Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La musique vénézuelienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11554
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: La musique vénézuelienne   Dim 21 Sep - 22:31


La musique du Venezuela est influencée par ses origines espagnoles, amérindiennes et africaines. La culture autochtone est aujourd'hui présente dans la musique à travers certains instruments, entre autres le cameo, un tambour, et le botuto, une sorte de trompette. La culture espagnole a permis l'introduction des instruments comme la guitare, les instruments à cordes, les vents et différents types de percussions (différents des tambours indiens) et de nombreux genres populaires, dont le galerón, le corrido et la guaracha. La musique de la région des Llanos (música llanera), que l'on retrouve dans d'autres pays hispano-américains est un exemple de musique née à l'époque de la colonie espagnole. Le merengue venezolano est aussi de grande transcendance national.

La musique populaire dite d'origine afro-antillaise (basée sur la musique populaire espagnole de la Renaissance et des rythmes comme les sevillanas) est reine dans le cœur des la plupart de vénézuéliens. La salsa en général, le merengue dominicain, la bachata, la cumbia et la gaita (typique de l'époque de noël) font danser et vibrer jles gens de tous les ages dans l'ensemble du pays. Oscar D'León est sans contestation le plus réconnu des salseros vénézuéliens dans le monde.

L'instrument national par excellence est le « cuatro », similaire a la guitare, mais plus petit et doté de quatre cordes ; d'une très particulière sonorité, il est la base musicale de tous les « conjuntos criollos », petits orchestres créoles (du pays), appelés aussi « conjuntos de harpa, cuatro y maracas », qui accompagnent les chanteurs de joropo, de valses criollos, de jotas margariteñas, de gaitas maracuchas (de Maracaibo), etc.

Depuis quelques années, le Venezuela a obtenu une notoriété mondiale grâce au système national d’orchestres symphoniques pour jeunes, avec plus de deux cent mille participants de tous les coins du pays et des quartiers les plus démunis ; ce système (El Sistema), fondé par Abreu, a démocratisé et popularisé l'amour pour la musique classique de tous les temps. Aujourd’hui, un grand nombre de très jeunes virtuoses, chefs d’orchestres et musiciens sont très prisés dans les meilleures salles de concert du monde. Gustavo = Dudamel est aujourd'hui le plus grand chef d'orchestre vénézuélien, reconnu dans le monde entier. ElSistema se répand peu à peu, par exemple aux USA dans la ville d'Atlanta où le bassoniste Dantès Rameau a lancé avec un succès fulgurant l'Atlanta Music Project, soutenu par la Municipalité, mais aussi par beaucoup de sponsors individuels et industriels (Coca Cola, AOL, etc.). Il est question également d'un essaimage en France(Toulouse). Le célèbre violoniste français Jean-Luc Ponty a composé un morceau intitulé Caracas.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11554
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Cheo Hurtago   Dim 21 Sep - 22:37

Portrait d'un musicien charismatique du Vénézuela, Cheo Hurtago:

Eléments biographiques:

Asdrubal José Hurtado, davantage connu sous le nom de Cheo Hurtado, est un musicien vénézuélien né le 2 mai 1960 à Ciudad Bolívar , État de Bolívar . Il s'impose en virtuose des instruments à cordes comme la mandoline, le tiple, le tres, et la mandoline, est surtout l'un des interprètes les plus réputés du cuatro à travers le monde. Hurtado est membre fondateur de l'Ensemble Gurrufío, groupe folklorique avec laquelle il a effectué de nombreuses tournées à travers le monde. Il a également enregistré ou donné des concerts avec des artistes nationaux et étrangers comme Alirio Diaz , Aldemaro Romero , Paquito D'Rivera , Oscar D'Leon , Simon Diaz , Béla Fleck , Serenata Guayanesa , Soledad Bravo , Aquiles Baez , Maria Teresa Chacin pour ne citer que ces noms... Il est le fils de Maria Alejandrina Ramon Hurtado qui était un guitariste et compositeur renommé. Hurtado, admiré par le poète de renom et pédiatre de Guyane , Elie Inaty , a été un étudiant de Hernán Gamboa qui lui a permis de participer dans une émission de radio (1973). Il a remporté le Festival national des cuartos organisé à Ciudad Bolivar. Entre 1975 et 1983, il a enseigné le cuatro, la guitare et la mandoline à la Maison de la Culture de Ciudad Bolivar où il a fondé l'Estudiantina "Carlos Raúl Villanueva" en 1977, rebaptisée plus tard "The Rope Carmito" en hommage au compositeur guyanais Carmito Gamboa . Avec ce groupe, il a enregistré trois albums.

Pendant ce temps, il a également participé à un jeune groupe de salsa dans le quartier où il vivait, dans lequel il joua de la mandoline et a servi comme bassiste dans  le "Angostura Orchestra" dirigé par Juanito Arteta . Plus tard, il a été membre du parti politique "Un Solo Pueblo" , puis directeur des groupes "Costa Caraïbes" & "Venezuela Bandolas". Avec les deux derniers, il a enregistré quatre albums entre 1989 et 1991. Il est également intervenu en tant que soliste ou accompagnateur de nombreux artistes vénézuéliens.

En 1984, il a fondé l' Ensemble Gurrufío avec les musiciens Luis Julio Toro (flûte) et Christopher Soto (mandoline). Ce groupe est reconnu à la fois par leur talent d'acteur mais aussi pour leurs recherches, l'expérimentation et le développement de la musique populaire vénézuélienne. En récompense de ses efforts pour relever le folklore vénézuélien à des niveaux symphoniques et de sa propagation à travers le monde, il a reçu divers prix ainsi que des invitations parmi les lieux les plus prestigieux au monde.


http://www.youtube.com/watch?v=i97qhxUICzw


Dernière édition par Icare le Ven 9 Jan - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La musique vénézuelienne   Lun 22 Sep - 15:34

Una pétite vidéo serait la bienvenuto Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11554
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: La musique vénézuelienne   Lun 22 Sep - 16:50

Il y a un lien vidéo en bas du second commentaire mais seulement axé sur le musicien dont j'ai fait la présentation. Dès que j'ai un moment je ferai des recherches. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: La musique vénézuelienne   Lun 22 Sep - 16:59

J'avais pas vu, merci Mains
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11554
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Oscar D'Leon   Lun 22 Sep - 18:29

(A vrai dire, je préfère les liens sur vidéos plutôt que les vidéos directement insérées dans les topics, ça prend moins de place, surtout si on en édite trois d'affilée.)

Oscar D'Leon:

Oscar Emilio León Somoza, dit Oscar D'León, né à Caracas le 11 juillet 1943 dans le quartier Antimano de est un musicien (bassiste) et chanteur vénézuélien, célébrité de la musique latine, et particulièrement de la salsa. Il a gagné différents surnoms, comme el Sonero del Mundo, el Sonero Mayor, "el Faraón de la salsa" ainsi que "El Diablo de la salsa". Il s'est intéressé très jeune à la musique ; Benny Moré (il reprendra Que bueno baila usted) et La Sonora Matancera sont ses principales influences. À 20 ans il commence à travailler à General Motors pour subvenir aux besoins de sa famille, mais il décide plus tard de délaisser son emploi pour réaliser son rêve : devenir musicien ; il a donc acheté quelques instruments et a formé son premier orchestre. Oscar D'León a d'abord joué avec l'orchestre "Golden Star" puis le groupe les "Psicodelicos".

C'est en 1972 qu'il a formé avec Enrique "Culebra" Iriarte, Cesar "Albondiga" Monge, Jose Rojas ("Rojita"), Jose "Cheo" Rodriguez et Elio Pacheco, "La Dimension Latina" dans le local "La Distincion" au Venezuela ; ils ont été rejoints par Wladimir Lozano. Ils enregistrent des tubes dont le célébrissime "Llorarás." "La Dimension Latina" est devenue un des orchestres les plus reconnus et importants dans les Caraïbes, et a pénétré le marché Nord-américain. Oscar D'León transformait les concerts de la Dimension Latina en show, par son charisme, son talent de "sonero" et de danseur, capable de jouer en même temps de la basse, ce qui lui a valu d'être surnommé par le public El Bajo Danzante (le bassiste dansant). Suite à des tensions internes, Oscar D'León quitte La Dimension Latina (il sera remplacé par Andy Montañez, alors chanteur d'El Gran Combo) et commence une carrière solo, avec La Salsa Mayor et La Critica, et confirme qu'il est un sonero majeur de son temps, avec des tubes tels que "Se Necesita Rumbero", "Monta mi Caballo", "A él" (hommage à son père). Oscar D'León est devenu un phénomène international : pèlerin de la musique latine, il est reçu partout avec les honneurs, du Japon à Helsinki, de Montréal aux Buenos Aires, d'où son surnom de "Sonero del Mundo."

Au début des années 1990, il signe avec le label RMM et enregistre avec les grands artistes latinos du moment : Celia Cruz (dans la "Combinación Perfecta"), Tito Puente "le roi du timbal (dans son 100ème album), Jose Alberto "El Canario" et La India. Avec Tito Puente et Eddie Palmieri il a enregistré "Paris Mambo". En 1996, il sort avec RMM l'album El Rey de los Soneros, produit par le cubain Willy Chirino (vivant aux États-Unis), nommé pour un Grammy en 1997. En 1999 est sorti La Formula Original, son dernier enregistrement pour RMM. En 2000, Oscar D'León fonde son propre label, Bass Records et sort un double CD avec son vieil ami Wladimir Lozano de la Dimension Latina et Salsa Mayor. Oscar D'León est complètement autodidacte, il n'a jamais eu l'occasion de suivre une école de musique, mais il a un don d'oreille musicale.

En 30 ans de carrière, il a enregistré plus de 60 albums, a obtenu plusieurs disques d'Or et récompenses musicales, et est considéré comme l'un des plus grands "soneros" au monde.


http://www.youtube.com/watch?v=BgzP49j3jPs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La musique vénézuelienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique vénézuelienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musique du monde-
Sauter vers: