Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Sylvain KASSAP, né en 1956

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Sylvain KASSAP, né en 1956   Ven 12 Déc - 22:06

En mai 2001, après un concert à Poitiers où j'avais improvisé en compagnie du contrebassiste Barre Philips et du pianiste/compositeur François Rossé, nous évoquions avec Benoist Ballergeau, directeur musical  de l'ensemble instrumental Ars Nova, notre fascination commune pour "Laborintus I" de Luciano Berio, qui, plus de 35 ans après avoir été écrit, nous semblait toujours d'une grande modernité et d'une totale actualité. L'écoute de cette oeuvre au milieu des années 70 fut un des "chocs fondateurs" de ma pratique musicale: la luxuriance, le foisonnement, la juxtaposition de l'écrit et de l'aléatoire, voire de l'improvisé et du jazz, le rapport aux voix et à la narration, les couleurs orchestrales et les caractères...étaient proches de ce que nous tentions d'improviser dans ces années; mais cette pièce me démontrait qu'une musique pouvait être écrite ET vivante, ce dont je n'étais pas sûr à l'époque! Par la suite, l'étude de la musique de Luciano Berio a eu une grande influence sur mes débuts de compositeur.

Sylvain Kassap.

Sylvain Kassap, né le 1er octobre 1956 à Villemomble, est un saxophoniste, clarinettiste et compositeur français jusqu'ici très actif dans le domaine du jazz. Licencié en musicologie dans le courant de l'année 1977, il côtoie dans son parcours professionnel des musiciens aussi formidables que Michel Portal ou John Surman. Plus tard il fonde, notamment avec Bernard Vitet et Gérard Siracusa, le groupe Molto Mobile. Il entame une collaboration avec François Tusques en 1980, puis avec Günter Sommer l'année suivante. En 1985 il fonde un nouvel ensemble qui inclut notamment Claude Barthélemy. Il poursuit ses nombreuses collaborations: avec Yves Robert, Pablo Cueco, Michel Godard, Philippe Deschepper, Bruno Chevillon, Jacques Mahieux, Claude Tchamitchian, Eddy Louiss, Steve Lacy, Joe McPhee, Tony Coe, Okay Temiz, Anthony Ortega, Hélène Labarrière avec laquelle il se produit en duo depuis le début des années 1990. Il fonde, avec (entre autres) Henri Texier et Claude Barthélemy le collectif Zhivaro et compose des musiques de films (Vaudeville et Grand Guignol de Jean Marbœuf) mais aussi pour la danse et le théâtre.

En 1993, il fonde avec la harpiste Hélène Breschand et le flûtiste Franck Masquelier l'Ensemble Laborintus, dont le nom est un hommage au compositeur Luciano Berio, pour jouer le répertoire de musique ouverte du XXe siècle.

Il entamera dans les années 2000 une collaboration avec le batteur américain Hamid Drake

Ses influences sont variées, allant du free jazz aux musiques urbaines, musiques traditionnelles des Balkans ou d'autres régions d'Europe centrale. (Wikipédia).


Dernière édition par Icare le Ven 10 Juin - 9:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sylvain KASSAP, né en 1956   Sam 13 Déc - 17:58

Sylvain Kassap est un compositeur que je ne connais pas encore beaucoup, du moins au travers d'une oeuvre tout-à-fait singulière intitulée 52 Fils tendus (d'après Balkanique) pour saxophone alto & 13 cordes solistes. J'ai l'intituition - mais cette oeuvre l'a certainement suscitée - qu'il s'agit d'un musicien intéressant et atypique qui s'est souvent exprimé hors des sentiers battus, auteur d'une prose sonore singulière. De nouvelles oeuvres regroupées sous le titre Sarnavo confirmeront ou infirmeront la pertinence de cette intuition. En voici d'ailleurs le sujet: Proverbs of Hell pour mezzo-soprano, flûte, clarinette, , alto, violoncelle, harpe & deux percussions; Timbaleros pour clarinette en mi bémol, percussions & timbale; SoapOpérA pour voix et trois clarinettistes; Trois Mouvements Impromptus, improvisation collective pour voix, clarinette, harpe, contrebasse,percussions & direction; Choeur de Sarnavo pour six voix parlées et Chordial pour 2 voix, clarinette basse et 12 instruments.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sylvain KASSAP, né en 1956   Ven 19 Déc - 19:16

Icare a écrit:
Sylvain Kassap est un compositeur que je ne connais pas encore beaucoup, du moins au travers d'une oeuvre tout-à-fait singulière intitulée 52 Fils tendus (d'après Balkanique) pour saxophone alto & 13 cordes solistes. J'ai l'intituition - mais cette oeuvre l'a certainement suscitée - qu'il s'agit d'un musicien intéressant et atypique qui s'est souvent exprimé hors des sentiers battus, auteur d'une prose sonore singulière. De nouvelles oeuvres regroupées sous le titre Sarnavo confirmeront ou infirmeront la pertinence de cette intuition. En voici d'ailleurs le sujet: Proverbs of Hell pour mezzo-soprano, flûte, clarinette, , alto, violoncelle, harpe & deux percussions; Timbaleros pour clarinette en mi bémol, percussions & timbale; SoapOpérA pour voix et trois clarinettistes; Trois Mouvements Impromptus, improvisation collective pour voix, clarinette, harpe, contrebasse,percussions & direction; Choeur de Sarnavo pour six voix parlées et Chordial pour 2 voix, clarinette basse et 12 instruments.

Je viens d'écouter pour la première fois les oeuvres pour petites formations de Sylvain Kassap réunies sous le titre Sarnavo et, effectivement, je fus confronté à un univers musical qui s'échappe assez des sentiers battus, un peu dans l'esprit de ce que je recherche en ce moment en matière d'écoute musicale, même si j'ai, parallèlement, un besoin incompressible de revenir régulièrement à des formes plus conventionnelles ou...disons... classiques...Mon bonheur de mélomane c'est d'être ainsi continuellement partagé (émotionnellement et intellectuellement) entre différents mondes sonores ou esthétiques que, parfois, tout oppose mais qui se retrouvent inéluctablement sous une même enseigne "Musique", en déplaisent à certains grincheux! Hehe ...Alors, pour l'heure, c'est juste une musique que j'ai tenté d'apprivoiser dès la première écoute, à l'exception de Proverbs of Hell pour mezzo-soprano, flûte, clarinette, alto, violoncelle, harpe & deux percussions que j'ai réécouté une seconde fois, pour le moment la pièce musicale qui m'a le plus séduit. Je me demande quelle est la part réellement improvisée dans cette oeuvre en particulier qui m'a semblé plus construite et parcourue d'une belle intensité dramatique. Ces deux éléments font évidemment qu'elle a gagné ma préférence. Plus globalement, j'ai repéré ci et là quelques combinaisons sonores intéressantes, quelques petits moments poétiques avec de douces clarinettes...Chordial pour deux voix, clarinette basse et douze instruments, est peut-être la deuxième oeuvre qui a le mieux retenu mon attention, notamment un passage ingénieusement construit...improvisé?...Une expérience musicale à revivre car je ne regrette pas mon entrée dans le monde poétique de Sylvain Kassap.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sylvain KASSAP, né en 1956   Ven 10 Juin - 9:17

Une réécoute des oeuvres de Sylvain Kassap, réunies sous le titre de Sarnavo, confirme, pour ainsi dire, tout ce que j'avais écrit à leur sujet dans mon précédent commentaire, sauf que j'ai peut-être plus apprécié encore des créations telles que Timbaleros pour clarinette en mi bémol, percussions et timbale, SoapOpéra pour voix et 3 clarinett(ist)es et Trois Mouvements Impromptus, improvisation collective pour voix, clarinette, harpe, contrebasse, percussions & direction. Lors de la précédente écoute, j'avais surtout focalisé sur Proverbs of Hell pour mezzo-soprano, flûte, clarinette, alto, violoncelle, harpe et 2 percussions et Chordial pour deux voix, clarinette basse et douze instruments, qui demeurent malgré tout ce que je préfère sur ce disque. Du coup, c'est un album de musique de chambre contemporaine que j'apprécie de plus en plus. Il faut dire que l'approche chambriste de Kassap est très personnelle, très poétique à mon oreille. J'ai toujours aimé pénétrer des univers musicaux singuliers qui ne ressemblent à aucun autre. C'est ce qui m'était aussi arrivé avec deux autres compositeurs français, Eric Fischer et Philippe Festou que j'avais découvert à peu près à la même époque, également par de la musique pour petite formation. J'ignore jusqu'à quel point les musiques de Sylvain Kassap sont improvisées et jusqu'à quel point elles sont écrites. Sans doute y a-t-il un équilibre parfaitement trouvé entre ces deux points tant ces petits mondes sonores m'ont semblé structurés...En revanche, Joachim, tu peux passer ton chemin. Hehe

L'album Sarnavo fait appel à:

Valérie Philippin (soprano)
Isabel Soccoja (mezzo-soprano)
Jean-Pierre Drouet (percussions et voix)
Le compositeur et clarinettiste Sylvain Kassap y joue aussi de plusieurs clarinettes. Il y prête également sa voix.
Ensemble instrumental Ars Nova sous la direction de Philippe Nahon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sylvain KASSAP, né en 1956   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvain KASSAP, né en 1956
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: