Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Alexey RYBNIKOV, né en 1945

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Alexey RYBNIKOV, né en 1945   Lun 22 Déc - 19:37

Eléments biographiques:

Alexey Lvovitch Rybnikov est un compositeur russe né le 17 juillet 1945 à Moscou . Il est l'auteur de la musique pour les premières comédies musicales russes (rock-opéras) "La star et la mort" de Joaquin Murrieta (1976) et "Juno et Avos" (1981), montré plus de 700 fois. Il est également l'auteur de nombreuses musiques pour pièces de théâtre et pour plus de 80 films russes. Il composa aussi des opéras. Plus de 10 millions de disques comprenant sa musique ont été vendus en 1989.

Alexey Rybnikov est né le 17 Juillet 1945. Ayant vu le jour dans une famille d'un violoniste et d'une artiste, il fut aussitôt entouré par l'art et la musique dès les premiers jours de sa vie. Il a composé une de ses premières œuvres "Le Voleur de Bagdad" sous l'influence du film très populaire du même nom. Il a passé des examens à l'École centrale de musique au Conservatoire de Moscou. Le père du garçon a présenté son fils à Aram Khachaturian qui a suggéré que le garçon étudie dans sa classe. Après avoir terminé l'école de musique, Rybnikov fit des études post-universitaires sous l'oeil supervisateur de Khachaturian. En 1969, Rybnikov a été admis à l'Union des Compositeurs.

Pendant plusieurs années, Alexey Rybnikov a enseigné à la présidence des disciplines théoriques où il fut aidé dans la classe par Khachaturian . Puis, par la suite, il quitte l'enseignement. Pendant la période de 1960 à 1970, le travail créatif de Rybnikov a été marqué par les traditions symphoniques classiques (l'auteur a écrit de la musique de chambre, des concertos pour violon, des pièces pour quatuor à cordes et orchestre, mais aussi pour le bayan et orchestre d'instruments folkloriques russes.

En 2005, Alexey Rybnikov a célébré son 60e anniversaire par un concert spécial dirigé par Mark Gorenstein au "Tchaïkovski Concert Hall". Les années 2005-2008 ont été marquées par des présentations de Comédies musicales pour enfants composées par ses soins - "Little Red Riding Hood" et "Bu-ra-ti-pas!" (Le conte de fées russe basé sur l'histoire de Pinocchio). Elles sont devenues les véritables événements dans la vie du théâtre de Moscou, non seulement pour les enfants mais aussi pour leurs parents. La musique de Rybnikov, mettant en vedette des célèbres artistes russes ainsi que la mise en scène d'Alexandre Rikhlov, ont fait que les spectacles furent si populaire: par exemple, lors de la saison estivale 2007, "Bu-ra-ti'no!" fut monté sur scène 120 fois malgré le théâtre "saison morte"!

Le 29 Février 2009, une superbe Première des scènes du Drame Musical de Rybnikov "l'Opéra" fut exécutée dans le légendaire studio de fith de Moscou, par l'orchestre "Molodaya Rossia" dirigé par Mark Gorenstein. En 2009, selon l'invitation personnelle de Pierre Cardin pour la participation au Festival de Lacoste, Alexey Rybnikov a créé la version "opéra-rock" de la "Junona et Avos". La Première était vraiment remarquable lors du 3 Juillet 2009. A partir de ce moment, toutes les nouvelles versions furent effectuées avec succès dans les meilleurs sites de la Russie et à l'étranger, dans les théâtres, salles de concert et les festivals.

À l'automne 2012, Alexey Rybnikov a présenté à la salle du théâtre de Moscou l'exposition spéciale, y compris des scènes des plus célèbres spectacles de théâtre et bandes sonores de films du compositeur. La première est devenue la présentation officielle de la nouvelle œuvre d'art musical de Rybnokov - "des images en direct de l'époque d'Alexandre Ier et Napoléon Bonaparte basé sur le roman" "Guerre et Paix" du comte Léon Tolstoï". En 2013, Rybnikov prévoit de produire tout le spectacle ainsi que la nouvelle version de la "liturgie" et de "Joakine".

La vie entière de Alexey Rybnikov est associée à la musique. Mais la musique n'est pas son seul domaine d'activité: il a contribué à certains projets publics. Il prend une part active dans les sessions du Conseil, la promotion de programmes culturels et sociaux, a ouvert son propre théâtre.

Rybnikov est président du Festival national «Le coeur musical du Théâtre" et du Festival russe de la famille "Notre Buratino".


Dernière édition par Icare le Sam 16 Mai - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Alexey RYBNIKOV, né en 1945   Lun 22 Déc - 23:24

Alexey Rybnikov semble être un compositeur très actif qui a manifesté sa passion musicale dans plusieurs disciplines. Je ne connais pas ses opéras, ni ses comédies musicales, ni ses opéras-rocks, pas même sa musique de film. Je connais en revanche deux Concertos Grossos. Je viens de les écouter ce soir. Le premier que j'ai écouté porte un sous-titre, L'oiseau bleu et se divise en cinq mouvements; un premier mouvement "moderato", un second "allegro", un troisième "lento", un quatrième "presto" et un dernier "allegro". il est écrit pour violon, violoncelle, piano et orchestre de chambre. Le concerto n'est pas très long et plutôt concis et semble puiser son inspiration dans la musique baroque. Seulement, attention, il ne s'agit absolument pas d'une simple imitation baroque car l'oeuvre est contemporaine, ce qui s'avère évident dès les premières mesures. Rybnikov y instaure toute sa fantaisie de musicien, même une pincée d'ironie dans le second mouvement et une pointe de poésie dans le mouvement lent, brisant l'ambiance profondément romantique par une flûte et des petites percussions plus naturalistiques. Le mouvement qui suit est endiablé mais court et le suivant, légèrement moins animé, ne manque pourtant pas de virulence. L'oiseau bleu hésite entre gravité et légèreté, certes doté d'accents baroques, il s'incrit dans une contemporanité néanmoins très mélodique et non sans une certaine fantaisie. J'aime beaucoup. Un peu comme certains concertos concis de Vivaldi ou Bach, je l'ai écouté trois fois de suite.

Le second Concerto Grosso porte, lui aussi, un sous-titre, The northern sphinx et se divise en huit mouvements. Il est écrit pour violon, violoncelle, guitare, piano et orchestre de chambre. J'ai d'abord trouvé qu'il puisait son inspiration dans la période romantique, c'est ce qui ressortit en tout cas des trois premiers mouvements avec une très belle écriture pour le piano. Cependant, je ne retrouvais pas d'emblée la fameuse fantaisie qui trahissait la contemporanité du premier Concerto Grosso, L'oiseau bleu et qui apportait à la musique une dimension ludique bienvenue. Le second concerto sembla se résoudre au style romantique avec une certaine élégance, mais à partir du quatrième ou cinquième mouvement, la fantaisie de Rybnikov donna des signes, des couleurs, des tons: The northern sphinx prit alors l'allure d'une musique de film, qui, tout en restant tonal, délaissa plus ou moins sa fibre romantique. A noter aussi un très joli mouvement avec guitare solo. Délicat et lumineux.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Alexey RYBNIKOV, né en 1945   Mar 23 Déc - 13:12

Je viens d'écouter un très beau Concerto pour violoncelle et orchestre symphonique d'Alexey Rybnikov, une oeuvre passionnée, lyrique et virtuose qui fut interprétée en célébration des cinquantes années de créativité dont il ensoleilla le paysage musical russe. Le violoncelliste virtuose Alexander Knyazev sous la direction de Horia Andreescu nous livre une prestation étonnante et d'une grande intensité. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup d'émotion. C'est un grand souffle de passion que j'ai ressenti pendant l'écoute. Après l'ovation et les fleurs, avec la présence du compositeur sur la scène, ils jouent en bonus une sorte d'élégie pour violoncelle et orchestre de forme très romantique, également passionnée et d'une grande beauté.

Pour l'esprit curieux qui passerait par ce fil, le voici en entier ci-dessous

http://vk.com/video2342757_170995734

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Alexey RYBNIKOV, né en 1945   Mar 23 Déc - 13:57

Et pour finir un concert de sa musique légère, généralement composée pour des médias tels que le cinéma:

https://www.youtube.com/watch?v=bwmfJdQrpv8


Dernière édition par Icare le Mar 23 Déc - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Alexey RYBNIKOV, né en 1945   Mar 23 Déc - 15:20

Icare a écrit:
Et pour finir un concert de sa musique légère, généralement composée pour des médias tels que le cinéma:

https://www.youtube.com/watch?v=bwmfJdQrpv8

Voilà, c'est fait! Très chouette divertissement musical. Impeccable en l'approche des fêtes de Noël! J'en suis ressorti joyeux, conquis. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Alexey RYBNIKOV, né en 1945   Sam 16 Mai - 17:31

Une réécoute du Concerto grosso - L'oiseau bleu pour violon, violoncelle, piano et orchestre de chambre, m'a offert l'énergie et la fantaisie d'une oeuvre qui m'a, une nouvelle fois, beaucoup diverti, alors que le second The northern sphinx pour violon, violoncelle, guitare, piano et orchestre de chambre, plus proche de l'oeuvre du faussaire, m'a conduit vers un romantisme élégant et parfois une évocation dramatique de celui-ci d'une autre ère, comme si son archaïsme provenait d'un cinéma imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10716
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Alexey RYBNIKOV, né en 1945   Ven 19 Fév - 14:44

Icare a écrit:
Alexey Rybnikov semble être un compositeur très actif qui a manifesté sa passion musicale dans plusieurs disciplines. Je ne connais pas ses opéras, ni ses comédies musicales, ni ses opéras-rocks, pas même sa musique de film. Je connais en revanche deux Concertos Grossos. Je viens de les écouter ce soir. Le premier que j'ai écouté porte un sous-titre, L'oiseau bleu et se divise en cinq mouvements; un premier mouvement "moderato", un second "allegro", un troisième "lento", un quatrième "presto" et un dernier "allegro". il est écrit pour violon, violoncelle, piano et orchestre de chambre. Le concerto n'est pas très long et plutôt concis et semble puiser son inspiration dans la musique baroque. Seulement, attention, il ne s'agit absolument pas d'une simple imitation baroque car l'oeuvre est contemporaine, ce qui s'avère évident dès les premières mesures. Rybnikov y instaure toute sa fantaisie de musicien, même une pincée d'ironie dans le second mouvement et une pointe de poésie dans le mouvement lent, brisant l'ambiance profondément romantique par une flûte et des petites percussions plus naturalistiques. Le mouvement qui suit est endiablé mais court et le suivant, légèrement moins animé, ne manque pourtant pas de virulence. L'oiseau bleu hésite entre gravité et légèreté, certes doté d'accents baroques, il s'incrit dans une contemporanité néanmoins très mélodique et non sans une certaine fantaisie. J'aime beaucoup. Un peu comme certains concertos concis de Vivaldi ou Bach, je l'ai écouté trois fois de suite.

Le second Concerto Grosso porte, lui aussi, un sous-titre, The northern sphinx et se divise en huit mouvements. Il est écrit pour violon, violoncelle, guitare, piano et orchestre de chambre. J'ai d'abord trouvé qu'il puisait son inspiration dans la période romantique, c'est ce qui ressortit en tout cas des trois premiers mouvements avec une très belle écriture pour le piano. Cependant, je ne retrouvais pas d'emblée la fameuse fantaisie qui trahissait la contemporanité du premier Concerto Grosso, L'oiseau bleu et qui apportait à la musique une dimension ludique bienvenue. Le second concerto sembla se résoudre au style romantique avec une certaine élégance, mais à partir du quatrième ou cinquième mouvement, la fantaisie de Rybnikov donna des signes, des couleurs, des tons: The northern sphinx prit alors l'allure d'une musique de film, qui, tout en restant tonal, délaissa plus ou moins sa fibre romantique. A noter aussi un très joli mouvement avec guitare solo. Délicat et lumineux.

J'ai renouvelé l'expérience de ces deux CONCERTOS GROSSOS avec le même plaisir et avec toujours une préférence assez nette pour "L'OISEAU BLEU". C'est normal, il est baroque et moderne en même temps, un cocktail qui ne peut que fonctionner à mon oreille. Il est certes court et concis, mais toujours ce besoin de le réécouter deux ou trois fois de suite. Il participe volontiers au caractère ensoleillé de cette journée. Des thèmes accrocheurs, des combinaisons instrumentales attachantes...Ah, cette petite percussion espiègle qui le traverse, une belle vitalité dans l'ensemble et finalement ludique. Le second concerto est, comme je l'avais déjà mentionné, plus "sérieux" et romantique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexey RYBNIKOV, né en 1945   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexey RYBNIKOV, né en 1945
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: