Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Johann Christoph Kessler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16378
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Johann Christoph Kessler   Jeu 11 Déc - 16:59

Joseph Christoph Kessler (ou Kötzler), né le 26 Août 1800 à Augsbourg, mort le 14 Janvier 1872 à Vienne, était un pianiste et compositeur allemand qui était active principalement dans l' Empire autrichien. Ses études, nocturnes, préludes, variations et bagatelles ont été saluées par des gens tels que Franz Liszt, Sigismund Thalberg, Ignaz Moscheles et Friedrich Kalkbrenner, et il était le dédicataire des 24 Préludes, Op. 28, de Frédéric Chopin.

Kessler est né à Augsbourg  en 1800 et a grandi à Prague jusqu'en 1807. Il a étudié avec l'organiste Bilek à Feldsberg (1808-1811), et au séminaire à Nicolsbourg à Mikulov jusqu'en 1816. Il a ensuite étudié la philosophie à Vienne (1820). Il est devenu professeur de piano de 1820 à 1826 à Lemberg (auj. Lvov), à la maison du comte Potocki, et où il a écrit ses 24 Etudes, Op. 20, une dans chaque clé. Elles ont été publiées en 1827. Les études ont été célébrées et jouées par Franz Liszt  dans ses concerts, et louées par Fétis, Moscheles  et Kalkbrenner, qui a utilisé une partie des travaux de Kessler dans son propre matériel pédagogique. Il a également enseigné à Landshut.

Frédéric Chopin a été exposé à la musique de Kessler alors qu'il était dans son adolescence, à Varsovie. Kessler est arrivé à Varsovie en 1829, et est rapidement devenu une partie de la vie musicale. Il était l'une des personnes qui ont donné des soirées musicales régulières fréquentées par Chopin. C'est à ces soirées Kessler que Chopin a entendu pour la première fois des œuvres telles que le Trio "Archiduc" de Beethoven. Kessler et Chopin sont devenus des amis. Il a été dit que Chopin peut même avoir emprunté le titre "Etude" à Kessler et copié l'idée de Kessler d'utiliser un métronome  pour marquer ses partitions.

Kessler a dédié à Chopin un ensemble de 24 Préludes, Op. 31, une dans chacune des tonalités majeures et mineures. Une décennie plus tard, Chopin a lui même dédicacé à Kessler ses propres 24 Préludes, Op. 28, et il a également employé les séries de quintes que Kessler a utilisées dans ses 24 Études; cependant, il peut avoir été aussi influencé par les Préludes, Op. 67 de Hummel (1815), qui utilisent également ce schéma.

Le 6 Février 1836, Robert Schumann  a écrit un article dans la Neue Zeitschrift für Musik  comparant l'importance des études écrites par différents compositeurs. Bach, Clementi, Cramer, Moscheles et Chopin ont été considérés comme "les plus importants", tandis que Kessler a été décrit comme "simplement capable"  D'autre part, Schumann dit de Kessler: "Mann von Geist und sogar poetischem Geist".

Kessler est retourné à Vienne en 1829, puis à Breslau de 1830 à 1835, et pendant 20 ans à Lemberg (1835-1855). Il est ensuite retourné à Vienne en 1855, où il mourut en 1872.


Liste des œuvres principales

Tre Scherzi, op 7
Trois Polonaises, op 9
Variation in B, op 10
24 Études, op. 20 (1827), dédié à Johann Nepomuk Hummel  
6 Lieder für eine Singstimme, op 22
Fantaisie, Op. 23
Impromptus, Op. 24
Trois Nocturnes, op 28
Trois Bagatelles, op 29
Bagatelles, Op. 30
24 Préludes, Op. 31, dédié à Frédéric Chopin (1835)
Album mignon "Sammlung von Walzer, op 32
6 Geistige Lieder, op 33
Standchen, Lied für eine Singstimme, op 34
Les Etrennes, valse, op 35
Mazure et Valse, op 36
24 petites cadences, op 37
Trois Pensées fugitives, op 38
Romance et Etude de concert, op 39
Der Wirtin Töchterlein, für eine Singstimme, op 40
Ständchen, Lied für eine Singstimme, op 41
Ständchen, op 42
Cantilène et Toccata, op 43
Impromptu 5ème en fa dièse, op 44
Scherzo, op 45
Erste Liebe, Ewige Liebe, zweite Lieder für eine Singstimme, op 46
Sonate, op 47
Deux Nocturnes, op 48
Petites tableaux musicales, 8 pièces, op 49
Zwei geistige Gesänge für Männerchor mit Trompete, 3 Posaune und Pauken, op 50
Quatre Etudes Rhapsodiques, op 51
Rondo grazioso, op 52
An ihr Auge. Anfangs wollt’ ich fast verzagen. Zwei Lieder für eine Singstimme, Op. 53
Sixième Impromptu en la bémol, op 54
Nachruf an Beethoven. Trauermarsch, Op. 57
Praktische Uebungen zur Entwickelung der Geläufigkeit im Pianofortespiele, Op. 58
Feuillets d'Album, op 61
Chansonnette à la russe sans paroles, op 61 bis
Une larme sur la tombe de son élève Mlle la princesse Therèse Sapieha. Meditation funèbre, op 62
4 Pensées fugitives, op 72 (1866)
4 Etudes pour le piano, op 76
Études pour la main gauche, Op. 92
12 Etudes op 100
Blüten und Knospen op 104
Variations brillants sur le marche favorite de I Puritani, op 32
nocturne élégiaque
polonaises
musique d'église
chansons (Blüthen und Knospen)
concertos
Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Christoph Kessler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: