Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Olav Anton THOMMESSEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 9:57

Je viens de redécouvrir avec beaucoup de plaisir une oeuvre pour violon solo et double orchestre d'Olav Anton Thommessen. Voilà tout d'abord un texte intéressant la concernant:

<<"Mon concerto est composé dans un style complètement nouveau, dramatique pour ainsi dire." Ole Bull,Florence. 21 juillet--------Le concerto BULL's eye est écrit pour violon solo et double orchestre. L'inspiration pour l'oeuvre me vint quand Olav Anton Thommessen fut mis en présence d'un manuscrit nouvellement découvert du Concerto pour violon en La majeur d'Ole Bull que l'on avait longtemps cru perdu. Il manquait à la partie solo de longs passages auxquels Ole Bull mit la main finale en 1834. Thommessen fut frappé par les thèmes mélodiques italianisés de Bull et par sa technique virtuose de violon, évidente dans les passages étendus de la partie solo. (Dans sa propre production d'oeuvres solos, Thommessen a toujours été expert dans l'exploitation des possibilités techniques de divers instruments.) Comme dans plusieurs de ses autres concertos, l'intention de Thommessen était d'emprunter des composantes des thèmes, harmonie, rythme, orchestration et virtuosité de Bull, de les examiner minutieusement et de les confronter ensuite avec son propre matériel. Ce qui frappa d'abord son imagination est le fait que Bull avait laissé une partition orchestrale sans la partie solo qu'il aurait improvisée directement au cours de ses concerts. Thommessen pouvait envisager maintes manières de développer le concerto de Bull qui totalise trois mouvements et huit sections. Il décida finalement de donner à l'oeuvre la forme d'une "enveloppe symphonique de la partition originale avec la partie de violon servant d'intermédiaire".

Un trait caractéristique du procédé de composition d'Olav Anton Thommessen est de créer des entités musicales qui se prêtent à être étendues ou assemblées en cycles plus grands d'oeuvres. Dans le cas présent, il décrivit d'abord ce qu'il appela lui-même "un démonstrateur". Une exécution de cette version par Peter Herresthal et l'Orchestre symphonique de Stavanger rapporta à Thommessen le Prix Edvard de la société norvégienne pour droits d'exécution en 1999 mais il sentait encore que l'oeuvre et le matériel pouvaient être encore plus développés. Encouragé par la réception de l'oeuvre et en réponse à une commande de l'Orchestre Philharmonique de Bergen, Thommessen termina le concerto, allongeant sa durée jusqu'à 45 minutes. Il fut créé au festival international de Bergen en 2002. A l'origine, le rôle du violon solo est loin de celui d'un "intermédiaire". Le soliste doit plutôt lutter contre l'orchestre monumental de Thommessen et l'instrumentation plus classique de Bull afin de "se faire entendre" et "d'être pris au sérieux". La voix solo devient peu à peu plus marquée et prononcée, une partie importante de la dramaturgie de cette grande oeuvre. BULL's eye est apparenté à deux concertos pour violon différents en même temps. Après le débat énergique, les deux coexistent dans un cours d'évènements où on ne peut jamais être sûr d'entendre le concerto de Bull ou celui de Thommessen.
>>

Peter & Harold Herresthal - 2006.

J'éprouve un grand besoin de réécouter à nouveau ce grand concerto pour violon qui m'a jusqu'ici toujours fait une très bonne impression. Je verrai ainsi s"il peut ou non figurer dans ma liste préférentielle. Il en a en tout cas toutes les qualités. J'ai eu l'impression d'écouter une oeuvre moderne et classique à la fois. A revivre! Very Happy


Dernière édition par Icare le Ven 21 Nov - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vinnie Johnson

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 36
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 11:06

J'ai ajouté un lien youtube, pour ceux qui souhaiteraient découvrir ce compositeur, sans avoir à débourser de l'argent pour acheter un cd au risque d'être déçus.



Ce court extrait m'a fait penser au "Sacre du printemps" de Stravinsky. Même recherche au niveau harmonique et sur le rythme.

Ici seul les percussions sont utilisés comme instruments percussifs, dans le "sacre du printemps" les instruments sont utilisés également comme instruments percussifs.

La mesure reste sur une pulsation binaire, Stravinsky utilise des rythmes à valeurs ajoutés.

Difficile de trouver davantage sur ce compositeur. Un compositeur méconnu... Peut-être ce court extrait est-il suffisant pour ce faire un avis avant d'acheter des cd ?
Revenir en haut Aller en bas
http://vinniejohnson.legtux.org/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 11:51

<<Difficile de trouver davantage sur ce compositeur. Un compositeur méconnu... Peut-être ce court extrait est-il suffisant pour ce faire un avis avant d'acheter des cd ?>>

Non, pas vraiment, car les oeuvres que je connais de ce compositeur ne m'évoquent pas spécialement Stravinsky et encore moins le Sacre du Printemps. Il y a notamment celle que j'ai évoquée dans l'ouverture de mon topic et qui s'intitule Bull's eye - A symphonic wrapping of Ole Bull's Concerto Opera I , un concerto pour violon solo et double orchestre composé courant 2003 par Olav Anton Thommessen. La particularité de cette composition c'est qu'elle combine (pardon pour le terme employé) le concerto enfin retrouvé de Ole Bull et la propre musique du compositeur, toutefois sans toujours être sûr de ce qui peut appartenir à l'un ou à l'autre. En même temps, le fait que l'oeuvre soit traversée d'éléments contemporains et plus classiques, il serait tentant d'appliquer les parties les plus classiques à Bull et les parties les plus modernes à Thommessen, ce qui serait plausible au fond. Mais il est fort probable aussi que les choses soient moins évidentes et que, parfois, la musique de Bull s'immisce dans les parties plus contemporaines du concerto et que celle de Thommessen s'immisce à son tour dans ses parties les plus classiques: par moment, la musique peut commencer comme du "Bull" et évoluer vers une esthétique bien plus contemporaine et inversement, plus globalement, un concerto fragmenté au sein d'un concerto symphonique plus monumental.

Peter Herresthal: violon

Un topic sur Ole Bull se trouve ici

Une autre pièce que j'aime bien est Please Accept my Eaps (1981) pour violon et piano. Elle est courte puisqu'elle ne dure que cinq minutes environ. De caractère très doux, je la considère comme une perle un peu lunaire et poétique. En revanche, j'entre plus difficilement dans sa longue pièce pour violon seul Cantabile - Etyde-Cadenza (1993), seulement, dans le domaine du violon sans le moindre accompagnement, il n'y a guère que les superbes Partitas de Bach qui me fascinent!
Revenir en haut Aller en bas
Vinnie Johnson

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 36
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 13:31

L'album est disponible gratuitement ici.  Very Happy

http://www.deezer.com/album/4668911

J'ai écouté le concerto en La de bull pour voir la différence avec la nouvelle oeuvre.

http://musiqueclassique.forumpro.fr/t3142-ole-bull

Qui.. Oh combien la différence est grande !  
Revenir en haut Aller en bas
http://vinniejohnson.legtux.org/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 15:12

Heureusement pour moi parce que le "Bull" ne m'a pas passionné à vrai-dire malgré la virtuosité du violon. Celui de Thommassen, malgré sa contemporanité, m'est bien plus accessible. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Vinnie Johnson

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 36
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 17:47

L'un et l'autre ne m'ont pas convaincu. Pour l'un il s'agit d'un Mozart tardif, ce qui est monnaie courante au 19ème siècle.

Pour Thommessen la pièce pour orchestre d'harmonie m'avait plus mais il n'a pas été de même pour le concerto. Bien plus long que l'original, malgré mes nombreuses années de musicologie je reste de marbre sur la plupart des musiques contemporaines et celui-ci ne fait pas exception.

Il aurait du être plus fidèle au concerto original et tenter de l'améliorer. Car il ne s'agit pas d'un hommage mais quelque chose qui devait transfigurer l'oeuvre original. Hors ce n'est pas le cas, il y a les yeux de Bull mais difficile d'accepter les oreilles de Thommessen. Même avec l'extrême amabilité avec laquelle il nous prie de les accepter.
Revenir en haut Aller en bas
http://vinniejohnson.legtux.org/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 18:49

<<Il aurait du être plus fidèle au concerto original et tenter de l'améliorer>>

Surtout pas car ça aurait été la dernière ânerie à ne surtout pas commettre. La transposition stylitique et esthétique dans un contexte contemporain était bien plus pertinente à mon avis que d'essayer d'améliorer du sous-Mozart, ce qui est vain d'avance. On ne fait pas de l'or avec du bronze. Bull's eye est avant toute chose une composition de Thommessen reprenant des éléments du concerto de Bull. Après je peux comprendre que l'on puisse être insensible au résultat, ça c'est l'affaire de chacun. Il y a pourtant de très bon passages dans ce concerto, mais bon...

<< malgré mes nombreuses années de musicologie je reste de marbre sur la plupart des musiques contemporaines et celui-ci ne fait pas exception

Les années de musicologies n'ont rien à faire avec ton ressenti, c'est une affaire de sensibilité et aussi d'ouverture d'esprit. J'aime toutes les époques musicales, de Palestrina à Hosokawa et n'ai fait aucune année de musicologie pour autant. Pas plus qu'il n'est nécessaire d'être violoniste pour aimer le violon, il n'est nécessaire d'être diplômé en musicologie pour comprendre la musique. Quant à la musique contemporaine qui embrasse tellement de styles différents, c'est un débat qui ne m'intéresse pas parce qu'il n'a pas lieu d'être. On est jamais mieux inspiré que lorsque l'on parle de ce que l'on aime plutôt que de tenter de se justifier sur ce qui nous laisse de marbre. C'est une perte de temps. La musique est avant tout une affaire de ressenti et non de principe ou de diktat, sur ce que la musique tonale ou non doit être ou pas.Wink
Revenir en haut Aller en bas
Vinnie Johnson

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 36
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 21:21

Icare a écrit:
La musique est avant tout une affaire de ressenti et non de principe ou de diktat, sur ce que la musique tonale ou non doit être ou pas.Wink

Pourtant je suis plas apte à trouver des compositeurs intéressants via leurs ouvrages théoriques. Bizarre, vous avez dit bizarre... Rolling Eyes

Un tel est médiocre à mes yeux sur un jugement hâtif, mais il aura écrit un livre qui est le sait graal ou une sorte de bible. J'entre dans une sorte cercle vicieux. Tout cela est bien incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
http://vinniejohnson.legtux.org/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Ven 21 Nov - 22:04

<<Pourtant je suis plas apte à trouver des compositeurs intéressants via leurs ouvrages théoriques. Bizarre, vous avez dit bizarre

Bizarre, je ne sais pas Hehe mais pour moi la musique est uniquement une alchimie sonore et c'est mon oreille qui décide si un compositeur est intéressant ou non.  Les ouvrages théoriques, les partitions, c'est du charabias pour moi. Laughing Je sépare toujours la partie théorique de l'écoute.  Peu importe la partie technique et concrète d'une composition dans l'absolu, c'est la dimension poétique et abstraite que mon oreille va "analyser" émotionnellement et intellectuellement ou intellectuellement et émotionnellement...pas toujours évident d'établir un bon ordre dans ce qui compose un ressenti... Ptdr

<<Un tel est médiocre à mes yeux sur un jugement hâtif, mais il aura écrit un livre qui est le sait graal ou une sorte de bible. J'entre dans une sorte cercle vicieux. Tout cela est bien incompréhensible

Je ne te le fais pas dire. Tes propos, sur ce coup-là, me sont plus confus que la musique de Connesson. Laughing  Bon cela ne doit pas nous amener à trop de disgressions et revenons à Thommessen.


Dernière édition par Icare le Sam 22 Nov - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vinnie Johnson

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 36
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Sam 22 Nov - 9:46

Icare a écrit:
Bon cela ne doit pas nous amener à trop de disgressions et revenons à Thommessen.

Voilà où je venais en venir, peut-être n'est-ce qu'un génie incompris.

Je ne suis pas réceptif à sa musique, voilà tout. J'ai écouté son concerto du début à la fin et le temps m'a semblé interminablement long. Sleep
Revenir en haut Aller en bas
http://vinniejohnson.legtux.org/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   Sam 22 Nov - 15:23

<<Je ne suis pas réceptif à sa musique, voilà tout>>

C'est la chose la plus honnête que l'on puisse exprimer en premier lieu lorsqu'une oeuvre nous procure de l'ennui. Cela m'arrive relativement souvent, dans la musique ancienne, le pré-baroque, le baroque, le classique, Romantique, impressionnisme, moderne, etc...toutes époques confondues...et bien sûr aussi dans le jazz, la musique de film et musiques du monde parce que j'en écoute aussi beaucoup. Il est absolument impossible d'être réceptif à tout même avec la meilleure volonté du monde. Ce n'est même pas nécessaire. Et cela pour diverses raisons, certaines pouvant être expliquées en partie (ou pensons-nous pouvoir y apporter une explication rationnelle; ce qui, intellectuellement, est toujours rassurant), d'autres sont plus énigmatiques, parfois conditionnées par notre humeur du moment et nos attentes plus ou moins arbitraires d'une oeuvre qui n'y répond pas forcément. Elles peuvent être aussi d'ordre conceptuel ou idéologique, etc... C'est la vie et ce n'est surtout pas grave ! Very Happy

Pour en revenir à Thommessen, peut-être qu'un jour tu entendras une oeuvre qui te plaira davantage. Chez un compositeur, il est fréquent de tomber sur des oeuvres auxquelles nous sommes réceptifs et d'autres beaucoup moins, voire pas du tout. C'est l'expérience commune de tout mélomane.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Olav Anton THOMMESSEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Olav Anton THOMMESSEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: