Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Edmund Angerer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16555
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Edmund Angerer   Mer 26 Nov - 11:10

Edmund Angerer (né le 24 mai 1740 à St. Johann in Tirol, mort le 7 Août 1794 à Fiecht, aujourd'hui Vomp) était un prêtre bénédictin et musicien d'église.

Edmund Angerer est né en 1740, le fils de l'instituteur et chef de chœur Stephan Angerer de St. Johann in Tirol ; il a reçu sa première formation musicale avec son père à St. Johann, et plus tard, il est un enfant de chœur dans la chapelle du couvent des dames royales (königlichen Damenstift) de Hall. En 1758, il est entré dans l'abbaye bénédictine de Fiecht, où il a travaillé comme maître de chapelle, organiste et professeur de musique.

Le Père Edmund Angerer a écrit, parmi beaucoup d'œuvres sacrées, des comédies musicales et des opérettes. Il est mort comme musicien respecté en 1794 au monastère de Stift-Fiecht. Néanmoins, Edmund Angerer est tombé peu après sa mort dans l'oubli du monde de la musique

Son œuvre la plus célèbre, "Berchtoldgaden Musick", sous-titrée plus tard symphonie des jouets, a été largement utilisée comme une sorte de "tube" du 18ème siècle en Europe ; en vertu des premières éditions imprimées de la Kindersinfonie de Leopold Mozart, attribuée aussi à Joseph et Michael Haydn, l'idée fut bientôt donnée que le compositeur de l'oeuvre soit Angerer. Il l'aurait composée pour faire de la musique avec des jouets pour enfants, fabriqués en grand nombre et une grande variété dans la région de Berchtesgaden et vendus par des vendeurs ambulants dans toute l'Europe. Bien après la mort de son auteur tombé dans l'oubli, un éditeur ayant le sens des affaires aurait attribué l'oeuvre à Joseph Haydn, un nom très connu. La découverte de la Cassation en sol majeur en 7 mouvements de Leopold Mozart, qui comporte les trois mouvements de la symphonie des jouets, lui a définitivement été attribuée.

L'attribution de la Kindersinfonie à Angerer est principalement basée sur un manuscrit trouvé en 1992, par Hildegard Hermann-Schneider dans le Musikarchiv de Stift Stams, copié par Stefan Paluselli, attribuant la Berchtolsgaden Musick (Kindersinfonie) à Edmundo Angerer. Paluselli et Angerer étaient collègues musiciens d'église du 18ème siècle au Stift Stams et Stift Fiecht respectivement, les deux comme maîtres de chapelle, professeurs de musique, et compositeurs. Il aurait été une motivation pédagogique évidente pour la création d'une œuvre comme Berchtolsgaden Musick. Paluselli aurait probablement eu connaissance de première main sur le véritable compositeur de ce travail, et aucune raison d'enregistrer une fausse attribution. L'autographe de Berchtoldsgaden Musik est perdu, sans doute détruit avec d'autres compositions de Angerer dans un incendie au Stift Fiecht. La découverte en 1994 par le musicologue australien Robert Illing d'une monographie est en fait une copie, donc cela ne prouve pas la paternité d'Angerer.

En somme après quelques recherches, il semble que Angerer ait détaché, en 1770, trois mouvements de la Cassation en sol de Leopold Mozart, pour en faire la Symphonie des Jouets, peut-être tout simplement comme indiqué ci-dessus, pour faire connaître les jouets d'enfants de la région
Revenir en haut Aller en bas
 
Edmund Angerer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: