Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Discussions autour de la guitare acoustique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Leonardo   Lun 26 Juin - 22:33


J'avais découvert Umberto Leonardo au travers d'une série de musiques pour guitare, violon et quatuor à cordes dont il est à la fois l'auteur et l'interprète principal. Je n'ai pas eu l'occasion de découvrir autre chose de ce guitariste-compositeur. Les douze pièces présentes sur ce magnifique album sont réunies sous le titre: "Il Ballo della Tarantola". Les dix premières compositions débutent toutes, à l'exception de la N°1 qui porte le titre du cd, sur un délicat solo de guitare avant que surgissent le violon et le quatuor dans une cadence souvent effrénée d'une tarentelle pleine d'énergie. Bien que mélodique, la musique est alors incisive, dynamique, une musique moderne influencée par le baroque par laquelle Umberto Leonardo libère toute la magie et la virtuosité de son jeu. La onzième pièce intitulée "Il respiro della tarantola" est une superbe mélopée pour violon solo alors que le "Tango" qui conclut l'album est un joyau pour violon et guitare, un point d'orgue idéal à cette éloge de la tarentelle. A savoir aussi que dans les moments rapides, outre une guitare expressive et captivante, le violon de Mariana Muresanu nous offre des tracés électrisants, parfois sur un ton assez acide. J'adore!

Umberto Leonardo: Guitare
Mariana Muresanu: Violon
Accademia di Napoli: Quatuor à cordes
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Mar 27 Juin - 11:33

Je me le suis remis une seconde fois tellement c'est bon: Il ballo della Tarantola. Vive la musique!!!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Uzor   Mar 27 Juin - 16:00

La magie opère de plus en plus avec le Quatuor pour guitares: Qui ainsi me refait...veoir seulement et oir (2003) de Charles Uzor. Le titre est un peu bizarre, je l'accorde, mais la musique est à la fois recherchée et intelligible. On est de toute façon plus habitué au quatuor à cordes qu'au quatuor de guitares. Voilà une composition pleine de couleurs, au point que j'imagine en l'écoutant un grand instrument qui se joue à plusieurs mains, combinant dans des constructions parfois répétitives les sonorités familières de la guitare avec des sonorités plus particulières et originales. J'ai été ébloui par une fantastique palette de sonorités claires et étourdissantes. De toute évidence, les quatre guitaristes ont eu plaisir à jouer cette oeuvre, peut-être la plus belle que j'ai entendue de ce compositeur, très probablement la plus inspirée à mon oreille. Un jeu de guitares jouissif et n'excluant surtout pas la beauté. Chaque petite sonorité est une perle, un joyau, un diamant.

Elle est interprétée par le "Gitarrenensemble Quasi Fantasia":

Christian Bissig sur guitare prime à dix cordes-
Karin Rüdt sur guitare octave-
Susanna Ott sur guitare tierce et guitare prime-
Gudrun Buchmann sur guitare quinte-

Petit mot sur ce quatuor:

Le Gitarrenensemble quasi fantasia s'intéresse surtout à la musique hors des sentiers battus. Il se consacre ainsi aux morceaux méconnus de la musique ancienne (principalement Renaissance) et aux oeuvres contemporaines. La collaboration avec les compositeurs donne lieu à un échange vivant des différentes personnalités musicales. Les guitares ont été fabriquées par Ermanno Chiavi sur l'instigation du quatuor. La tessiture des guitare octave, quinte, tierce et prime permet une interprétation idéale de la musique chorale.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Mar 27 Juin - 16:12

N'ayant rien trouvé sur ce quatuor de guitares à vous faire écouter, pas même dans le domaine de la musique ancienne, voici une oeuvre de Leo Brouwer pour ensemble de guitares:

https://www.youtube.com/watch?v=V3B6gPuJD9k
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Matson   Mar 27 Juin - 19:57

J'ai réécouté aujourd'hui The Fifth Lake for Guitar, Concert and Celtic Harps, Percussion, in Pythagorean tuning de Sasha Matson, par le "Just Strings Ensemble". Il s'agit de la seconde oeuvre que je connais de ce compositeur après Range of Light pour mezzo-soprano et orchestre de chambre. Je suis quand même étonné de ne pas avoir encore réalisé un topic en son nom. C'est vrai que je ne l'écoute pas souvent et même plutôt rarement mais il me semble avoir écouté ces oeuvres, il n'y a pas si longtemps, peut-être l'année dernière. Ce qui me plait dans The Fifth Lake c'est d'abord une fameuse combinaison entre la guitare de John Schneider, les deux harpes, l'une classique & l'autre celtique, interprétées par Susan Allen et les percussions de Gene Sterling qui joue également du marxaphone. Quest-ce donc le marxaphone? Hummm! Je vais devoir me renseigner sur cet oiseau rare...Est-ce lui qui produit des sonorités curieuses que je n'avais jamais entendues ailleurs. En effet, si la guitare a le rôle principal avec un jeu plein de nuances et de subtilités, il en résulte un ensemble chambriste atypique aux sonorités inédites et insolites, des climats poétiques et même oniriques. Finalement, ce fut un beau choix après Qui ainsi me refait...veoir seulement et oir de Charles Uzor.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Klugh   Mar 27 Juin - 23:15

<<Earl Klugh est un guitariste de jazz américain né le 16 septembre 1954 à Detroit dans le Michigan. Il se dit influencé plus que tout par le guitariste country Chet Atkins, lequel l'a invité à jouer sur plusieurs de ses albums (Earl lui a rendu la pareille sur son album "Magic In Your Eyes"). Même s'il refuse de se considérer comme un musicien de jazz, il fut pourtant l'un des pionniers de cette forme de jazz contemporain mêlant jazz, R&B et pop que l'on appelle communément aujourd'hui smooth jazz. Il a d'ailleurs enregistré des albums en commun avec des stars du genre telles que George Benson, Bob James ou Hubert Laws. Il a également été membre de "Return to Forever", groupe de jazz fusion dont le leader n'est autre que Chick Corea. Fort de ses 13 nominations aux Grammy Awards et de ses millions de disques écoulés, Earl Klugh est l'un des artistes de référence en matière de jazz crossover, comptant des fans aussi bien dans les cercles d'amateurs de jazz que parmi le grand public.>>

Si je parle d'Earl Klugh, ce soir, c'est parce que j'ai réécouté le seul album que je possède de lui et qui réunit de célèbres thèmes de cinéma rejoué à sa manière, lui à la guitare, Gene Dunlap à la batterie, Ralphe Armstrong à la contrebasse et aussi avec le "Royal Philharmonic Orchestra" bénéficiant de superbes arrangements de Don Sebesky. Il y a bien longtemps que je possède cet album, depuis sa parution, vers 1993 environ. 24 ans déjà! Puis, aucune ride, aucune baisse d'intérêt, aucune baisse de plaisir dans ces rayonnantes interprétations de Goldfinger de John Barry, The Cincinnati Kid de Lalo Schifrin, Tequila Sunrise de Dave Grusin, Truck Turner d'Isaac Hayes, The thomas Crown Affair de Michel Legrand, Love theme from "The Carpet Baggers" d'Elmer Bernstein ou encore The deadly affair de Quincy Jones. Inutile de préciser qu'avec un cocktail pareil, je ne pouvais que jubiler!!

https://www.youtube.com/watch?v=h1wyrZV6JfI
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Rodrigo   Mer 28 Juin - 10:39


Un incontournable du genre, mes amis!!! Aurais-je pu imaginer un seul instant réaliser un cycle autour de la guitare classique sans évoquer le Concierto de Aranjuez de Joaquin Rodrigo? Impossible voyons! Ce qui, au fond, est super c'est que je ne l'écoute pas très souvent, seulement à une occasion comme celle-là. Je ne peux donc pas dire là qu'il s'agit pour moi d'une oeuvre trop entendue, trop rabâchée...Peut-être l'est-elle dans la réalité pour nombre d'entre nous: une oeuvre trop entendue...?!?...Tant pis pour ceux qui sont ou seraient lassés de l'entendre, personnellement, je ne l'entends jamais mais l'écoute seulement lorsque que j'éprouve l'envie de l'écouter. C'est un peu pareil avec le Boléro de Ravel, si bien que je ne me lasse jamais vraiment des musiques que j'adore, simplement parce que j'en abuse pas... ...Il y avait en réalité tellement longtemps que je ne m'étais pas remis ce concerto de Rodrigo, que ce fut presque une redécouverte, au point que j'avais un peu oublié la teneur du troisième mouvement...

https://www.youtube.com/watch?v=ye-FvKCZp3s
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Granados   Mer 28 Juin - 16:07

Bien qu'ayant aussi un goût prononcé et surtout assumé pour une musique sophistiquée, recherchée, osée, qui étonne, surprend, fascine, ce que chacun sait ici, jamais je ne pourrai me passer de la simple mélodie qui m'émerveille, comme cette merveilleuse DANSE ESPAGNOLE N°2 de GRANADOS, surtout dans le superbe arrangement pour guitare et orchestre qu'en fit PETER BREINER, GERALD GARCIA à la guitare, et que je n'ai malheureusement pas retrouvé sur Youtube. Je suis éternellement lié, viscéralement lié, intimement lié à ce genre de mélodie, le traitement qui en est fait, biensûr, et c'est probablement ce genre de musique que j'aimerais écouter avant mon dernier souffle, comme un inéluctable retour aux sources. Il y a dans cette danse espagnole de GRANADOS une beauté indescriptible, insaisissable, rendant caduque, au moins provisoirement, toutes les politiques autour de l'art, tradition, modernité, etc...Là, on est dans le beau sacré ou le sacrément beau, dans l'accessible inaccessible...

https://www.youtube.com/watch?v=zbyWf692Kig


En dehors de cette merveilleuse Danse espagnole n°2 d'Enrique Granados, toujours avec les superbes arrangements pour guitare et orchestre de Peter Breiner, j'ai réécouté du même compositeur, Zapateado (de Cantos) et les Danses espagnoles n°6, 8, 11, mais aussi Zambra granadina et Asturias d'Isaac Albéniz et enfin Aragonesa n°1 de Manuel de Falla. Toutes ces pièces sont couplées sur un même disque, en complément du Concierto de Aranjuez de Joaquin Rodrigo. Gerald Garcia est un excellent guitariste et inutile de préciser que c'est l'un de mes plus beaux disques de guitare de ma discothèque pour ne pas dire le plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3325
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Mer 28 Juin - 22:42

La musique de Léo Brouwer (postée ici) me laisse perplexe, déçue, je n'y ai éprouvé que de l'ennui mais c'est une première écoute ...
Les autres vidéos m'ont coloré cette soirée de bien belles couleurs, la danse espagnole de Granados, le Concerto de Aranjuez de Joaquin Rodrigo et Earl Klugh avec son jazz spirituel, ce fut une belle soirée à l'écoute de la guitare qui est un instrument qui a toutes mes faveurs
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Mer 28 Juin - 23:50

Pour l'anecdote, c'est en cherchant sur Youtube un quatuor pour guitares de Charles Uzor que j'adore que je suis tombé par hasard sur cette oeuvre pour un ensemble de guitares de Léo Brouwer, une oeuvre intitulée Quasi une sonate et qui m'était totalement inédite jusqu'à ce soir. Lorsque je l'ai postée ici, je n'en avais écouté que quelques courtes minutes. Comme Leo Brouwer compose une musique qui, en général, me plait beaucoup, je me suis dit que cette "sonate" ne devrait pas me déplaire, d'autant plus qu'un orchestre de guitares c'est toujours un peu original, sort toujours un peu de l'ordinaire. Je l'ai donc écoutée pour la première fois ce soir. C'est assez différent de ce que je connaissais de Brouwer jusque là, mais il m'a semblé reconnaître son style. J'ai plutôt bien aimé même si c'est une musique qui ne m'est pas émouvante, plutôt axée sur des processus rythmiques qui me la rendent attractive. Intéressante en tout cas. Je ne sais pas si j'y reviendrai sur cette vidéo, en revanche, pourquoi pas sur cd avec une qualité de son plus optimale.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Williams   Jeu 29 Juin - 13:12

Dans mon esprit, lorsque je pense à un western, je pense presque automatiquement à la guitare. Je pourrais aussi penser à la trompette, celle qui finit par s'égosiller dans un grand élan de virtuosité lors du duel final du célèbre film de Sergio Leone, Le Bon, la Brute et le Truand, ainsi que dans d'autres westerns italiens ou américains, dans des registres différents à chaque fois. Mais, pour en revenir à ce qui nous intéresse ici, l'association que je fais entre la guitare et le western n'est pas le simple fruit de mon imagination: elle est bien réelle, dans toutes les actions, toutes les situations, pouvant être l'instrument-phare d'une superbe ballade dans Butch Cassidy and the Kid de Burt Bacharach, d'un nocturne dans Two Mules for Sister Sara d'Ennio Morricone, d'une danse mexicaine dans Il Mercenario du même compositeur, ou encore avoir un rôle important dans les thèmes de duel de beaucoup de westerns. Bref, la guitare promène ses cordes dans les plaines et les vallées des westerns américains, italiens et même allemands, voire aussi dans certains films d'action asiatiques qui s'en inspirent. Suite à cette association que je me suis faite, j'ai réécouté trois B.O. composées pour des westerns (trois westerns américains), des B.O. que j'aime évidemment beaucoup, de trois compositeurs différents; d'abord The Missouri Breaks de John Williams, un film d'Arthur Penn avec Marlon brando et Jack Nicholson, Joe Kidd de Lalo Schifrin, un film de John Sturges avec Clint Eastwood et Robert Duvall et Two Mules for Sister Sara d'Ennio Morricone, un film de Don Siegel avec Clint Easwood et Shirley Mac Laine. Je peux déjà dire après réécoute que dans Joe Kidd, on retient plus facilement le cymbalum qui est un instrument inhabituellement utilisé dans le domaine du western. Je rajouterai qu'il vole un peu la vedette à la guitare qui est pourtant bien présente dans différents extraits de cette B.O.. Je la pensais plus présente aussi dans Missouri Breaks mais elle est quand même bien là, parmi des combinaisons instrumentales atypiques qui en font un "John Williams" que j'écoute et ai envie d'écouter bien plus souvent que nombre de ses scores pour "Star Wars". En revanche, la guitare est omniprésente dans Two Mule of Sister Sara, l'instrument central autour de laquelle se greffe une palette de couleurs instrumentales et vocales d'une belle singularité. Je ne terminerai pas ce commentaire sans citer Blue de Manos Hadjidakis qui est une musique de western conçue comme un véritable concerto pour guitare et orchestre et que j'aurais automatiquement choisie si j'en possédais un exemplaire en cd.


Dernière édition par Icare le Jeu 29 Juin - 15:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Jeu 29 Juin - 13:38


En attendant une nouvelle édition de BLUE de MANOS HADJIDAKIS en cd:

https://www.youtube.com/watch?v=q77Tad6q3K0
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Schifrin   Jeu 29 Juin - 21:20

A un moment ou à un autre la guitare allait me ramener en Amérique latine car on la retrouve chez beaucoup de musiciens, du Venezuela au Brésil en passant par le Chili, l'Argentine ou encore le Mexique. Précédemment, la guitare m'avait conduit à Cuba avec Leo Brouwer, aujourd'hui, elle m'a conduit en Argentine avec Lalo Schifrin, l'un des compositeurs les mieux représentés dans ma cédéthèque, d'abord par un magnifique Concerto pour guitare et orchestre, interprété par Juan Carlos Laguna, le "London Symphony Orchestra" sous la direction de son auteur, porté par de délicieux thémes mélodiques empruntés à sa musique de film, je pense notamment au savoureux "Thème de Milady dans The Four Musketeers...puis par une excellente B.O. aux couleurs locales mariées au style très caractéristique du maître argentin, Che!, écrite pour un film relatant la vie d'Ernesto Che Guevara. Elle invite un guitariste exceptionnel et méconnu dans nos contrées, l'Argentin Juanjo Dominguez qui extirpe de sa guitare des sonorités insolites et surprenantes, développant un jeu viscéral et fascinant. Rarement un guitariste m'a autant captivé par son jeu, par la variété des timbres et des vibrations qu'il produit par son instrument. J'y suis tellement sensible que je recherche, côté "musique du monde", d'autres albums de Juanjo Dominguez, hors de cette collaboration avec Lalo Schifrin.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Ruiz-Pipo/Villa-Lobos   Jeu 29 Juin - 23:17


Ce soir, pendant que ma femme regarde des conneries à la télé, j'ai réécouté deux concertos pour guitare que j'aime beaucoup, même si ce n'est pas une émotion aussi forte que celle que je pus vivre avec certains concertos de Leo Brouwer, le Concierto de Aranjuez de Rodrigo ou avec celui de Lalo Schifrin, deux concertos ayant comme interprète l'illustre et incontournable Narciso Yepes. Le premier ne m'a pas fait quitter l'Amérique latine et m'a directement conduit au Brésil...Certains devineront peut-être qu'il s'agit du Concerto pour guitare et petit orchestre de Heitor Villa-Lobos avec le "London Symphony Orchestra" sous la direction de Garcia Navarro. Villa-Lobos est avec Schifrin, Brouwer et Kagel le compositeur latino-américain qui m'intéresse le plus, mais son concerto pour guitare n'est pas l'oeuvre qui me touche le plus chez lui. Cependant, j'éprouve toujours un certain plaisir à y revenir, jamais ennuyeux dans ses développements et dénouements. Le jeu de Narciso Yepes est impeccable. Il l'est tout autant dans Tablas pour guitare et orchestre d'Antonio Ruiz-Pipo, avec l'Orchestre Symphonique de la RTVE sous la direction d'Odon Alonso. Pour cela, il m'a fallu changer de pays et aussi de continent afin d'arriver en Espagne. Ce fut également un changement radical d'atmosphère et de style, très éloigné aussi de Joaquin Rodrigo! Le style est plus introverti, plus austère, moins lumineux, plus sombre et dramatique. Ce que j'aime chez ce compositeur ce sont ses orchestrations, un usage raffiné et un peu ténébreux des bois et des cuivres dans un cheminement musical alambiqué et tourmenté. Il ne faut surtout pas y espérer les grandes mélodies accrocheuses et bien dessinées, ce sont plutôt des ambiances cuivrées et âpres dans lesquelles le soliste s'exprime avec rigueur, bravant les obstacles jusqu'à la victoire, jusqu'aux applaudissements. J'ai évoqué une musique sombre alors que le premier mouvement relate "Les lumières du jardin", une musique âpre alors que le second mouvement s'exprime "Par la grâce d'un baisier", une musique tourmentée alos que le troisième mouvement décrit "L'aube": une musique claire-obscure sans aucun doute qui m'a, ce soir, plus captivé que celle du concerto de Villa-Lobos. Il faut dire qu'il y avait très longtemps que je n'avais pas réécouté ce Tablas de Ruiz-Pipo.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16383
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Ven 30 Juin - 11:05

Icare a écrit:
Ce soir, pendant que ma femme regarde des conneries à la télé,

Ptdr

Au moins tu es tranquille dans ces moments là Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Mikroutsikos/Balada   Ven 30 Juin - 12:08

Very Happy Very Happy

Ce matin, pendant que ma femme est au boulot, je me suis réécouté deux concertos que j'aime beaucoup, deux solides concertos pour guitare du vingtième siècle. Dans un premier temps, je n'ai pas quitté l'Espagne d'Antonio Ruiz-Pipo en me plongeant dans la fantaisie orchestrale toute en verve du Concierto Magico de Leonardo Balada par Eliot Fisk, le "Barcelona Symphony" sous la direction de José Serebrier. Le concerto est étonnant en soi avec son mariage équilibré de techniques modernes et d'inspiration folklorique qui correspondrait à la troisième période du compositeur. D'après ce dernier, l'orchestre imiterait parfois, dans le premier mouvement, les mains d'un gitan frappant avec intensité et extrême précision pour accompagner une danse. Sans être certain d'avoir perçu ses éclats secs de cette façon, j'ai bien ressenti la transformation de la guitare classique en guitare de flamenco, un détournement encore accentué lorsque l'orchestre s'unit à elle pour former une guitare gigantesque, une caractéristique qui intervient plusieurs fois dans le concerto. Si c'est une oeuvre pleine de couleurs et d'énergie que j'ai eu plaisir à suivre, je revendique une passion encore plus accrue pour le Concerto pour guitare et orchestre de Thanos Mikroutsikos, par Kostas Kotsiolis, "The Cordoba Orchestra" sous la direction du grand Leo Brouwer. J'ai donc quitté l'Espagne pour la Grèce avec une oeuvre très inspirée sur ses trois longs mouvements, suberbement orchestrée, avec de superbes couleurs de l'orchestre et une interprétation magnifique de Kostas Kotsiolis. Le troisième mouvement en est le point culminant, celui qui m'a toujours emmené le plus haut dans l'émotion depuis la première écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Shore   Ven 30 Juin - 18:34


Je suis indéfectiblement lié à la magie musico-cinématographique et je savais que ce cycle me ramènerait d'une manière ou d'une autre à une B.O. de Howard Shore composée pour le film de Martin Scorsese, The Departed/Les infiltrés qui réunit quatre guitaristes: Sharon Isbin que je connaissais déjà au travers des concertos respectifs de Christopher Rouse et Tan Dun, G. E. Smith, Larry Saltzman et Marc Ribot. La musique s'articule autour d'un excellent thème principal qui marque aussitôt l'esprit et les guitares évoluent autour dans une dynamique conviviale et communicative. Il y a un second thème bien plus doux et profondément mélancolique par lequel Sharon Isbin exprime toute sa sensibilité. A un moment donné, la guitare atteint une pureté de son qui m'est indescriptible. Je ne saurais dire ce que je ressens à ce moment-là, mais c'est très beau et ça me fait un bien fou. J'ignore même à quelle scène ou image du film ce "lamento" se rapporte, film que j'ai pourtant vu et adoré, mais je m'en fiche comme de ma première paire de chaussettes. Hehe L'émotion ressentie est exclusivement musicale; ces cordes de guitare qui vibrent dans les aigus...Le tango final qui reprend le thème principal est purement jubilatoire à mon oreille. Lui non plus je ne sais plus dans quel passage du film il intervient, au début, à la fin, ou si c'est un morceau qui a été exclusivement conçu pour le disque...?...Peu importe, il m'éclate!
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3325
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Ven 30 Juin - 20:56

Merci Icare pour toutes ces perspectives de belles découvertes à faire pour moi au fil du temps...
Je connais peu le répertoire de guitare mais je l'aime profondément.  Je viens d'écouter un fandango de Salvador Castro de Gistau et je constate qu'à la même époque fleurissent encore tant d'autres merveilles, d'autres compositeurs, comment me limiter, faire des choix raisonnables  lorsque je viens sur ce forum où tant de merveilles sommeillent ???


https://youtu.be/_fG3E8bFms0

Et ces études si douces de Fernando Sor par Narciso Yepes sur une guitare à 10 cordes  

https://youtu.be/-gCLpbaaRRA

... et encore la musique d'Agustin Barrios du Paraguay

https://youtu.be/WKdZxkrq-eQ


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Ven 30 Juin - 23:15

Merci pour ces liens Laudec que j'écouterai à l'occasion, ainsi que ceux postés par Joachim un peu plus haut. Very Happy

Suite à une discussion que j'ai eu sur un autre fil, je me suis rappelé qu'il y a des compositeurs et des interprètes sur lesquels aucun ménagement n'est fait, la critique pouvant être acerbe, assassine, répétée, sans jamais ou si peu être relativisée, comme s"il s'agissait du pire...Jean Françaix est de ceux-là, de ceux sur lesquels j'ai pu lire les pires critiques sur un forum...pas celui-ci, j'entends bien...Pourtant, c'est un compositeur que j'ai toujours bien aimé, même si sa musique peut paraître moins ambitieuse et profonde que celle d'un Dutilleux ou d'un Messiaen. Ce soir, alors que je m'approche de la fin de mon cycle...et oui, il faut une fin si je ne veux pas faire une overdose de guitares...Je suis revenu en France avec deux concertos français. Le premier que j'ai réécouté est un Concerto pour guitare et orchestre à cordes composé entre 1982 et 1983 par Jean Françaix. Il est interprété par Emanuele Segre, le "Südwestdeutsches Kammerorchester" sous la direction de Hans Richter. Comme souvent chez ce compositeur, il y a une fraîcheur de ton qui jaillit de sa musique, c'est immédiat, un sens inné de la fantaisie, rendue incisive par le jeu vif des cordes. C'est particulièrement vrai dans le premier mouvement et dans le troisième, le second se voulant plus rêveur et attendrissant. je sens une grande sincérité dans sa musique et ce concerto n'y fait pas défaut. Il ne dit pas plus qu'il n'a à dire, ne démontre pas plus de virtuosité que ce qui lui semble nécessaire, reflète un esprit vif, ludique et authentique.

Il est clair que l'on change totalement de style avec le Concerto pour guitare et orchestre "à la mémoire d'un poète assassiné, FG Lorca" (1969) d'Henri Tomasi, interprété par Alexandre Lagoya, l'Orchestre symphonique de Radio-Zagreb sous la direction de Jean Périsson. Tomasi emploie une plus grande formation orchestrale qui gravite autour du soliste avec beaucoup d'expressivité. Plein de choses fameuses se passent dans l'orchestre alors que la guitare, très espagnole, lutte dignement, bravant les turbulences:

Jean-Yves Bras avait écrit ceci: <<Les trois mouvements qui composent la partition établissent un dialogue quasi improvisé avec l'orchestre qui en interrompt, souvent agressivement, les élans. C'est seulement dans le mouvement central (magnifique celui-là) que l'orchestre fait écho à la guitare pour en prolonger l'atmosphère dépouillée. Jamais Tomasi ne tombe dans un hispanisme complaisant mais élève le drame humain du poète condamné au plan universel, philosophique.>>

Je suis d'accord avec cette analyse sauf que le mouvement central est celui qui m'a un peu laissé dubitatif, cette fois-ci. J'aime pourtant son caractère dépouillé, sa lente progression vers un pathos des cordes quelque peu emphatique. Un très beau thème, solennel, réapparaîtra dans le troisième mouvement, celui-ci étant encore plus fabuleux que le premier. Encore un très beau concerto qui devrait être joué plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   Sam 1 Juil - 10:48

Un tout petit entretien avec Stéfane Mellino:

https://www.youtube.com/watch?v=ldlVaGkj9MU


Ce matin, je suis allé vers une guitare moins classique, plus proche de la pop avec Stéfane Mellino et un album solo qu'il réalisa vers 2004/2005 et qui s'intitule Variations Ibériques. Une dizaine d'esquisses bien sympathiques faute de mieux. J'espérais plus de développement, du moins sur le plan thématique, cependant, lorsqu'une pointe de mélancolie colore quelques motifs mélodiques accrocheurs - je pense par exemple à "Calypso" - j'avoue que mon oreille se tend un peu. Le petit côté "western" de "Carabine" n'est pas pour me déplaire non plus. Pas mémorable, il y manque un peu de folie, d'un plus qui transcende tout ça, mais un album souriant et agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11086
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Metheny   Sam 1 Juil - 17:12

En conclusion de mon cycle autour de la guitare, j'ai décidé de rester dans le domaine d'une pop instrumentale teintée de jazz avec Pat Metheny. L'album s'intitule Secret Story, un titre devenu très célèbre depuis mais pour une autre raison. Outre le musicien-compositeur qui s'y exerce sur guitares acoustique & électrique, l'album réunit Charlie Haden, Steve Rodby (basse acoustique), Nana Vasconcelos, Armando Marçal (percussions), Steve Ferrone, Paul Wertico (batterie), Will Lee (basse électrique), Gil Goldstein (accordéon), Mark Ledford (voix), avec les membres du  choeur du "Cambodian Royal Palace" et les membres du "London Orchestra" sous la direction de Jeremy Lubbock. Cet album alterne guitare acoustique et guitare électrique, ce qui représente pour moi une conclusion plus "cool" et relaxante de mon présent cycle autour de la guitare acoustique et un clin d'oeil vers un futur cycle qui s'articulera donc autour de la guitare électrique. Mais ce n'est pas pour maintenant, le temps que je rassemble toutes les oeuvres que j'aurai envie d'écouter. Mon prochain cycle de ce genre se fera autour du clavecin.

 la guitare, ce n'est qu'un au-revoir.

https://www.youtube.com/watch?v=uAYLFcITlZg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussions autour de la guitare acoustique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions autour de la guitare acoustique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: