup - les détracteurs y verront probablement une recette éculée -, pourtant, j'entre pleinement dans le charme indéniable de cette musique. Dans le premier Aria/Duet, c'est le violon qui en est le troisième élément important. J'y trouve un équilibre parfait entre les deux solistes et le violon au point que mon oreille ne peut se décoller de l'un ou l'autre, alors qu'avec le second Aria/Duet, même si j'apprécie beaucoup les deux voix dans leurs chants croisés, je finis par choisir la danse élégante et imperturbable du hautbois jusqu'à son dernier souffle. Entre ces deux Duets, j'ai juste à savourer un air qui m'est très connu du Choral pour ténors. O ewiges Feuer, o Ursprung der Liebe - BWV 34 fut composée pour le premier jour de Pentecôte entre 1746-47. Le Chorus d'ouverture avec trompette dominante est sans doute l'extrait qui me touche le plus, suscite en moi une nouvelle exaltation, presque pieuse, L'Aria pour alto est l'autre beau moment de cet opus, un moment gracieux avec la merveilleuse voix de Bogna Bartosz "printanisée" par de belles flûtes mises en avant et les teintes discrètes d'un luth ou d'une guitare. Lobe den Herrn, meine Seele - BWV 143 est une cantate qui fut commandée pour la Fête de la Circoncision. Contrairement à la plupart des cantates de J. S. Bach qui présentent des chorus et des arias plutôt très développées, celle-ci est constituée de sept extraits relativement courts, le plus long étant le troisième Aria (ténor) allant jusqu'à 2'28". Bien que l'on y retrouve une dynamique et un instrumentarium qui me plaisent chez ce compositeur, elle ne sort pas particulièrement du lot. Jolie, agréable, et c'est tout. Elle m'a en tout cas permis d'apprécier la très belle voix du ténor Jörg Dürmüller. Der Friede sei mit dir - BWV 158 est une cantate commandée pour la Fête de la Purification de Marie que je retiens uniquement pour son Aria & Choral qui commence sur un délicieux violon solo avant que le basse Klaus Mertens n'entre en scène et soit rejoint par un choeur de sopranos. Le violon demeure, prononce lui aussi son chant d'amour. J'aime son lancinement, le caractère obsessionnel qu'il apporte à l'Aria; c'est d'ailleurs lui qui aura le dernier mot.


Dernière édition par Icare le Mar 20 Oct - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Mar 20 Oct - 0:57

ah...la 140 avec son superbe choeur introductif et son célèbre choral (dit du veilleur- au milieu de la cantate -et transcrit pour moulte formation ; déjà par Bach pour l'orgue où il figure en tête des 6 chorals "Schûbler"...

Dans la version de Koopman , est-ce le ténor solo tout seul (avec l'orchestre) qui le chante ou tout le pupitre des ténors?
J'en ai plusieurs versions (de la cantate) et ce fameux choral est chanté soit par le ténor solo soit par tous les ténors du choeur (G. Cantagrel précise que rien ne permet de savoir ce que Bach souhaitait pour ce choral , probablement qu'il a été le premier a alterner un ténor solo ou l'ensemble des ténors selon les chanteurs qu'ils avaient à sa disposition...ou selon son humeur du moment! Wink .
Ainsi, Gardiner qui l'a enregistré deux fois (en 1992 et en 2000) , l'a fait avec le ténor solo la première fois et tous les ténors la deuxième, lors de son "pélerinage" Bach...Perso je préfère nettement quant il y a tous les ténors du choeur , çà a bien plus d'impacte...où peut être estc-ce dû à ma préférence pour les choeurs drunken
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Mar 20 Oct - 20:49

<<Dans la version de Koopman , est-ce le ténor solo tout seul (avec l'orchestre) qui le chante ou tout le pupitre des ténors?>>

Tout le pupitre des ténors, me semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3598
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Mar 20 Oct - 23:15

J'avoue, chers deux amis, que j'ai, faute de temps etc..., un peu décroché de Bach et de ses cantates, malgré ma passion pour ces oeuvres.
Normal, cela exige du temps, une écoute très attentive...
Comme je l'ai dit, j'attends une "période calme" (cad après mon déménagement et les vacances de Noël).., pour tranquillement, reprendre ce magnifique sujet.
A bientôt, Anouchka. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Mer 21 Oct - 22:24

Oh, Jean, où es-tu? Je viens de plonger dans quatre nouvelles cantates, les dernières du volume 21, et je suis tombé sur plusieurs joyaux! C'est d'abord la seconde Aria pour basse, sixième extrait, absolument superbe, de la cantate de mariage Gott ist unsre Zuversicht - BWV 197 (1736-37). Te rappelles-tu, Jean, de cet Aria? Si ce n'est pas le cas, je t'invite à le réécouter car il en vaut la peine. Je le trouve d'une grande beauté, là encore, avec ce hautbois solo, son caractère lancinant et hypnotique. Le Chorus d'ouverture est aussi pour moi un très beau moment d'exaltation, tout comme celui qui ouvre la cantate (sans destination) In allen meinen Taten BWV 97 (1734?). Mais là aussi c'est un Aria, le premier pour ténor, qui me transporte très haut et qui fait la part belle aux cordes. O Jesu Christ, meins Lebens Licht BWV 118 n'appartient apparemment pas, rigoureusement parlant, au répertoire des cantates, puisqu'il n'utilise pas les formes du récitatif et de l'Aria. L'oeuvre est réalisée dans le style ancien du motet et se résume à un magnifique Chorus qui m'a assis dans un recueillement total: vraiment très beau, superbement développé sur plus de quatre minutes. Je me suis même dit que la belle émotion s'arrêterais là, sauf que c'était déjà sous-estimer la cantate suivante; Gloria in excelsis Deo - BWV 191, composée pour le premier jour de Noël et datée entre 1743 et 1746. Elle se limite à trois mouvements mais tous superbes, aussi bien les deux Chorus que l'Aria central, en réalité un Duet pour soprano et ténor avec flûte solo...irrésistible à mon oreille...Les voix, l'instrumentation, la cadence...enfin tout pour me plaire...
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Jeu 22 Oct - 0:46

Je suis là Wink à réécouter tes enthousiasmes pour le volume 21!...enthousiasme, qui sans surprise correspondent aux miens!...

Quant à la cantate 191...Tu viens de me faire découvrir une réalité...qui nous rappelle que la "vie musicale" en générale, n'avait rien à voir à son époque (et encore longtemps après!) à ce quelle est aujourd'hui!
En effet, la cantate 191 est en fait la reprise musicalement de 3 extraits de la célèbre messe en si (le 1er et dernier choeur du gloria ainsi que le duo "Domine Deus")...et je réalise seulement que, contrairement à ce qui nous semblerait plus logique, Bach a puisé dans ce qu'il considérait lui-même comme un de ses "sommets" , La Messe en si, pour écrire une assez brève cantate de Noël...
En effet cette cantate 191, étant parmi les dernières qu'il a écrite, la messe en si existait déjà...(contrairement , par exemple, à L'oratorio de Noël - oeuvre importante - où là, il s'est servit de plusieurs cantates profanes pour pour en écrire une bonne partie.

Ces réutilisations de certaines de ses musiques nous rappellent, me semble t'il, qu'à son époque les compositions étaient souvent exécutées que peu de fois , voire une seule fois sans garantie qu'elles soit reprises plus tard...ce qui évidemment ne posait guère le problème de réutiliser des musiques qui n'étaient pas des "nouveauté".
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Jeu 22 Oct - 10:03

Ces réutilisations de certaines de ses musiques nous rappellent, me semble t'il, qu'à son époque les compositions étaient souvent exécutées que peu de fois , voire une seule fois sans garantie qu'elles soit reprises plus tard...ce qui évidemment ne posait guère le problème de réutiliser des musiques qui n'étaient pas des "nouveauté".

Ce que tu expliques existe, par exemple, dans le domaine de la musique de film. Des compositeurs comme Vladimir Cosma, Philippe Sarde et Ennio Morricone n'ont jamais hésité de recycler des thèmes qu'ils avaient au préalable composés pour des films plus anciens, parfois dans la même orchestration, c'est-à-dire tel quel, d'autres fois dans une nouvelle mouture. Cela n'a pas forcément à voir avec une quelconque facilité: un thème a pu être composé pour un film et n'être pas retenu lors du montage final, c'est-à-dire qu'il n'apparaîtra pas dans le film alors qu'il peut se retrouver ou pas sur le disque de la bande originale, si disque il y a. Le compositeur, s"il est particulièrement satisfait de son morceau, sera tenté de le proposer à un autre cinéaste s"il estime qu'il peut parfaitement convenir à son film, afin de redonner une nouvelle vie à une composition qui a été écartée. A partir de là, je peux aisément comprendre la démarche de J.S. Bach qui me paraît légitime et même naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Jeu 22 Oct - 23:05

Je me suis enfin lancé dans les trois premières oeuvres du dernier volume de mon intégrale, le volume 22. Il commence d'ailleurs en beauté avec Ein Feste Burg ist unser Gott - BWV 80, cantate composée pour la Fête de la Réforme...Le Chorus d'ouverture ne déroge pas à la règle. Parmi les trois Arias, j'ai aimé la belle performance de la soprano Sandrine Piau dans la seconde. Le Choral central pour ténor et baryton est également très beau. la deuxième oeuvre du cd s'intitule Missa in G - BWV 236 - jusqu'ici, je ne connaissais que les BWV 234 & 235. Le "Domine Deus" pour soprano et alto propose un magnifique duo de voix et le "Quoniam tu solus sanctus" en propose un autre de toute beauté, entre la voix du ténor et celle du hautbois solo. Freue dich, erlöste Schar - BWV 30 est une grande cantate composée de deux parties, chacune constituée de six morceaux. Elle fut destinée à la Fête de St-Jean, le 24 juin 1738. Le second Aria pour alto est l'extrait qui a le mieux retenu mon attention. J'y ai décelé une sorte d'insouciance, de légèreté, je ne sais pas comment dire...quelque chose d'un peu différent des autres Arias. Aux deux extrémités, un chorus impose une énergie bienfaitrice, ce qui n'est pas étonnant lorsque l'on est habitué aux cantates de Bach: le Chorus pimente et l'Aria recueille.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Jeu 22 Oct - 23:36

L'aria pour alto de la cantate 30....dans une reconstitution historique ...originale et superbement chantée par Magdalena Kozena!!



La 80 est aussi parmi mes préférées...j'aime particulièrement le duo Alto Ténor avec Hautbois te violon solo: une version pour moi magique grâce aux deux chanteurs , celle dirigée par Wolfgang Gönnenwein avec Janet Baker et Theo Altmeyer...dommage elle ne semble pas figurer sur youtub!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Ven 23 Oct - 16:55


Excellente vidéo et quel Aria! Merci Jean pour ce lien. Je ne connaissais pas cette version.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Ven 23 Oct - 23:03

J'ai poursuivi mon exploration du volume 22 avec le second cd contenant les Missa BWV 233 & 234 qui proviennent donc de Cantates et qui auraient été composées à la fin des années 1730, juste après la fameuse Messe en si mineur BWV 232 de 1733. Jusqu'ici, je connaissais déjà deux des cinq Messes, les BWV 234 & 235 que je possédais depuis de longues années sous la baguette de Philippe Herreweghe et avec le choeur et l'orchestre du "Collegium Vocale". Je suppose que les versions par Ton Koopman et "The Amsterdam Baroque Orchestra & Choir" proposent quelques différences que je n'ai pas encore remarquées: il faudrait pour cela que je réécoute ces différentes interprétations à la suite les unes des autres. En revanche, je ne connaissais pas encore les Missa BWV 233 & 236 que j'aurai finalement découvertes grâce à cette intégrale de Ton Koopman. La BWV 234 m'est toujours aussi merveilleuse et pas seulement pour un "Qui tollis peccata mundi" pour soprano d'une beauté qui me fait fondre...La BWV 233 est quasiment pour moi aussi belle en entier, même si là aussi je relève un "Qui tollis peccata mundi" pour soprano du meilleur effet, avec un hautbois solo qui touche au sublime et un "Quoniam tu solus sanctus" pour alto presque aussi jouissif à mon oreille. Le cd se conclut sur un "Appendix", Gaudete omnes populi, pièce festive en latin qui vit le jour après 1750. Il s'agit en fait d'un arrangement en deux mouvements de la Cantate BWV 80 de J. S. Bach effectué par son fils aîné Wilhelm Friedemann Bach: il plaça sur les deux mouvements de cantate un texte en latin et rajouta à la partition trois trompettes et des timbales. Voilà bien une musique qui continue de me caresser dans le sens du poil...


Dernière édition par Icare le Sam 24 Oct - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Ven 23 Oct - 23:52

J'aime aussi beaucoup ces messes brèves...avec un grand faible pour celle en fa bwv 233 qui utilise des cors...Le 1er choeur du Gloria tout comme le dernier expriment telle exubérence , mais d'une joie plus profonde que démonstrative, grâce a l'emploi des cors au lieu de trompettes...

Ces deux choeurs, contrairement à tous les "morceaux" de ces messes, on ne les retrouve dans aucune cantate...Les musicologues en déduisent qu'ils faisaient probablement partie de cantates perdues Crying or Very sad

Les différences avec la version Herreweghe sont certainement que Koopmann est en général plus...expansif, un rien plus rapide dans ses tempos.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12341
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Sam 24 Oct - 22:45

Il fallait bien que ça arrive un jour - il aura quand même fallu presqu'un an - je viens de terminer mon "intégrale" des cantates de Bach avec Angenehmes Wiederau, freue dich in deinen Auen - BWV 30a , très belle oeuvre. Je n'ai pas terminé sur la moins belle avec ses Chorus introductif & conclusif particulièrement festifs et exaltants, mais surtout deux Arias: le second pour alto (5) que je trouve absolument génial, déjà par sa construction mélodique, une de mes préférées dans l'absolu, ensuite par l'instrumentation choisie, sans compter la prestation de Bogna Bartosz, puis le troisième Aria pour basse (7) qui me fascine presque autant. Je ne reviendrai pas sur la magnifique Missa in G, BWV 235 que je connaissais déjà sous la direction de P. Herreweghe et qui conclut en beauté ce volume 22. Suis-je lassé? Non. Suis-je content d'être arrivé au bout? Oui et non... Honnêtement, je repartirais bien pour une centaine d'autres cantates inédites à découvrir! Hehe Je ne suis pas du genre à me lasser vite des choses que j' aime le plus. A l'exception de quelques-unes, pour la plupart de ces cantates, il s'agit d'une première écoute. N'étant pas non plus du genre à n'écouter qu'une fois une oeuvre qui m'a plu, je reviendrai au fil du temps sur cette "intégrale", pas comme cette fois-ci où j'ai scrupuleusement suivi l'ordre des volumes. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'avais créé ce fil, une sorte de pense-bête que je pourrai feuilleter à loisir. J'y reviendrai lire certaines de mes impressions jusqu'à trouver celle qui me donnera envie de réécouter telles ou telles cantates.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6976
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Sam 24 Oct - 23:18

Icare a écrit:
Honnêtement, je repartirais bien pour une centaine d'autres cantates inédites à découvrir! Hehe

Si çà arrivait ce serait surement une de mes plus grandes joies...!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
MarcS

avatar

Nombre de messages : 408
Age : 45
Date d'inscription : 29/12/2014

MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   Dim 25 Oct - 10:40

Je ne connais pas du tout les cantates de Bach....Je vais voir pour me procurer ça. Quelle est finalement alors la version que vous me proposez?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cantates de J. S. BACH.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cantates de J. S. BACH.
Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: