Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La mandoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: La mandoline   Ven 24 Nov - 18:41

Instrument de musique à cordes pincées long de 35 à 40 cm, la mandoline comporte un manche — court, étroit et muni de frettes — se terminant par un chevillier qui sert à accrocher les cordes.

On distingue deux grands types de mandoline :

la mandoline milanaise, à six cordes doubles — le plus souvent en boyau, et alors jouées avec les doigts, ou en acier, jouées avec un plectre — accordées à l'unisson comme suit : sol2, si2, mi3, la3, ré4, sol4;

l'instrument actuel s'accorde toutefois souvent comme la guitare. Elle dérive directement des instruments appelés quintern par Sebastian Virdung dans son Musica getutscht (1511) et pandurina par Michael Praetorius dans son Syntagma musicum (1619). Sa caisse de résonance est en forme d'amande, son dos bombé est composé de côtes en bois dur, et sa table d'harmonie comporte une ouïe circulaire.

la mandoline napolitaine est apparue dès le XVe siècle, comme l'attestent quelques documents iconographiques. La première source écrite mentionnant cet instrument, due à l'Italien Francesco Redi, date de 1685. D'après Richard Campbell, il existerait encore 3 exemplaires de mandoline napolitaine, datant respectivement de 1609, 1655 et 1660.

Actuellement la mandoline la plus répandue, sa caisse adopte la forme d'une larme, et son dos est également bombé, comme celui du luth. Elle s'éloigne cependant de ce dernier, notamment par sa table d'harmonie percée d'une ouïe ovale — à côté de laquelle est incrustée une plaque d'écaille ou de bois dur évitant ainsi à cette partie de l'instrument d'être endommagée par les coups de plectre — et par son dos encore plus bombé. Elle est munie de quatre cordes doubles en acier accordées en quintes (comme le violon) : soit sol, ré, la et mi (G D A E), du grave vers l'aigu.

À partir du XVIIIe siècle, les mandolines forment une famille d'instruments comportant, de l'aigu vers le grave : le soprano, l'alto (accordé do, sol, la, ré, du grave vers l'aigu), le ténor (mandole, accordé une octave au-dessous du soprano), la basse ou le mandoloncelle (accordé comme un violoncelle, à l'octave grave de l'alto) ainsi que le mandolone (contrebasse, également appelée archimandola), souvent muni de 7 ou 8 cordes doubles — sauf la chanterelle, simple — accordées fa (ou sol), la, ré, sol, si, mi, la.

Par ailleurs, d'autres types, plus régionaux, de mandoline se sont développés :

la mandoline génoise dérive directement de la mandoline milanaise dont elle ne se distingue que par son manche plus étroit et par ses cordes simples, au nombre de 5 ou 6;

la mandoline florentine au corps plus petit mais au manche plus long que la mandoline napolitaine, peut comporter soit 5 doubles cordes (ré, sol, do, mi, la, du grave vers l'aigu), soit 4 cordes simples (accord actuel, comme le violon).

en musique «non classique», on utilise d'autres types de mandoline encore, telles :

la mandoline bluegrass, qui, à part ses quatre doubles cordes, n’a plus grand-chose en commun avec la mandoline baroque, grâce au travail qu’effectua Orville Gibson dès 1898. La « nouvelle » mandoline présente un dos légèrement arqué (plus du tout bombé), une table d’harmonie également arquée à la forme différente (forme de poire puis asymétrique), des ouïes en forme de f remplaçant la rosace, un manche un peu plus long, un chevalet réglable, etc.;

le banjoline, dans lequel la caisse de résonance en bois fait place à celle d'un banjo, c'est-à-dire munie d'une peau tendue;

la mandoline irlandaise, qui adopte presque toutes les caractéristiques de la mandoline napolitaine sauf en ce qui concerne son fond, plat, son manche, un peu plus large, et sa taille (un peu plus grande) ; les deux luthiers les plus connus sont le Dublinois Joe Foley, et Stephan Sobell, installé en Angleterre.

la mandoline brésilienne (bandolim) se reconnaît à sa table d'harmonie pratiquement circulaire, percée d'une rosace. Son fond est plat.
Enfin, un certain nombre d'instruments hybrides ont vu le jour :

la mandoline à 5 voire 6 chœurs (10 voire 12 cordes); la mandoline à quatre chœurs de trois cordes, dénommée mandoline sicilienne, est typiquement utilisée plus particulièrement du début à la fin du XIXe siècle pour l'accompagnement d'œuvres vocales.

la mandoline électrique (pas de caisse de résonance, telle la guitare électrique);

plusieurs luthiers contemporains fabriquent des mandolines dont le corps adopte des formes de plus en plus éloignées de celle des mandolines baroques ou irlandaises. On peut noter les créations d'André Sakellaridès, luthier à Marseille, qui a créé une famille de mandolines modernes, à fond plat, asymétriques.

Tenu entre le pouce et l'index (ou l'index plus le majeur), le plectre — souvent appelé médiator en France — est l'objet avec lequel on pince les cordes de la mandoline. Il a été fabriqué dans différentes matières au cours des siècles : os, plume, ivoire, écaille,...

La forme évolue avec la matière utilisée pour les cordes ainsi que les modifications de la forme de l'instrument : En musique baroque, la "plume" (corbeau ou autruche) est utilisée avec les cordes en boyau dont les graves sont filées d'un brin de soie. Le "plectre" de forme ovoïde, en tortue ou en ivoire est utilisée dès l'apparition des cordes métalliques (on utilisait alors des cordes de clavecin parfois vrillées pour les graves). Le plectre en os ou en ivoire, plus rigide, est utilisé pour la mandoline sicilienne puis pour la mandoline napolitaine ; c'est alors que sa forme devient moins allongée et l'extrémité moins pointue. De nos jours, fait en matière synthétique, il adopte deux formes principales (forme de larme, et triangle équilatéral dont les 3 pointes sont très légèrement arrondies) et deux ou trois «duretés» (souple, medium, dur) en fonction des desiderata du mandoliniste. Enfin, certains plectres comportent, en leur centre, une partie légèrement concave munie de minuscules «picots» arrondis destinés à empêcher le pouce de glisser en cas de sudation excessive.

La musique pour mandoline

Les premiers exemples de pièces musicales pour mandoline connus à ce jour remontent aux environs de 1700; disposés en tablature (et non comme une partition), écrits pour la mandoline milanaise, ils sont dus à la plume de Francesco Contini (Sonate al mandolino solo) et Filippo Sauli (un manuscrit entier, conservé dans une bibliothèque tchèque). D'après Richard Campbell, Fétis prétendit par ailleurs qu'un certain Johann Strohbach aurait composé des concertos pour mandoline avant 1700.

Ensuite, bon nombre de compositeurs — surtout des Italiens — composèrent des pièces pour mandoline dans le courant du XVIIIe siècle.

Les premières méthodes datent respectivement de 1768 (Méthode pour apprendre à jouer de la mandoline sans maître de Pierre ou Pietro Denis), 1770 (Fouchetti, qui publia à Paris sa Méthode pour apprendre facilement à jouer de la mandoline à 4 et à 6 cordes) et 1772 (Michel Corrette) pour la France, et 1805 (Anweisung, die Mandoline von selbst zu erlernen, publié à Leipzig par Bortolazzi) pour l'Allemagne; deux autres méthodes, l'une en anglais et l'autre en français, furent publiées avant 1805. On constatera que si ces méthodes ont été rédigées, à deux exceptions, par des Italiens, aucune méthode de mandoline n'a été retrouvée en Italie avant le début du XIXe siècle.

Le répertoire instrumental original — sans tenir compte des très nombreuses transcriptions et autres arrangements — pour mandoline ne se distingue ni en quantité ni en qualité, car il ne contient aucune réelle grande œuvre due à un compositeur de tout premier plan.

En effet, à part 6 pages que l’on peut qualifier d’intéressantes, à savoir les deux incontournables concertos de Vivaldi (pour une mandoline, cordes & basse continue en ut majeur, RV 425; pour 2 mandolines, cordes & basse continue, en sol majeur, RV 532) et 4 petites pièces de Beethoven datant de 1796 (Sonatine WoO 43a; Adagio ma non troppo WoO 43b; Sonatine WoO 44a; Andante con Variazioni WoO 44b), la mandoline a été ignorée de tous les grands compositeurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mandoline   Mar 28 Nov - 12:29

J'aime beaucoup la mandoline. Je crois me souvenir que Beethoven à composé 3 pièces pour mandoline qui sont très jolies.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Mar 28 Nov - 12:54

Mélomane a écrit:
. Je crois me souvenir que Beethoven à composé 3 pièces pour mandoline qui sont très jolies.

En effet, il s'agit des "opus" WoO 43a, WoO 43b & WoO 44a plus une variation " Andante con variazioni" WoO 44b. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16720
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Mar 28 Nov - 18:51

Johann Nepomuk Hummel a composé deux oeuvres pour mandoline :

un concerto pour mandoline et orchestre en sol majeur opus 73
une sonate pour mandoline et piano en ut majeur opus 37
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Mar 28 Nov - 19:00

Voici la liste des compositeurs qui ont composé pour mandoline:

Emanuele Barbella (1718-1777)
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Leonhard von Call (1767-1815)
Prospero Cauciello (?-?)
Domenico Caudioso (?-?)
Abbate Rainieri Capponi (?-?)
Carlo Cecere (1706-1761)
Francesco Contini (?-?)
Pierre Denis (c 1720-c 1780)
Signor Fargere (?-?)
Giovanni Battista Gervasio (1725-1785)
Giuseppe Giuliano (?-?)
Johann Hoffmann (?-c 1815)
Gabriele Leone (1732-1770)
Pietro Leone (1725-1790)
Antoine Riggieri (?-?)
Valentin Roeser (c 1735-c 1782)
Filippo Sauli (?-?)
Christoforo Signorelli (1731-1815)
Signor Verdone (?-?)
Antonio Vivaldi (1678-1741)
Vito Ugolino (?-?)

Raffaele Calace (1863-1934). Sans doute le mandoliniste le plus connu de l'histoire, il a écrit près de 200 œuvres pour mandoline, dont trois concertos

Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Carlo Munier (1859-1911)
Serguei I. Taneiev (1856-1915)

La mandoline fut introduite dans l’orchestre symphonique au début du XXe siècle par Mahler (7e et 8e Symphonies), Schoenberg (Variations op. 31), Stravinsky (Agon), etc.

La mandoline a également fait son apparition à l'opéra dès le début du XVIIIe siècle, dans La conquista delle Spagne di Scipione Africano il giovane (1707) de Bononcini, puis dans plusieurs autres œuvres lyriques (de Naumann, Arne, Grétry, Mozart,…), et dans un oratorio de Haendel en 1748.

Il a ensuite fallu attendre la fin du XIXe siècle pour que l’opéra s’intéresse à nouveau à la mandoline, grâce à Verdi (Otello, 1887 et Falstaff, 1893), Pfitzner (Palestrina, 1912-15), Henze (König Hirsch, 1956), etc. Des compositeurs comme Schoenberg, Petrassi et Manoury ont aussi utilisé la mandoline en musique de chambre.

De très nombreux compositeurs des XXe et XXIe siècles ont composé et composent encore pour la mandoline, souvent sur commande d’un interprète ou d’un orchestre de mandolines. C’est le cas de la plupart des compositeurs suivants :

Robert Allworth (1943) à qui l’on doit près de 60 œuvres
Hermann Ambrosius (1897-1983)
Eduardo Angulo (1954)
Eric Austin Phillips (1947)
Willy Ayton (1948)
Lawrence Bartlett (1933)
Herbert Baumann (1925)
Betty Beath (1932)
Phillip Beazley (1956)
Siegfried Behrend (1934-1990)
Kirsty Beilharz (1971)
Michel Bosc (1963)
Jim ten Boske (1946)
Vincent Bouchot (1966)
Colin Brumby (1933)
Bruce Cale (1939)
Edwin Carr (1926-2003)
Ann Carr-Boyd (1938)
Roland Chadwick (1957)
Michel Claudio (1961)
Brendan Colbert (1956)
John Colborne-Veel (1945)
Julian Dawes (1942)
Claude Engel (1948)
Dietrich Erdmann (1917)
Helmut Fackler (1940)
Laurent Fantauzzi (1872-1941)
Ulrich Fauth (1940)
Craig P. First (1960)
Hans Gal (1890-1987)
Neill Gladd (1955)
Eric Gross (1926) à qui l’on doit aussi environ 60 œuvres
Lutz-Werner Hesse (1955)
Matthew Hindson (1968)
Dulcie Holland (1913-2000)
May Howlett (1931)
James Humberstone (1974)
Mike Irik (1953)
Brian Israel (1951-1986)
Longin Jakubowski (1922-1986)
Mischa Käser (1959)
Don Kay (1933)
Raimo Kangro (1949-2001)
Heinrich Konietzny (1910-1983)
Josef Kost (1954)
Roland Leistner-Mayer (1945)
Sven Libaek (1938)
Robert Lombardo (1932)
Claudio Mandonico (1957)
Luperce Miranda (1904-1977)
Jiro Nakano (1902-2000)
Dimitri Nicolau (1946)
Matthew Orlovich (1970)
Sébastien Paci (1974)
John Peterson (1957)
Graham Powning (1949)
Silvio Ranieri (1882-1956)
Benoît Rossie (1964)
Daniel Ruyneman (1886-1963)
Ian Shanahan (1962)
Larry Sitsky (1934)
Michael Smetanin (1958)
Paul Stanhope (1969)
Jane Stanley (1976)
Antonius Streichardt (1936)
Vlado Sunko (1954)
Caroline Szeto (1956)
Alex de Valera (1949)
Nicholas Vines (1976)
Marga Wilden-Hüsgen (1942)
Stephen Yates (1957)
Friedrich Zehm (1923)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16720
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Ven 1 Déc - 20:15

Taneiev, que tu cites, a composé 2 mélodies italiennes (opus 9) pour voix, mandoline et piano : Venezzia di notte, et serenata per voce.

2 mélodies de Mozart font appel la mandoline :
Komm, liebe Zither K 351
Die Zufriedenheit K 349

ceci sans compter la sérénade de don Giovanni Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Ven 1 Déc - 21:25

Merci pour ces précisions. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Papagena

avatar

Nombre de messages : 402
Age : 58
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: La mandoline   Lun 29 Oct - 17:07

En recherchant des concertos de Vivaldi, j'ai découvert celui-ci
http://fr.youtube.com/watch?v=A9QQQ0CU3CE
qu'est-ce que vous en pensez? Moi j'aime beaucoup de plus les musiciens ont l'air vraiment heureux de le jouer Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Lun 29 Oct - 18:13

C'est très sympa en effet Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: La mandoline   Lun 29 Oct - 18:29

Un instrument à 12 cordes, qui fait 57 cm de long, et qui porte à l'intérieur une etiquette, avec le nom (dont les dernières lettres sont encore lisibles: ...BANEZ), fabrica de Guitares y Bordones, Valencia, Bajada de San Francisco 23, (ne me demandez pas de poster une photo, elle ne veut pas quitter mon ordi), que pourrait-ce bien être?
Il doit dater de vers 1880-1900.
Revenir en haut Aller en bas
zerlinette

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 58
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: encore un morceau   Sam 10 Nov - 13:34

et que pensez-vous de ce morceau-ci (concerto pour deux mandolines exuctée sur des mando folks)?

http://www.youtube.com/watch?v=AhOOhIale6M

Moi j'adore!

Au fait je viens de faire l'acquisition d'une mandoline sicilienne datant de 1930 à peu près et provenant de la lutherie Carmelo Catania (oui, c'est mon sixième instrument de musique, et mon troisième instrument à cordes)

Le son est très joli, et l'instrument est un petit bijou, pour la débutante que je suis! drunken Je suis hyper contente de mon acquisition!

Zerlinette

Ah tiens! Bonjour Felyrops!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mandoline   Lun 12 Nov - 14:12

Personnellement, je préfère le son de la mandoline classique à celui de la folk, mais les gars sont bien sympathiques dans leur enthousiasme.
Et je vois que tu as une bien jolie petite famille d'instruments, Zerlinette!
Félicitations pour ta dernière petite!!
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Lun 12 Nov - 16:49

Du Vivaldi à la mandoline c'est I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: La mandoline   Lun 12 Nov - 23:23

C'est comme çà que beaucoup ont commençé avec la musique classique et c'est tant mieux!

De même qu'avec ce film
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: la mandoline   Mar 13 Nov - 1:00

Beethoven a composé des oeuvres pour mandoline

- sonatine pour mandoline et clavecin WoO 43a - 44a

- théme avec variations en RE Majeur pour mandoline et clavecin
WoO 44b
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Mar 13 Nov - 9:34

Ludwig a écrit:
- sonatine pour mandoline et clavecin WoO 43a - 44a

- théme avec variations en RE Majeur pour mandoline et clavecin
WoO 44b

Elles sont très jolies d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16720
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Mar 13 Nov - 11:09

Sur l'intégrale Brillant, la sonatine et adagio WoO 43 et la sonatine et thème varié WoO 44 sont interprétés par une mandoline et un piano.

Sur le manuscrit (de 1796), Beethoven a inscrit "mandoline et cembalo", le cembalo étant soit le clavecin soit le pianoforte. Il semble logique qu'à cette date, Beethoven pensait plutôt au piano.

Mais personnellement, je préfère la version mandoline-clavecin. Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Mandoline   Mar 13 Nov - 11:25

Lors d'une émission de JF Zigel, j'ai entendu la version mandoline
piano, mais dans les coffrets je n'en suis pas encore là, je ne sais
pas, une anecdote sur ces sonatines, Beethoven avait composé ces
oeuvres en les compliquant, pour de jeunes nobles sur qui il avait des
vues, ce qui lui permettait de leur donner plus de leçons, n'est-ce pas
mignon
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Mar 13 Nov - 11:25

Moi avec piano. Cela dit, il est plus fréquent de les entendre non pas à la mandoline mais au violon/piano.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: mandoline   Mar 13 Nov - 11:34

Snoopy a écrit:
Moi avec piano. Cela dit, il est plus fréquent de les entendre non pas à la mandoline mais au violon/piano.

Ah bon, tu peux citer des cd, je ne les ai entendues qu'une fois comme je l'ai dit sur mon précédent message, et je ne suis pas une fan de ce genre d'instruments, guitare, mandoline etc.., j'ai pourtant beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La mandoline   Mar 13 Nov - 12:01

Je ne sais plus où c'était mais la première fois que j'ai entendu ces sonatines c'était accompagné d'un violon. C'est d'ailleurs en achetant les partitions par la suite que j'ai vu qu'à l'origine c'était pour mandoline!
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: La mandoline   Dim 11 Mai - 2:24

http://www.servimg.com/image_preview.php?i=5&u=11008209

Je renvoie à mon message du 29 oct. dernier!
Merci de me dire de quoi il s'agit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mandoline   Dim 11 Mai - 2:35

felyrops a écrit:
http://www.servimg.com/image_preview.php?i=5&u=11008209

Je renvoie à mon message du 29 oct. dernier!
Merci de me dire de quoi il s'agit.


Qu'est-ce que tu veux savoir, ce que représente la photo, on dirait une mandoline, je ne sais pas


Dernière édition par Ludwig le Dim 11 Mai - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: La mandoline   Dim 11 Mai - 4:06

Ben, j'aimerais trouver qq. qui puisse compléter l'étiquette décrite dans le message du 29 oct.
Il y a bien des grosses têtes ici!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mandoline   Dim 11 Mai - 7:24

Salvador Ibanez, je pense

Voir lien ci-dessous :

http://en.wikipedia.org/wiki/Salvador_Ib%C3%A1%C3%B1ez

"from 1898 to 1906 his shop was located at Calle Bajada de San Francisco"
à Valence


Dernière édition par Ralph le Dim 11 Mai - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mandoline   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mandoline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Les instruments de musique-
Sauter vers: