Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Vincenzo Ruffo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16714
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Vincenzo Ruffo   Lun 15 Déc - 12:01

Vincenzo Ruffo est un compositeur italien de la Renaissance, né à Vérone vers 1508 et mort à Sacile le 9 février 1587. Il fut notamment l'un des principaux musiciens du courant de la Contre-Réforme et de la musique post-tridentine.

Vincenzo Ruffo naît à Vérone, et devient prêtre en 1531. Il étudie très probablement avec Biagio Rossetti, l'organiste à la cathédrale de Vérone. Ruffo publie son premier livre de musique en 1542, puis devient maître de chapelle de la cathédrale de Savona, mais il n'occupe ce poste que pendant un an, la cathédrale étant détruite en 1543 par les Génois.

Il se rend à Milan où il se met au service d'Alfonso de Àvalos, alors gouverneur du Milanais. Quand de Àvalos est rappelé à Madrid en 1546, Ruffo retourne à Vérone, où il devient directeur musical à l'Accademia Filarmonica en 1551-1552, remplaçant Jan Nasco.

En 1554, il devient chef de chœur à la cathédrale. Il a comme élèves Gian Matteo Asola, Marc'Antonio Ingegneri (le maître de Claudio Monteverdi) et, mais cela n'est pas prouvé, Andrea Gabrieli.

En 1558  est imprimé en Venise, par Antonio Gardano, un livre de 25 madrigaux  pour 5 voix intitulé "Opera nova di musica intitolata Armonia Celeste"

En 1572, il devient maître de chapelle à Pistoia, puis de nouveau Milan et enfin à la cathédrale de Sacile, où il meurt en 1587.

Sa musique, au début, a été fortement influencée par l' école franco-flamande, mais quand il est devenu en 1563 le maestro di cappella de la cathédrale de Milan sous le cardinal Carlo Borromeo (futur Saint Charles Borromée), il a commencé à composer dans le style tridentin de Borromeo qui en était un fervent partisan. Une des critiques du Conseil de Trente était que la musique était devenue si complexe en contrepoint qu'il était impossible de comprendre les paroles chantées: Ruffo a répondu en composant des messes dans un style aussi simple qu'il était compatible avec l'expression claire du texte. Vers la fin de sa vie, cependant, il est évident qu'il est devenu insatisfait de la composition des messes dans un style strictement cordal et est retourné à un style modérément contrapuntique.
Revenir en haut Aller en bas
 
Vincenzo Ruffo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: