Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 FIGGIS, réalisateur & compositeur

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty
MessageSujet: FIGGIS, réalisateur & compositeur   FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty2014-10-17, 15:35

Eléments biographiques:

Mike Figgis est un réalisateur nominé du prix de l'académie, écrivain et compositeur. Mike Figgis est né à Carlisle, en Angleterre, en 1948. En tant que réalisateur, il traverse les frontières, refusant de limiter son travail à un espace singulier. Il ne se laisse pas séduire par les schémas balisés d'Hollywood et joue plutôt en permanence avec l'extension et la reconfiguration de la structure linguistique de film. Ses films comprennent, Love Live Long (2008), Les 4 Rêves de Mlle X (2007), Co / Ma (2004), Cold Creek Manor (2003), Ten Minutes Older: The Cello (2002) (segment "About Time 2 »), La bataille de Orgreave (2001), Hôtel (2001), Timecode (2000), Mademoiselle Julie (1999), La Fin de l'innocence sexuelle (1999), One Night Stand (1997), Flamenco femmes (1997), Partir à Las Vegas (1995), The Browning Version (1994), M. Jones (1993), Liebestraum (1991), De l'Intérieur (1990) et Stormy Monday (1988).
Bien que de naissance anglaise, Mike Figgis a grandi à Nairobi, au Kenya, jusqu'à l'âge de huit ans. Il a ensuite passé le reste de son enfance à Newcastle, en Angleterre.

Mike Figgis étudie la musique à Londres, où il a joué du clavier dans le Gas Board, qui comprenait également un jeune Brian Ferry, le chanteur du groupe de pop acclamé par la critique Roxy Music. Il a également été membre, en tant que musicien, de The People Show, une compagnie de théâtre expérimental. Cette expérimentation au début de sa formation musicale l'a plus tard servi lorsqu'il décida de "musicaliser" ses propres films. Ses cousins ​​irlandais sont les réalisateurs Jonathan et Jason Figgis qui dirigent alors une société de production. En 1980, Mike Figgis a formé sa propre compagnie de théâtre, Le Groupe "Mike Figgis". Ce fut le début d'un intense processus créatif dans le domaine de la musique appliquée en passant par l'écriture et la réalisation. En 1983, Mike Figgis met en scène une pièce de théâtre, produite dans le Théâtre Gérard Philipe-(Saint-Denis, Paris, France). Cette pièce a été acclamée par la critique au Festival de Grenade et au "Theater der Welt"  de Munich, en Allemagne.

En 1988, Figgis a fait son premier long métrage, Stormy Monday mettant en vedette Tommy Lee Jones et Melanie Griffith. Il a ensuite réalisé le thriller, "De l'Intérieur" (1990) avec Richard Gere dans le rôle principal. Cinq ans et un film plus tard, Mike Figgis se débarrassait définitivement de sa frustration face à Hollywood tant il fut acclamé par la critique pour son film Leaving Las Vegas qui raconte l'histoire d'un scénariste alcoolique (Nicolas Cage) et une prostituée Las Vegas (Elizabeth Shue). Décrochant quatre nominations aux Oscars, ce film a affirmé le génie artistique de Figgis, autant applaudi par le public que par la critique.



Le fait qu'un réalisateur soit aussi le compositeur de ses films a au moins l'avantage de se comprendre très bien sur ce qu'il souhaite écrire comme musique sur son film, ce qui n'est pas toujours aussi évident qu'on pourrait le penser dans une collaboration "normale" entre deux hommes. Un réalisateur et un compositeur ne s'expriment pas toujours avec les mêmes mots lorsqu'ils parlent musique. Peut-être aussi a-t-il déjà les idées musicales au moment où il filme les protagonistes de l'intrigue. Il sait exactement ce qu'il veut entendre sur telle ou telle scène. Il s'agit très certainement de la collaboration musico-cinématographique la plus étroite et fusionnelle qui soit. Dans un autre style, on pourrait citer le réalisateur-compositeur Alejandro Amenabar qui met, lui aussi, en musique ses propres métrages, comme sur Les Autres, par exemple. Je ne connais pas encore très bien le cinéma de Mike Figgis. En fait, je connais davantage les musiques qui s'y rapportent. Elles développent des ambiances un peu jazzy et pop, parfois de forme classique et chambriste comme sur Miss Julie. Il utilise  souvent une petite formation instrumentale et fait un usage assez récurrent de la voix, le plus souvent féminine, comme justement dans Leaving Las Vegas (1995).


Dernière édition par Icare le 2014-10-31, 18:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vinnie Johnson

Vinnie Johnson

Nombre de messages : 111
Age : 40
Date d'inscription : 23/09/2014

FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty
MessageSujet: Re: FIGGIS, réalisateur & compositeur   FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty2014-10-17, 16:37

Icare a écrit:

Le fait qu'un réalisateur soit aussi le compositeur de ses films a au moins l'avantage de se comprendre très bien sur ce qu'il souhaite écrire comme musique sur son film. Peut-être a-t-il déjà les idées musicales au moment où il filme les protagonistes de l'intrigue qu'il concrétise en images.

J'en connais un autre, John Carpenter qui a réalisé la musique de presque tous ses films. Peut-être que le phénomène est moins isolé qu'il n'y paraît.
Revenir en haut Aller en bas
http://vinniejohnson.legtux.org/
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty
MessageSujet: Re: FIGGIS, réalisateur & compositeur   FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty2014-10-17, 18:13

Vinnie Johnson a écrit:
Icare a écrit:
Le fait qu'un réalisateur soit aussi le compositeur de ses films a au moins l'avantage de se comprendre très bien sur ce qu'il souhaite écrire comme musique sur son film. Peut-être a-t-il déjà les idées musicales au moment où il filme les protagonistes de l'intrigue qu'il concrétise en images.

J'en connais un autre, John Carpenter qui a réalisé la musique de presque tous ses films. Peut-être que le phénomène est moins isolé qu'il n'y paraît.

John Carpenter est sans doute le cas le plus connu, cependant, il existe sûrement quelques autres exemples auxquels je ne pense pas en écrivant ces lignes.

Concernant Mike Figgis, en général, j'aime bien les ambiances musicales qu'il arrive à créer. Elles ne sont guère virtuoses mais porteuses d'émotion et d'une atmosphère parfois langoureuse et moite. J'aime, entre autre, le caractère chambriste avec quelques cordes dans sa partition pour Miss Julie (1999) et il sait aussi insuffler de l'intensité dramatique quand il le souhaite, sans que cela paraisse creux ou mal fichu, comme sur One Night Stand (1997). Il a une certaine sensibilité et habileté à promouvoir des sentiments par sa musique, bien que détachée de son contexte filmique.

Figgis on Figgis - compilation: = ici
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty
MessageSujet: Re: FIGGIS, réalisateur & compositeur   FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty2021-03-19, 08:33

Je suis plutôt étonné de ne toujours rien connaître du cinéma de Mike Figgis alors que les sujets qu'il traite ne me laissent pas indifférent. En même temps, il y a tellement de choses à découvrir, de films, de musiques, de livres..! Une vie ne suffit jamais! Je n'ai pas l'impression que les films de Figgis soient beaucoup diffusés sur le petit écran, pas même sur ARTE. J'en suis à me demander comment, à l'époque, début 2000, j'ai eu envie de me procurer une compilation qui réunissait des thèmes musicaux composés par ses soins pour huit de ses films. Je ne me souviens plus des raisons de cette démarche, si j'avais entendu des extraits quelque-part, si j'avais été simplement intrigué par ce réalisateur-musicien qui composait la musique de ses propres films... Peu importe au fond le comment du pourquoi et le pourquoi du comment. Il se trouve, et c'est l'essentiel, que c'est un album sur lequel j'ai toujours plaisir à revenir, comprenant des thèmes musicaux qui invitent parfois un jazz intimiste porté par des petites formations instrumentales: un des extraits les plus touchants pour moi se situe dans One Night Stand/pour une nuit... (1997), un drame sentimental érotique, porté par Nastassja Kinski et Wesley Snipes, qui n'a cependant pas emballé la critique et fut un bide retentissant au box office. L'extrait s'intitule "I'd like you to stay" et offre un duo très sensuel entre la voix de Miriam Stockley et le bugle de Mike Figgis qui, dans l'esprit et le ton, m'a évoqué la trompette de Miles Davis dans Ascenseur pour l'échafaud (1958). Il y a certains morceaux plus atmosphériques et plus sombres; notamment dans Internal Affairs/Affaires privées (1989), un thriller réunissant à l'affiche Andy Garcia et Richard Gere. Un aspect de sa musique qui me ravit est son usage de la voix qu'il emploie principalement comme n'importe quel instrument de musique et non pour porter un texte. De plus, j'aime bien son rapport aux musiciens qui semble être le même que son rapport aux acteurs:

FIGGIS, réalisateur & compositeur 68358-mike-figgis

<<J'ai mon ensemble de musiciens préférés, celles et ceux avec qui j'aime collaborer. Chacun d'eux possède une personnalité si unique que je pense maintenant en termes de couleurs musicales et que, par conséquent, chacune d'elles me dirige sur un musicien spécifique. Dans ce contexte, je devrais mentionner les artistes suivants:

Maggie Nichols: voix - une collaboration qui date de vingt ans!
Darlène Koldenhoven: voix.
Luis Conte: percussions.
Tony Coe: reeds.
Ray Warleigh: reeds.
Dave Hartley: piano.
Miriam Stockley: voix.

(d'autres musiciens ont participé aux musiques réunies sur cet album, comme le clarinettiste Tony Coe, les saxophonistes Ray Warleigh et Peter King, le bassiste Clark Tracey, le guitariste Jorge Strunz... Mike Figgis jouant lui-même du bugle et de la trompette.)

Je ne fais pas vraiment de différence entre les acteurs et les musiciens. J'ai besoin de travailler avec des artistes capables d'interpréter une scène. Je montre toujours la scène aux musiciens en premier et souvent je leur demande d'écouter la scène pendant qu'ils enregistrent. Écouter ces sélections en studio est plus évocateur pour moi en regardant les films. J'ai toujours soutenu que la musique est le médium le plus puissant au monde.>> Mike Figgis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty
MessageSujet: Re: FIGGIS, réalisateur & compositeur   FIGGIS, réalisateur & compositeur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
FIGGIS, réalisateur & compositeur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: