Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Franz Xaver Sterkel (1750-1817)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16662
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Franz Xaver Sterkel (1750-1817)   Jeu 4 Déc - 12:27

Johann Franz Xaver Sterkel est un compositeur, pianiste et organiste allemand, né à Wurtzbourg le 3 décembre 1750 et mort dans la même ville le 12 octobre 1817.

Doué dès son jeune âge, Sterkel étudia avec Albert Kette et avec Weismandel à Wurtzbourg où il étudia à l’université à partir de 1764. Quatre ans plus tard, il devint organiste du chapitre de Neumünster et fut ordonné prêtre en 1774, ce qui ne l’empêcha pas de poursuivre sa carrière musicale.

Après s’être produit à la cour de Wurtzbourg, il fut invité à celle de électorat de Mayence en passant par Mannheim, à une époque où cette cour a joui d'une grande vitalité musicale. Là, il a rencontré Mozart, qui d'ailleurs n'a pas épargné les critiques de son collègue dans une lettre adressée à son père le 26 novembre 1777 pour les "tempos excessius". Au début de 1778, Sterkel fut chargé d'occuper un poste musical à la cour de Mainz, où il fut également nommé prêtre officiel.

À la fin de 1779, l'électeur Friedrich Karl Joseph von Erthal a décidé d'envoyer Sterkel et son jeune frère, le violoniste F. Lehritter, dans une grande tournée en Italie. A cette époque, il a déjà publié plusieurs œuvres dans un style très italien, pour lequel il a été bien reçu en Italie. Il y a visité de nombreuses villes en tant que pianiste ou organiste, selon le cas. A Naples, il a été chargé d'écrire une pièce pour le théâtre de la reine. Il Farnace, le seul opéra qu'il ait écrit, a été créé le 12 Janvier 1782. Cette même année, il se rend à Bologne où il a rencontré le père Martini, et où il a vécu pendant plusieurs semaines avant de retourner à la cour de Mayence.

Il a ensuite voyagé à Augsbourg où il a visité la fabrique de pianos J.A. Stein. Cette période, entre 1782 et 1792, était la plus créative et la plus productive de Sterkel. En 1791, il a rencontré Beethoven et quelques jours plus tard, il a joué, avec Andreas Romberg au violon, certaines de ses sonates.

Après l’invasion française en octobre 1792, Sterkel perd son poste et fut chanoine à Sainte-Marie aux Marches puis, après la reprise de la Cour, maître de chapelle à Mayence jusqu’en 1797, à la dissolution définitive de la chapelle.
Il passe ensuite quelques années à Wurtzbourg, où il se consacre à la composition de la musique pour l'église, y compris un certain nombre de messes d'un style proche des frères Haydn. En 1802, il se rend à Ratisbonne où il fonde une école de chorale. Sterkel, qui suivit alors Karl Theodor von Dalberg à Aschaffenburg en 1810, lorsque celui-ci devint Grand-duc de Francfort, devint son directeur musical jusqu’en 1814. Il y a exécuté plusieurs opéras de Mozart.
Il visita Munich en 1815 avant de retourner à Wurtzbourg où il demeura jusqu’à son décès.

Au cours de sa vie, il eut beaucoup d' élèves, entre autres C.P. Hoffmann, G.C. Zulehner (c.1770-1842), Thérèse Horgniès et Catherina Bauer.


Œuvres

Sterkel, reconnu comme compositeur et comme pianiste, fut également réputé comme professeur. Son œuvre compte 24 symphonies, 2 ouvertures et six concertos pour piano ; 45 trios à clavier, un quintette à cordes et un quatuor à clavier ainsi que 6 Trios à cordes, 26 sonates pour pianoforte ou clavecin et violon; environ 70 pages pour piano ; ainsi que de la musique vocale, tant sacrée que profane, et un opéra, Farnace (1782).


Catalogue d'après le Groves

Orchestre

4 syms., op.7 (Paris, 1782), 3 also as op.1 (Berlin, 1783);
4 syms., op.11 (Paris, 1786);
2 sinfonies périodiques, op.35 (Mainz, 1792);
Sinfonia, B  (Mainz, 1792–4; Leipzig, c1809);
11 further syms.

6 pf concs.:
1 as op.20 (Mainz, 1785) [also as op.18],
3 as op.24 (Vienna), lost, 3 as op.26 (Mainz, 1788) [no.1 = op.20],
1 as op.31 (Mainz, 1789) [also as op.24],
1 as op.40 (Offenbach, 1792) [8 listed in Boyer catalogue (Paris, 1787)];

4 ovs.: nos.1–2 (Leipzig, n.d.), no.3 lost, copy of no.4 owned by Gottron


Musique de chambre

Pf/hpd trios:
3 as op.1 (Frankfurt, 1774);
3 as op.2 (Frankfurt, 1774);
3 as op.3 (Frankfurt, c1776; Amsterdam, 1791);
3 as op.5 (Frankfurt, 1776; Amsterdam, 1791) [also as op.4];
3 as op.6 (Frankfurt, c1777) [also as op.5];
3 as op.7 (Frankfurt, 1777);
3 as op.9 (Mannheim, 1782);
3 as op.12 (Paris, c1782);
3 as op.17 (Mainz, 1784; Vienna, ?1784);
3 as op.30 (Vienna, 1789) [also as op.23];
3 as op.32 (Vienna, 1790);
3 as op.34 (Offenbach, 1793);
op.45 (Berlin, 1805);
op.46 (Leipzig, 1808);
2 grand trios, op.47 (Leipzig, c1810),
op.48 (Berlin, c1810);
2 grand trios, op. posth. (Bonn, c1818)


Sonatas, pf/hpd, vn:
3 as op.4 (Frankfurt, c1776);
3 as op.15 (Mainz, c1784) [also as op.19];
3 as op.16 (Mainz, c1784) [also as opp.20, 22];
3 as op.18 (Mainz, c1785) [also as op.23];
6 as op.19 (Mainz, c1785) [also as op.13];
op.25 (Mainz, c1786);
op.27 (Offenbach, 1787);
6 as op.33 (Mainz, 1793) [3 also as op.34];
op.41 (Offenbach, 1804);
Grande sonate, op.44 (Vienna, 1805)


Other chamber: Grand quintette, 2 vn, 2 va, vc (Vienna, c1790), ed. A. Gottron (Heidelberg, 1961);
Pf Qt (Leipzig, 1804);
6 duos, vn, va, op.8 (Paris, c1779)


Piano

30 pièces, 12 as op.10 (Vienna, c1780), 18 as opp.22, 24 (Mainz, 1784);
Ariettes variées (Berlin, 1797), ?as op.35 (Offenbach, n.d.);
3 sonatas, op.34 (Mainz, 1798);
Grande sonate, op.36 (Offenbach, 1798);
Fantaisie en rondo, op.37 (Offenbach, c1798);
3 grandes sonates, op.39 (Offenbach, n.d.);
Divertissement, op.48 (Leipzig, n.d.);
20 petites pièces (Bonn, Offenbach, Mainz, n.d.);
Air and variations, op.35 (Offenbach, n.d.);
Variations on Das Geheimnis (Leipzig, c1808);
6 sonatas, 4 hands: op.21 [also as op.15], op.23, 4 as op.28 (Mainz, by 1787);
collections of single works, 4 hands (Mainz, Offenbach, from 1809);
others in 18th-century anthologies


Musique vocale profane

Il Farnace (dramma per musica, 3), Naples, S Carlo, 12 Jan 1782, I-Nc, ov. arr. pf, vn (Frankfurt, c1785)
8 arias (scenas, rondos), S, str/orch: Ah parlate, oh Dio!, Se tutti i mali miei (Leipzig, n.d.), Caro mio ben (Mainz, n.d.), Passeremo il ciglio amato, Fedele mio diletto, Rp, Vaghe amabili pupille, Rp, La mia morte, DO;
Sammlung [125] neuer Lieder, acc. kbd, 16 vols. (Mainz, from c1788) [some vols. pubd elsewhere];
15 collections of Italian songs, 1–3vv, pf, further single songs and lieder, vocal works in anthologies [see Scharnagl for details]


Musique sacrée

4 Festival masses, 4vv, chorus, orch,
2 TeD, 4vv, chorus, orch, 1 composed 1793, lost;
Further single works with insts.


Dernière édition par joachim le Lun 16 Oct - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16662
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Xaver Sterkel (1750-1817)   Jeu 4 Déc - 19:51

Voici des symphonies qu'il vaut vraiment la peine d'écouter ! Un compositeur que je ne connaissais même pas de nom pas plus tard qu'hier. Une découverte que je ne regrette pas. En style c'est un peu haydnien avec une touche beethovenienne. En somme, tout pour plaire !


Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16662
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Xaver Sterkel (1750-1817)   Dim 26 Avr - 19:40

Je suis de nouveau à l'écoute de ces magnifiques symphonies, et je confirme mon enthousiasme !

Voici la première symphonie de l'opus 35.

https://www.youtube.com/watch?v=dsx9miWzNA8&spfreload=10

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6631
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Franz Xaver Sterkel (1750-1817)   Dim 26 Avr - 20:24

en effet!! superbes.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11479
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Franz Xaver Sterkel (1750-1817)   Dim 26 Avr - 21:24

Je préfère la symphonie chez Beethoven car j'y ressens plus de génie. Haydn, je ne sais pas...Embarassed Toutefois, ça s'écoute bien pour qui est friand de cette forme symphonique et Joachim y est bien sûr caressé dans le sens du poil. Hehe Personnellement, je m'y suis un peu ennuyé.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6631
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Franz Xaver Sterkel (1750-1817)   Lun 27 Avr - 0:18

Même si j'ai bien aimé...je préfère quand même Beethoven: ce soir j'ai entendu le triple concerto sur arte..: je me demande si je ne le préère pas à tous les autres!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16662
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Xaver Sterkel (1750-1817)   Lun 13 Mar - 11:32

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Xaver Sterkel (1750-1817)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Xaver Sterkel (1750-1817)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: