Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal

 

 Patrick DOYLE

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Patrick DOYLE Empty
MessageSujet: Patrick DOYLE   Patrick DOYLE Empty2014-12-13, 22:43

Eléments biographiques:

Patrick Doyle, né le 6 avril 1953 à Uddingston, en Écosse, est un compositeur britannique qui a écrit de nombreuses partitions musicales pour la radio, la télévision, le théâtre et le cinéma. Il est diplômé en 1974 du Royal Scottish Academy of Music and Drama, où il prenait des cours de piano et de chant. En 1987, Patrick Doyle rejoint la Renaissance Theatre Company en tant que compositeur et directeur musical. Depuis cette date, il a écrit des partitions pour leurs productions de Hamlet, Prince of Denmark (Hamlet, Prince du Danemark), As You Like It (Comme Il Vous plaira) et Much Ado About Nothing (Beaucoup de Bruit pour Rien). Puis il travailla avec la réalisatrice Judi Dench dans la production de Look Back in Anger à la télévision et composa les partitions pour King Lear (Le Roi Lear) et A Midsummer Night's Dream (Le Songe d'une Nuit d'été).

À de nombreuses reprises, il a travaillé avec Régis Wargnier et Kenneth Branagh. Ce dernier lui a notamment demandé d'écrire la partition du film Henry V, production de la Renaissance Theatre Company. Le thème "Non Nobis Domine" du film fut récompensé en 1989 par l'Ivor Novello Award for Best Film Theme.

En 1990, le Prince Charles lui demanda de composer The Thistle and The Rose, pour un chœur, en l'honneur du 90e anniversaire de la Reine Mère. En 1991, Patrick Doyle composa la bande-son (qui fut nommée au Golden Globe Award) de Dead Again de Paramount, dirigé par Kenneth Branagh, en 1993, celle de Carlito's way de Brian De Palma et en 1995, celle de Sense and Sensibility fut nommée au Golden Globe, à l'Oscar du cinéma for Best Original Dramatic Score et au BAFTA Nomination for Best Film Score. En 1995, il compose la bande son du film A Little Princess, dont la chanson "Kindle my heart" est interprétée par sa propre fille, Abigail. Ce film fut un grand succès, ainsi que le morceau final, « The Goodbye », chanté par l'actrice principale du film, Liesel Matthews. Cette bande originale a reçu le LAFCA Award de la meilleure musique de film1. En 1996, il recompose pour Kenneth Branagh la partition du film-opéra Hamlet. En 2004, il écrit la musique du quatrième film de la série Harry Potter. Il succède ainsi à John Williams, qui avait composé la musique des trois premiers opus. En 2006, il compose la musique d'Eragon.

Patrick Doyle compose également pour le concert: The thistle and the rose pour voix et chœur; The face in the lake pour récitant et orchestre; Corasik pour violon et orchestre; Impressions of America pour orchestre; Tam O'Shanter pour orchestre...


Dernière édition par Icare le 2020-12-15, 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Patrick DOYLE Empty
MessageSujet: Re: Patrick DOYLE   Patrick DOYLE Empty2014-12-13, 22:53

J'ai redécouvert ce soir-même sa fameuse partition pour le film de Kenneth Branagh, Henry V, une bande originale solidement charpentée et bénéficiant d'une belle inspiration thématique et d'attachantes combinaisons orchestrales, plus un usage assez intéressant des percussions. Se rajoute à ça un très beau et viril "Non Nobis Domine", le tout sous la baguette avisée et enthousiaste de Simon Rattle.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Patrick DOYLE Empty
MessageSujet: Re: Patrick DOYLE   Patrick DOYLE Empty2020-12-15, 19:28

L'instant musical (version concert qui, à mon goût, appuie trop le côté emphatique, mais bon, je ne dois pas penser qu'à moi... Very Happy )

https://www.youtube.com/watch?v=7EL6z-GCwWs


Patrick Doyle ne fait pas partie des compositeurs que je connais le mieux parmi ceux qui se sont faits un nom dans le domaine de la musique de film. Les raisons sont multiples. Tout d'abord, je suis loin d'avoir vu tous les films qu'il mit en musique et, par conséquent, n'ai pas suffisamment accordé d'attention à toutes les bandes originales qu'il a pu composer tout au long de sa carrière et qu'ils composent probablement encore. Il s'est surtout fait une réputation dans l'élaboration de scores orchestraux épiques comme pour le film de Kenneth Branagh Henry V (1989) que je viens de réécouter cet après-midi, ou très romantiques, comme par exemple sur Indochine (1992) de Régis Wargnier que je n'avais pas aimée à l'époque, dans les années 1990, et n'ai pas réécoutée depuis. Je n'avais pas non plus apprécié ce qu'il composa sur Dead Again (1991) et Hamlet (1996), deux autres films de Kenneth Branagh. On peut d'ailleurs observer en passant que les deux hommes formèrent une solide collaboration entre un cinéaste et un compositeur qui s'effectua autour d'une quinzaine de films:
__1989: Henry V
__1991: Dead Again
__1993: Beaucoup de bruit pour rien
__1994: Frankenstein
__1996: Hamlet
__2000: Peines d'amour perdues
__2006: Comme il vous plaira
__2007: Le Limier (Sleuth)
__2011: Thor
__2014: The Ryan Initiative (Jack Ryan: Shadow Recruit)
__2015: Cendrillon (Cinderella)
__2017: Le crime de l'Orient-Express
__2018: All Is True
__2020: Artemis Fowl  
__2021: Mort sur le Nil (Death on the Nile)
Rien que pour Branagh, voilà qui représente pas mal d'heures de pellicules et de musiques que je ne connais pas. J'avais quand même vu au cinéma, toujours dans les années 1990, Beaucoup de bruit pour rien et la musique de Doyle, bien que de forme très classique, s'articulait autour d'un joli thème principal. Je n'ai pas eu ni cherché l'occasion de la réentendre hors de son contexte. A cette époque-là, comme je l'avais déjà écrit quelque-part, je focalisais beaucoup sur les musiques les plus sombres et cérébrales, adoptant souvent une écriture plus contemporaine. Je revendique cette radicalité temporaire dans mes choix dans la mesure où elle m'était nécessaire pour m'imprégner d'une esthétique musicale jugée élitiste et qui n'était pas de séduction immédiate dans une écoute distraite et trop dispersée. Je ne regrette rien car, aujourd'hui, de toutes les musiques, de films ou non, que j'ai découvertes et chéries à cette époque, je n'en rejette aucune, je dis bien aucune, car elles me procurent un plaisir toujours aussi intense, même si, depuis, mes aspirations musicales se sont nettement élargies, diversifiées. Bon, lorsque je dis que je focalisais sur des musiques complexes ou cérébrales, ce n'était quand même pas systématique: la charmante partition aux accents irlandais de Patrick Doyle pour Le Cheval venu de la mer (1992) de Mike Newell avec la très jolie voix de Margaret Doyle fit partie de ces exceptions qui confirmèrent la règle. Elle est revenue flatter mon oreille quelques heures après Henry V.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22502
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Patrick DOYLE Empty
MessageSujet: Re: Patrick DOYLE   Patrick DOYLE Empty2021-09-17, 20:12

Non nobis Domine (de Henri V) Patrick DOYLE 185465



https://www.youtube.com/watch?v=uad6x2L5gRo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Patrick DOYLE Empty
MessageSujet: Re: Patrick DOYLE   Patrick DOYLE Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick DOYLE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: