Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Johann Staden (1581-1634)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Johann Staden (1581-1634)   Mar 23 Sep - 17:16

Johann Staden (baptisé le 2 Juillet 1581, mort le 15 Novembre 1634) était un organiste  et compositeur allemand. Il est surtout connu pour l'établissement de la soi-disant Ecole de Nuremberg.

Il était le fils de Hans Staden et Elisabeth Löbelle. La date exacte de sa naissance est inconnue; on croit qu'il est né à Nuremberg  en 1581 (la date sur le seul portrait survivant) et les documents montrent qu'un certain Johannes Starnn a été baptisé en Juillet 1581. A 18 ans Staden était déjà célèbre et servait comme organiste de l'une des églises de la ville ; en 1604, il a été employé comme organiste de la cour à Bayreuth ; il s'est marié la même année. En 1605, la cour se déplace à Kulmbach, où Staden est resté jusqu'en 1610, et où il publia deux recueils de chants profanes, Neue Teutsche Lieder (1606) et Neue Teutsche geistliche Gesang (1609). Il a peut-être visité Bayreuth à nouveau en 1610 et est retourné à Nuremberg en 1611, l'année où sa fille, a été baptisée.

En Juin 1612, il a quitté Nuremberg à nouveau pour succéder à Hans Leo Hassler comme organiste de la cour à Dresde. Il y est resté jusque vers 1614-1615, devenant organiste à Spitalkirche de Nuremberg le 20 Juin 1616. Plus tard cette année là, il s'installe à la Lorenzkirche, succédant à Kaspar Hassler. Enfin, en 1618, il a accepté le poste de musique le plus prestigieux à Nuremberg : organiste à l' église Saint-Sebald  (Sebalduskirche). Il a occupé ce poste jusqu'à sa mort en 1634.


Une grande partie du travail de Staden survit dans des collections imprimées. Ses premières œuvres publiées étaient les chansons profanes Neue Teutsche Lieder (1606), une autre Neue Teutsche Lieder (1609) et Vénus Kräntzlein (1610) ; les chansons disposent de rythmes simplistes, sont harmoniquement simples et disposent de peu ou pas de contrepoint imitatif. La même chose peut être dite à propos de ses chants sacrés, dont il a également publié plusieurs recueils. Une autre musique sacrée a beaucoup plus d'intérêt: Harmoniae Sacrae (1616) contient quelques-uns des premiers concertos sacrés allemands, en introduisant les notions d'obligation de la basse continue, d'accompagnement instrumental indépendant et le concerto de soliste à la tradition de Nuremberg ; ces caractéristiques sont également observées dans d'autres collections de musique chorale sacrée. Le style de base, cependant, est resté celui du motet. La musique instrumentale de Staden se compose d'environ 200 pièces, y compris non seulement diverses formes de danse, mais aussi quelques-unes des premières sonates instrumentales allemandes. Ces pièces auraient pu être écrite pour un groupe d'artistes nommé Nuremberg Musikkränzlein.

Staden a été acclamé comme un maître; il a contribué à la création de la tradition de Nuremberg et son élève le plus important, Johann Erasmus Kindermann, porterait cette tradition par Georg Caspar Wecker et Heinrich Schwemmer, aux frères Krieger  et, finalement, de Johann Pachelbel, qui a étudié avec Wecker et Schwemmer. D'autres élèves de Staden incluens trois de ses fils (Johann, Adam et Sigmund Theophil Staden) et divers compositeurs mineurs de Nuremberg. Outre l'établissement de l'école dite de Nuremberg, grâce à la formation de jeunes musiciens, les activités de Staden à Nuremberg au cours des années 1620-années 30 incluses, l'évaluation de la nouvelle musique dédié à la ville (y compris les Geistliche Concerten de Samuel Scheidt de 1634).
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Johann Staden (1581-1634)   Mer 16 Nov - 12:38

Catalogue suivant le Grove


Musique vocale profane :

Neue teutsche Lieder nach Art der Villanellen beyneben etlicher Baletti oder Tantz, 3–5vv (1606)
Neue teutsche Lieder mit poetischen Texten samt etlichen Galliarden, 4vv (1609); 3 in S ii; 1 in J iv; 4 ed. in W. Vetter, Das frühdeutsche Lied, ii (Münster, 1928), 20ff
Venus Kräntzlein, newer musicalischen Gesäng und Lieder, 4, 5vv (1610); 7 in S ii; 1 in J iv; 15 ed. in NM, cxix (1936, 2/1959)
Orpheus redivivus, MS, lost, see Zirnbauer, 1960, p.346


Musique religieuse :

Neue teutsche geistliche Gesäng, 3–8vv (1609)
Harmoniae sacrae pro festis praecipuis totius anni, 4–8vv, quibus … adjectae sunt … novae inventionis italicae cantiones, 1–5vv, bc (1616); Angelicus hymnus, no.11, pubd separately (1615); 7 in S i; 1 in J ii
Jubila sancta Deo per hymnum et echo, 8vv (1617)
Harmoniarum sacrarum continuatio, 1–12vv, bc (1621); 3 in S i; 3 in S ii
Drey christliche Betgesäng, 4vv (1622)
Harmonicae meditationes animae, 4vv (1622)
Hauss-Music, geistliche Gesäng, 3, 4vv: vol.i (1623, 2/1634), 4 in S i; vol.ii (1628), 2 in S i, 1 in J ii; vol.iii (1628), 9 in S i, 6 in J v; vol.iv (1628), 4 in S i; 4 vols. pubd together (1646), 2 in S i
Kirchen-Music, geistliche Gesang und Psalmen: vol.i, 2–14vv (1625), 1 in S i, 1 in S ii; vol.ii, 1–7vv/insts, bc (1626), 5 in S ii; incl. in bc of vol.ii, Kurz und einfältig Bericht für die jenigen, so im Basso ad Organum unerfahren; pr. in AMZ, new ser., xii (1877), 99–103, 119–23; extracts trans. in Arnold, 100–09
Harmoniae novae sacrarum cantionum, 3–12vv, bc (1628); 4 in S ii
Hertzentrosts-Musica, geistliche Meditationen, 1v, bc (1630); copy in D-Nst incl. MS organ tablature of nos. 1–9; 1 in S ii
Musicalischer Freuden- und Andachtswecker oder Geistliche Gesänglein, 4–6vv (1630); 3 in S i; 2 in J ii, iv
Hertzens Andachten, geistliche Gesänglein, 1, 4vv, bc (1631); 2 in S ii
Harmoniae variatae sacrarum cantionum, 1–12vv, bc (1632); 1 in S ii
Plausus Noricus praecelsissimo atque potentissimo principi ac domino, domino Gustavo Adolpho, 9vv/insts, bc (1632)
Geistliche Music-Klang, 1, 3vv, 2, 3 viols, bc (1633); 1 in S ii
Davids Harpffe, 1v, bc (1643), lost
Ach bleib bey uns, 8vv (n.d.)
1 Magnificat, 1620, incl. in Kirchen-Music, i
12 songs, 4vv, 1637
5 motets, 1672, 4 from Harmoniae novae
Lamb Gottes, das du weg nimbst Sünd der Welt, response, 4vv, D-Nla


Musique Instrumentale:

Neue Pavanen, Galliarden, Curanten, a 4, 5 (1618) [incl. 1 repr. from 1616]; 6 in S ii; 6 ed. in NM, lxxx (1932, 2/1955); 2 balletti ed. in E. Mohr, Die Allemande, ii (Zürich and Leipzig, 1932), nos.46–7
Opusculum novum, a 4 (1625)
Operum musicorum posthumorum pars prima, a 3–8 (1643); 8 in S ii; 3 ed. in W. Hillemann, Im Trio (Mainz, 1954)
Inst pieces in secular vocal collections, see above
5 suite movts, a 3, Nuremberg, Staatsarchiv (score)
21 pieces incl. 4 toccatas, kbd, and org transcrs. of inst works, I-Tn (see Mischiati)


Ecrits:

Letter, 4 Dec 1626, Nuremberg, Staatsarchiv
Kurz und einfältig Bericht, see Kirchen-Music, ii (1626)



https://www.youtube.com/watch?v=2JjqNxUw1NY

Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6294
Age : 73
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Johann Staden (1581-1634)   Mer 16 Nov - 20:15

très très beau!!
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2925
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Johann Staden (1581-1634)   Mer 16 Nov - 20:54

Même ressenti que Jean ! Magnificat
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Johann Staden (1581-1634)   Aujourd'hui à 20:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Staden (1581-1634)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: