Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Emile Sauret (1852-1920)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16654
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Emile Sauret (1852-1920)   Mer 15 Oct - 19:39

Émile Sauret (22 mai 1852-12 Février 1920) était un violoniste  et compositeur français. Sauret a écrit plus de 100 pièces de violon, dont une célèbre cadence  pour le premier mouvement  du Premier Concerto pour violon de Paganini et le "Gradus ad Parnassum" (1894).

Sauret est né à Dun-le-Roi, France  en 1852, il a commencé à étudier le violon au Conservatoire de Strasbourg à l'âge de six ans, puis, avec une réputation d'enfant prodige, il a commencé à jouer en concert deux ans plus tard. Il a étudié avec Charles Auguste de Bériot et plus tard est devenu un élève de Henri Vieuxtemps et de Henryk Wieniawski. A 18 ans, il a commencé à étudier la composition comme élève de Salomon Jadassohn  au Conservatoire de Leipzig, où il se lie de nombreuses amitiés. Parmi celles-ci Fritz Steinbach et Richard Sahla, un enfant prodige comme Sauret lui-même.

Sauret a joué dans les plus célèbres salles de concert de son temps. Il fait ses débuts américains en 1872. Franz Liszt a interprété des sonates avec lui. En 1873, Sauret a épousé Teresa Carreño, une pianiste et compositrice vénézuélienne, dont il eut une fille, Emilita. Le mariage n'a pas duré ; en 1879, il s'est remarié.

Il a occupé des postes dans une variété d'institutions, y compris à la Neue Akademie Tonkunst à Berlin - où il a écrit les Douze Études Artistiques pour ses "étudiants bien-aimés" -, avec Moritz Moszkowski et les frères Scharwenka, Xaver et Philipp, et à l'Académie royale de la musique  de Londres, où il a été nommé professeur de violon en 1890, le Collège de musique à Chicago en 1903, et le Trinity College à Londres, qu'il a pris en 1908. Parmi ses élèves Tor Aulin, Jan Hambourg, William Henry Reed, Marjorie Hayward, Florizel von Reuter, et John Waterhouse. Il mourut à Londres en 1920 âgé de67 ans.

En raison des difficultés excessives de ses compositions pour violon, Émile Sauret n'est plus connu aujourd'hui que pour la cadence pour le Concerto pour violon n° 1 de Niccolo Paganini en ré majeur.

Émile Sauret a joué avec un violon de Guarnerius del Gesu  (1744), nommé "Sauret". En 1986, il a été acheté par Itzhak Perlman.




Compositions principales

Op. 2, 2 Morceaux pour violon et piano (1877)
Op. 3, Caprice de Concert
Op. 6, 3 Morceaux de salon für Violine und Klavier : Barcaronne, Mazurka, Sérénade (v. 1900)
Op. 9, Scherzo fantastico pour violon et piano (v. 1880)
Op. 11, Souvenir de Los Angeles, pour violon et piano
Op. 13, 2 Impromptus pour violon et piano
Op. 15, Tarantelle
Op. 20, Valse-Caprice
Op. 22 6 Morceaux caractéristiques (v. 1900)
Op. 24, 20 Grandes Études pour violon (1884)
Op. 25, Cavatine et aubade mauresque
Op. 26, Violin Concerto in G minor
Op. 27, Fantaisie brillante sur des airs espagnols
Op. 28, Feuillet d'Album pour violon et piano (v. 1884)
Op. 29, Pensées fugitives pour violon et piano (1884)
Op. 32, Rhapsodie russe pour violon et orchestre (1885)
Op. 33, Danse polonaise
Op. 36, Gradus ad Parnassum du violoniste (1894)
Op. 38, 12 Études artistiques pour le violon (1888)
Op. 40 4 Morceaux de salon : Chanson d'autrefois, Sur la montagne, Farfalla, Il mulino (1889)
Op. 41, La Capricieuse, valse op 41
Op. 43, 6 Morceaux de salon
Op. 50, Scènes villageoises pour violon et piano : Le Matin, Pastorale, Vieille chanson, Danse (1895)
Op. 52, Capriccio in B minor
Op. 55, Suite française
Op. 57, Introduction et Valse de Concert (1898)
Op. 59, Rhapsodie suédoise pour violon et orchestre (1898)
Op. 63, Souvenirs d'orient, suite pour violon et piano
Op. 64, 24 Études Caprices pour violon (1902–03)
Op. 65, Souvenir de Hongrie. Andante et Caprice hongrois
Op. 66, 3 Morceaux de salon
Op. 67, Andante et Caprice de Concert en ré mineur pour violon et orchestre (1907)
Op. 68, Suite für Violine solo (1907)
Op. 69, Chanson sans paroles et Mazurka
Violin Concerto in E major
Violin Sonata in A major
Cadenza to Paganini's Violin Concerto No. 1 in D major, Op. 6
Cadenza to Mozart's Violin Concerto No. 4, KV 218
Cadenza to Tartini's Devil's Trill Sonata
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16654
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Emile Sauret (1852-1920)   Jeu 16 Oct - 20:19



Vidéos retirées.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16654
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Emile Sauret (1852-1920)   Mar 17 Mai - 11:14

Les liens ci-dessus sont devenus caducs, alors voici son scherzo fantastique op 9, extrait du CD ci dessous qui je pense donne une bonne idée du compositeur : une certaine virtuosité, mais pas exagérée.

https://www.youtube.com/watch?v=VblW9IEWSuQ







Voici aussi sa célèbre cadence pour le concerto n° 1 de Paganini :

https://www.youtube.com/watch?v=Eb2M8xfE0W0

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour moi c'est beaucoup trop long : 6 minutes de cadence dans un mouvement d'une quinzaine de minutes !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6629
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Emile Sauret (1852-1920)   Mar 17 Mai - 14:12

Ben moi j'ai bien aimé , tout a fait dans le style de Paganini et si bien joué ..la longueur ne m'a pas géné!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emile Sauret (1852-1920)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emile Sauret (1852-1920)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: