Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 13:06

Au départ, je me demandais si je devais ou non ouvrir un topic sur la musique de Théâtre ou si je devais plutôt parler des incursions dans ce domaine dans les fils des compositeurs concernés. Le problème avec la seconde option c'est que le sujet va se retrouver dispersé et dilaté sur divers fils du forum alors que la première option risque de créer un topic peu convoité. En même temps, comme j'ai pas mal de connaissance dans la relation entre le théâtre et la musique, je peux en faire progressivement un joli document. Je choisis donc la première option et en guise d'ouverture, je tiens à présenter un album paru chez Chandos intitulé A Shakespeare celebration par les Musiciens du "Royal Shakespeare Theatre" avec Malcolm Storry et Harriet Walter. L'album regroupe des extraits musicaux de dix compositeurs aussi divers que talentueux: Stephen Warbeck, Django Bates, Jason Carr, Shaun Davey, Anne Dudley, Dominic Maldowney, Ilona Sekacz, Marc-Anthony Turnage, Huw Warren, Guy Woolfenden.

En hommage à Shakespeare:

Pour marquer l'anniversaire de Shakespeare à l'aube du nouveau millénaire et couronner les nombreuses festivités organisées à cette occasion par la ville de Stratford-upon-Avon, la "Royal Shakespeare Company" animera un concert commémoratif exceptionnel le dimanche 7 mai 2000 au "Swan Theatre", conçu par le Directeur musical de la compagnie; Stephen Warbeck. Ce concert comprendra des oeuvres nouvelles tout spécialement commandées à dix compositeurs britanniques de talent, (ceux cités dans mon commentaire introductif). Chaque composition puise son inspiration dans Shakespeare, les thèmes provenant de Roméo et Juliette, Hamlet, Le Conte d'Hiver, Le Roi Lear et "Comme il vous plaira!". Ces oeuvres dont la création sera confiée à l'ensemble musical en résidence à la "Royal Shakespeare Company". Elles constituent donc le contenu du concert et de l'album paru chez Chandos sous le titre; A Shakespeare celebration .

Stephen Warbeck déclare:

Je suis ravi que des compositeurs aussi divers et passionnants aient pu contribuer à cet évènement exceptionnel. Je suis convaincu que Musique & Théâtre ont tout à gagner à collaborer, qu'il est excellent que des musiciens jouent sur scène aux côtés des acteurs. Et c'est ce que font chaque soir le "Royal Shakespeare Company" et bien d'autres troupes théâtrales. Ce concert se veut une célébration et ce sont les compositeurs et les musiciens qui occuperont cette fois le devant de la scène.


Dernière édition par Icare le Ven 7 Juil - 19:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 13:16


La musique de scène (selon Wikipédia)

La musique de scène est un genre musical distinct de la musique d'opéra et de celle des genres apparentés (opéra-ballet, opérette, ballet, comédie-ballet, comédie musicale) destinées à la scène.

L'expression recouvre essentiellement deux acceptions : il peut s'agir soit d'une composition musicale jouée par un orchestre en fosse et destinée à assurer les transitions dans une pièce de théâtre, soit d'une pièce musicale ou d'une série de pièces destinées à accompagner l'action dramatique d'une pièce de théâtre ou d'un opéra et jouée par les musiciens ou les acteurs eux-mêmes, sur la scène ou dans les coulisses.

Au XIXe siècle, on entend plus précisément par « musique de scène », une succession de pièces musicales, généralement de nature symphonique, ayant pour fonction d'assurer la transition entre les scènes ou les actes d'une pièce de théâtre. La musique de scène de l'époque romantique est fréquemment amenée à commenter la dramaturgie, à approfondir la psychologie des personnages, à décrire les évènements non représentés sur scène. Elle est généralement composée d'une ouverture, d'un certain nombre d'interludes et d'un final ; certains morceaux peuvent également être joués en même temps que les dialogues (on parle alors de mélodrame). La musique est alors jouée par un orchestre en fosse.
Exemples de musique de scène pour le théâtre : L'Arlésienne de Georges Bizet, musique de scène pour la pièce de théâtre éponyme, d'Alphonse Daudet.


De manière plus générale, lorsque, sur une scène, de la musique est exigée par le texte et par l'action d'une pièce de théâtre ou d'un opéra, on parle également de « musique de scène ». Dans ce cas, les musiciens peuvent se trouver dans les coulisses, ou bien, sur la scène même, aux côtés des comédiens, des danseurs, des chanteurs, des figurants. Elle peut être jouée, selon son importance et sa difficulté, par des musiciens ou les acteurs eux-mêmes.
Exemples de musique de scène à l'opéra : Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart (les deux orchestres sur scène à la fin du premier acte)
La traviata de Giuseppe Verdi (les bandas en coulisses pour la fête du premier acte et le carnaval au troisième acte)


Il ne faut donc pas confondre « musique de scène » et « musique pour la scène », cette dernière regroupant tous les genres musicaux destinés « à la scène » : opéra, ballet, opérette, comédie musicale, etc. — y compris, bien sûr, la musique de scène.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 16:49

Anne Dudley à propos de "Strange Capers" (Etranges Caprices):

<<Nous, les vrais amoureux, nous nous laissons aller à d'étranges cabrioles, et de même que tout est mortel dans la nature, de même toute nature quand elle est amoureuse est mortellement folle.>> Pierre de Touche: Comme il vous plaira. "Comme il vous plaira" est l'une des pièces les plus radieuses de Shakespeare et Pierre de Touche est l'un des grands "fous-sages" du théâtre. Ma composition est basée (librement) sur tout ce qui se passe dans la forêt d'Arden: la cour du duc en exil, les idylles enjouées, le lion incongru - bref un endroit où tout peut arriver. Je fus ravie de découvrir, une fois ma pièce écrite, qu'un caper est aussi une danse elizabéthaine énergique.

La musique d'Anne Dudley est dans un style radieux, pour formation chambriste, avec quelques moments attendrissants, à l'image sans doute de la pièce de Shakespeare "Comme il vous plaira" que je ne connais pas encore.

Django Bates à propos de "A glooming peace" (Une paix crépusculaire):

"A glooming peace" explore les émotions qui sous-tendent la conclusion si puissante de Roméo et Juliette. Roméo est représenté par la trompette et Juliette par le saxophone. Tandis que les autres instruments sont obsédés par la dévastation, la perte et une paix inattendue, la trompette et le saxophone s'entrelacent et chantent ensemble en souvenir du grand amour.

Le thème de Django Bates est effectivement d'un calme crépusculaire, dominé par le saxophone et la trompette qui, comme l'explique son auteur, s'entrelacent dans le souvenir d'un bonheur amoureux déjà lointain. Le drame est latant!

Guy Woolfenden à propos de "Sweet Swan" (Doux Cygne):

"Sweet Swan" est une série de variations sur un air que j'avais composé pour une mise-en-scène du "Conte d'Hiver" par John Barton, à qui je dédie bien affectueusement cette oeuvre. Michaël William y tenait le rôle d'Autolycus et l'une de ses chansons était basée sur la mélodie en question...Plus loin, cet air transformé devint la musique pour la célèbre scène de la Statue (Acte V, scène 3), lorsque Léontès (joué par Ian McKellen) constate que la statue de son épouse Hermione, qu'il traitait si injustement, semble s'animer...Dans "Sweet Swan", j'imagine que c'est Shakespeare lui-même qui revient à la vie et abandonne son socle solitaire  dans Bancroft Gardens pour faire le tour de sa ville natale avant de retrouver son piédestal lorsque sonne minuit.

La musique du "Doux Cygne" de Guy Woolfenden est bien aussi radieuse et optimiste que celle de Dudley, lui trouvant même des couleurs printanières, j'ignore pourquoi. Comme pour les deux compositions précédentes, Woolfenden emploie une formation de chambre avoisinant la quinzaine de musiciens.


Dernière édition par Icare le Ven 12 Sep - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2692
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 17:04

C'est une très excellente idée, tu as bien fait de "tout grouper" sous le même chapeau. Vive Shakespeare, je suis contente d'avoir un petit peu participé à ta réflexion... tous deux musant dans nos discussions théâtrales à propos de Morricone vers Hamlet etc.. !
Je n'ai pas eu le temps de te lire entièrement, boulot et maintenant je pars à la chorale.
Ce qui serait intéressant, c'est qu'en cette année Shakespeare, on parle aussi des musiques qui furent contemporaines de ce génie du théâtre, dont certaines illustrèrent ses "sonnets"... Peut-être est-ce le cas (je relirai tout à l'heure).
Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16550
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 18:04

Il n'y a pas que Shakespeare et les engliches, loin de là.  Wink

Tu veux faire un sujet pour les musiques de scène en général ? il doit y en avoir des milliers comme par exemple Egmont de Beethoven basé sur l'Egmont de Goethe. Rosamunde de Schubert (Helmina von Chézy), etc. Et même on peut y inclure le Bourgeois Gentilhomme de Molière sur la musique de Lully...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 18:17

joachim a écrit:
Il n'y a pas que Shakespeare et les engliches, loin de là.  Wink

Tu veux faire un sujet pour les musiques de scène en général ? il doit y en avoir des milliers comme par exemple Egmont de Beethoven basé sur l'Egmont de Goethe. Rosamunde de Schubert (Helmina von Chézy), etc. Et même on peut y inclure le Bourgeois Gentilhomme de Molière sur la musique de Lully...

Je compte réduire ce topic à Shakespeare car il y a, me semble-t-il, suffisamment matière pour le justifier, quitte à en ouvrir un autre, plus général, en parallèle. Qu'en penses-tu Joachim?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 18:22

Anouchka a écrit:
Ce qui serait intéressant, c'est qu'en cette année Shakespeare, on parle aussi des musiques qui furent contemporaines de ce génie du théâtre, dont certaines illustrèrent ses "sonnets"...

N'hésite pas à le faire si tu as des choses à dire sur ce sujet. C'est le bon topic pour le faire!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 18:58


Jason Carr à propos de "poem unlimited" (Poème sans fin):

...Cette composition est un hommage à Shakespeare, un homme qui vivait les pieds sur terre, un homme du théâtre pour qui l'organisation chaotique d'un spectacle était une réalité quotidienne, mais plus particulièrement un hommage à mes amis et collègues qui aujourd'hui relèvent les défis lancés par ses pièces, non pas depuis une tour d'ivoire, mais dans le creuset de la mise en scène. Les idées musicales sont en général des mises en musique cachées de vers célèbres - imaginez un peu Jimmy Durante dans le rôle d'Hamlet, et vous comprendrez ce qui m'a inspiré l'air de trombone...

Stephen Warbeck à propos de "The Death of Ophelia" (La mort d'Ophélie):

Cette composition a pour point de départ l'image d'Ophélie flottant dans le ruisseau. Bien que sa mort soit une perte tragique, il me semble que dans la description qu'en fait Gertrude (si elle est vraie), la mort d'Ophélie revêt aussi une beauté étrange - portée par l'eau, entourée de fleurs et chantant des bribes de mélodies avant de couler.

La musique de Stephen Warbeck illustrant la mort d'Ophélie est l'un des plus délicats et émouvants moments de l'album. Elle apporte un surplus de beauté et de poésie à cette fin tragique, est un peu son linceul invisible, seulement sonore: la musique enrobe de son voile poétique et raffiné la dispation d'Ophélie...

Huw Warren à propos de "Lullaby Exit-Bear" (Berceuse - il s'enfuit l'ours):

Cette pièce fut inspirée au départ par une indication scénique du "Conte d'Hiver" (ils sont poursuivis par un ours - Acte III, scène 3). En travaillant à rebours, j'ai commencé à déconstruire le texte qui précède à la fois musicalement parlant et littéralement en utilisant des échantillons vocaux. Le nouveau "drame au sein du drame" fait écho à la pièce dans son ensemble et explore ce moment isolé de l'Acte II.

L'extrait de Huw Warren est sans doute le plus "moderne" dans sa structure rythmique et par l'usage d'échantillons vocaux, une forme musicale basée sur la répétitivité qui peut éventuellement évoquer Steve Reich. J'aime beaucoup la poétique de ce morceau qui, esthétiquement, se démarque du reste.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 19:59

Ilona Sekacz à propos de "A Plague of All Cowards" (Peste soit de tous les couards):

Vous me direz qu'une commande de ce genre c'est un cadeau en or pour un compositeur de théâtre. Je ne vous en veux pas. Moi aussi, c'est ce que je croyais jusqu'au moment où je dus me mettre à écrire. Laissez-moi vous expliquer ce qui s'est passé: D'abord, dans un accès d'activité, je fis la liste de mes passages préférés: "je voulais rêver encore" (Calibari), "Patience sur un monument" (Viola) "Va, ma fille, cherche des nuits heureuses (Nurse), "La particularité de cette voix" (Gloucester) "La nuit s'épaissit..." (Macbeth), je commençai par le discours de Calibari. J'essayai de voir comment la musique pourrait représenter la mer, les voix, les rêves et les "cordes pincées de mille instruments". Mais rien ne vint. Devant une poésie si exquise, toutes mes idées semblaient médiocres et indignes. Je chiffonne mon manuscrit et l'extrait que j'avais soigneusement recopié et collé sur le couvercle du piano, l'ai mis au panier. Je passai alors à Viola lorsqu'elle parle de celle "qui n'avoua jamais son amour". Une source débordante d'inspiration, j'imaginai une musique nostalgique à fendre le coeur, l'essence même de l'amour inavoué. Avec un accord de mi majeur suivi d'un ut mineur, serait-elle assez triste? Qu'est-ce qui était plus poignant: une série d'intervalles importants ou une série de demi-tons? Je fis quelques essais, mais toujours rien qui soit à la hauteur du texte. Au panier! Je décidai alors de m'attaquer à un passage plus optimiste, plus brillant: les paroles d'adieu de la nourrice à Juliette avant le bal des Capulet. En fond, le son des danses et, par-dessus, la vive émotion de Juliette et un portrait musical de la nourrice - sage mais vigilante. Mais après des jours, je capitule - la corbeille à papier se remplissait. D'habitude, j'écris vite et facilement une fois que je sais ce que je veux exprimer. Là, j'étais bloqué et le lendemain, en me rendant dans la salle de musique pour commencer à travailler sur un autre passage, je sentis très nettement un vent de panique et de peur. Eh oui, vous l'avez deviné, les passages de Goucester et Macbeth ne portèrent pas plus de fruits: je fis pas mal de notes mais rien qui ne fut "inspiré par Shakespeare". Il était temps de prendre des mesures draconiennes quitte même à être sournoise. Si seulement quelqu'un pouvait l'écrire pour moi, si seulement il ne me fallait pas chaque matin me lancer dans cette lutte humiliante. Pourquoi ne pas faire semblant d'écrire et présenter l'oeuvre d'un autre sous mon nom? J'avais peur d'échouer, pourtant il ne me fallait qu'un peu de ruse et de bluff pour cacher ma supercherie et ma lâcheté.

C'est alors que ça a fait tilt. Lâcheté? Bluff? Supercherie? S'il y a une chose que je comprends tout-à-fait, ce sont bien les instincts abjects. Je me suis mis à écrire - vite, facilement - sans texte collé au couvercle du piano, et c'est ainsi que naquit "Peste soit de tous les couards", inspirée par Falstaff, mon âme soeur.


Si on en croit le témoignage d'Ilona sekacz, cette musique ne fut pas le fruit d'une inspiration spontanée. Il y eu quelques cafouillages et passages à vide avant de trouver le fil qui l'amena à composer quelque chose qui, finalement, s'avère être plein de vie, de verve et de couleurs, et même teinté d'une ironie séduisante.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2692
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Ven 12 Sep - 21:38

C'est vrai..,

Joachim a écrit:
Le Bourgeois Gentilhomme de Molière sur la musique de Lully...

Cela me va vraiment droit au coeur, car lors de mon voyage à Venise fin juin, j'ai eu droit dans la petite église de Vivaldi, avant "le" concert vivaldien, à "la suite du Bourgeois Gentilhomme" de Lully (intégrale !) , par un petit ensemble génial (dont je vous ai parlé sur le fil de Venise).... J'avais en plus dans la tête les scènes et les répliques, c'est un fabuleux souvenir !!
Mais d'accord aussi avec Icare, Shakespeare c'est immense... Il y a de quoi faire. Je pense qu'en amoureuse de la musique fin Moyen-Age et Renaissance, je vais aller piocher sur les musiciens anglais de son époque.
J'ai retrouvé sur l'un de nos disques durs , "Shakespeare in Love", programme pour demain... Ce soir, c'est "Vatel"... Laughing

Je pense qu'un fil de ce type plus élargi, comme le suggère Joachim, sera certainement aussi très très apprécié sur le forum... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16550
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Sam 13 Sep - 10:16

Icare a écrit:

Je compte réduire ce topic à Shakespeare car il y a, me semble-t-il, suffisamment matière pour le justifier, quitte à en ouvrir un autre, plus général, en parallèle. Qu'en penses-tu Joachim?

Oui, je pense que c'est une bonne idée, le sujet est vaste, pas autant, sans doute, que l'opéra, mais quand même assez conséquent. Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11313
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Dim 14 Sep - 21:26


A Shakespeare Celebration - derniers commentaires:

Stephen Warbeck à propos de "The beginning of the partnership" (Le début de l'association):

Le point de départ pour l'essentiel de la musique de "Shakespeare in love" est l'amour qui unit Roméo et Juliette. Et par conséquent, bien qu'il s'agisse d'une composition pour le cinéma, cette musique, tout comme le scénario, a ses racines profondes dans la pièce de Shakespeare.

Comme vous l'aurez compris par le commentaire du compositeur, on retrouve ici le thème principal de "Shakespeare in love" dans une nouvelle orchestration (plus chambriste).

Shaun Davey à propos de "The winter's end" (La fin de l'hiver):

"The winter's end" fut composé pour la mise en scène de Conte d'hiver par Adrian Noble en 1992 au "Royal Shakespeare Theatre". Cette musique accompagnait le moment vers la fin de la pièce où la statue d'Hermione, l'épouse que le Roi a traîtée si injustement, s'anime, concluant l'histoire dans la joie.

Le thème composé par Shaun Davey est très joli et gracieux. Il m'évoque davantage un début de printemps qu'une fin d'hiver.

Dominic Muldowney à propos de "Lear's Trumpets" (les trompettes de Lear):

L'an dernier, j'ai composé une oeuvre pour enfants intitulée "Lear's Fool", basée sur l'idée que le Roi était sot et le Fou sage. Dans la composition que voici, j'explore une autre contradiction. Cette fois-ci, les trois trompettes jouent de nombreuses fanfares longues et complexes (le genre de chose qu'un compositeur de théâtre n'a jamais l'occasion de composer - le "tucket" indiqué par shakespeare est l'équivalent du "sting" des compositeur de film) qui représente le Roi dans tout ce qu'il a de royal. Mais quand les fanfares se fondent en une ligne plus chromatique et vagabonde, on retrouve l'être humain complexe et inquiet qui est le véritable sujet de la pièce. Il y a un troisième élément dans cette composition qui soude ensemble ces différents états, un petit motif "accelerando" dérivé de la fanfare de trompettes mais confié uniquement à la flûte, aux claves et à la grosse caisse. Une allusion de kabuki, un genre théâtral qui pour une raison ou pour une autre a été associé à la pièce récemment, tout au moins durant mes rêveries subconscientes.

Je suis fasciné par la construction complexe et particulièrement originale de ce morceau qui n'atteint même pas les quatre minutes. Sa poétique faussement abstraite me hante.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2692
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Dim 14 Sep - 21:35

Icare a écrit:
Le point de départ pour l'essentiel de la musique de "Shakespeare in love" est l'amour qui unit Roméo et Juliette. Et par conséquent, bien qu'il s'agisse d'une composition pour le cinéma, cette musique, tout comme le scénario, a ses racines profondes dans la pièce de Shakespeare.

Je regarde cela ce soir... dans le silence... Embarassed (j'entends : "seule" !).
Cette petite exégèse musicale est donc , merci beaucoup, particulièrement bienvenue pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2692
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Mar 16 Sep - 20:08

Schubert et Shakespeare.... : Une vraie osmose, un coup de foudre. Rare , magnifique.
Il y a évidemment le très populaire et splendide "An Sylvia" (en allemand et en anglais), extrait d'une pièce de Shakespeare, que j'ai eu la joie de chanter.
Qui fut "remis à la mode" dans les années ???; par des.... "swingers", d'après ce qu'on m'a dit.
"Who is Sylvia, what is she....." : J'ai la partition sous les yeux !!!
Mais il a écrit bien autre chose, et là, sur google, c'est la pioche pour moi... Donc plus d'infos plus tard... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2692
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Mer 17 Sep - 0:13

Icare a écrit:
Stephen Warbeck déclare:

Je suis ravi que des compositeurs aussi divers et passionnants aient pu contribuer à cet évènement exceptionnel. Je suis convaincu que Musique & Théâtre ont tout à gagner à collaborer, qu'il est excellent que des musiciens jouent sur scène aux côtés des acteurs. Et c'est ce que font chaque soir le "Royal Shakespeare Company" et bien d'autres troupes théâtrales. Ce concert se veut une célébration et ce sont les compositeurs et les musiciens qui occuperont cette fois le devant de la scène.

_________________

Je ne reparlerai pas de Schubert par rapport à Shakespeare ce soir, car c'est un peu long et compliqué. En ce qui concerne ses sonnets, la musique était d'époque , superbe d'ailleurs, mais on en parlera plus tard !
Je sors ce soir (un jour de retard sur le planning, rires !), de la revision de "Shakespeare in Love". Bon, ma propre déclaration d'amour est évidente, c'est le plus grand poète et dramaturge occidental de tous les temps.... -que ce soit "lui -stricto sensu sur le nom" ou un noble avec pseudo, et Shakespeare un acteur, peu importe !!-.
Bien sûr , "Romeo et Juliette", c'est le mythe absolu et que Shakespeare a créé, sur "fond contemporain", et cela n'a rien à voir (Dieu merci), avec les tragédies antiques... Admirables acteurs....
La musique m'a enchantée de nouveau, j'ai retrouvé ce thème principal superbe, qui, peut-être illusion de ma part ?? (ou sonorités un peu similaires ?), me rappelle "le sacre du printemps" de Stravinsky. Les moments andante sont mes préférés, petits pipeaux ou flûtiaux celtes, piano, viole....
Voir aussi mon fil sur l'admirable ballet "Romeo et Juliette" de Prokoviev.... (item "ballets").
La musique est tellement belle que oui, je pense qu'une écoute sans image est très importante.  Wink
Pour l'inspi musicale "autre", sur ce thème merveilleux, j'ai lu que ce fut très divers et varié.... dont Tchaikovski , Berlioz il me semble... Mais cela n'a pas laissé de traces vraiment profondes.. (sauf Prokoviev, donc).
Et puis on parle de "Romeo and Juliet", mais il y a tout, tout , tout le reste !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2692
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   Dim 21 Sep - 20:35

Je viens juste de découvrir que Brannagh avait bien réalisé un "Hamlet" en 1996, très fidèle au texte paraît-il, musicalement illustré par Patrick Doyle.
Je ne connaîs ni le film , ni le compositeur, mais cela donne envie.. Doyle a composé aussi la musique du film  "Beaucoup de bruit pour rien" ("Much ado about nothing") de Brannagh, film très fidèle à l'esprit shakespearien avec le texte quasi-original de la pièce. (je l'ai vu plusieurs fois) J'avoue qu'il faut que je revoie ça, pour mieux écouter ce compositeur. Et ce "Hamlet" donc à découvrir, et sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Théâtre & Musique, Shakespeare, Warbeck et les autres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: