Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13959
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-13, 09:43

Felix Mendelssohn est mon septième portrait après Leos Janacek, Alexei Aigui, Ottorino Respighi, Nigel Hess, Albert Roussel et Luis E. Bacalov. Il ne s'agit pas de grands portraits à travers lesquels j'écoute beaucoup d'oeuvres de chacun d'entre eux: Janacek et Respighi sont des compositeurs que je tente d'approfondir un peu, seulement depuis quelques temps, non goulûment, sans précipitation. Je suis donc loin des "intégrales" et du cumul de différentes interprétations d'une même oeuvre. Il s'agit de modestes portraits, je peux même parler de mini-portraits. Felix Mendelssohn fait partie de ces compositeurs classiques connus et célébrés dont je ne connais encore qu'une infime partie de sa vaste production; son Concerto pour piano et violon en ré majeur, ses Quatuors à cordes n°2, 3 & 6 et, tout dernièrement, Ouverture de concert "Les Hébrides" ("La Grotte de Fingale"), la Symphonie n°3 en la mineur - "Ecossaise" et la Symphonie n°4 en la majeur - "Italienne". Ce sont ces trois oeuvres que j'ai écoutées pour la première fois "sérieusement" entre hier et aujourd'hui. Si j'ai écrit "sérieusement" c'est parce que j'avais déjà écouté d'une oreille distraite l'"Italienne" chez quelqu'un qui adorait ce compositeur, et je suppose qu'il l'adore toujours autant...Ha, cette manie de l'imparfait! Laughing J'avais hésité entre des poèmes symphoniques de Liszt, budget oblige, et ces oeuvres-ci de Mendelssohn par le Philharmonique de Berlin sous la direction de Herbert Karajan. J'ai lu quelque-part ce qui s'apparentait à un reproche et disait en gros que Karajan avait exagéré ou amplifié les qualités épiques de ces symphonies. Honnêtement, lors de cette première écoute, je n'ai pas rencontré trop d'emphase ni aucune lourdeur, en même temps, je manque forcément de références et donc d'éléments de comparaison puisque je suis dans la découverte totale de ces deux symphonies. D'un autre côté, il fut écrit sous la "plume" de Franzpeter Messmer que <<Karajan a fait de son "Mendelssohn symphonique" une oeuvre ni classique ni bourgeoise, au contraire, il su mettre l'élan, l'expressivité et l'exaltation dramatique de sa musique, révéla en lui le premier grand symphoniste romantique et anéantit par conséquent des préjugés négatifs qui persistaient en Allemagne, depuis que le régime nazi avait banni le compositeur à cause de ses origines juives.>> Ces deux symphonies m'ont d'abord évoqué Wolfgang A. Mozart, du moins en surface, et le moment musical qui m'a le plus émerveillé n'est pas le plus extraverti ni le plus épique: il s'agit de l'"Adagio" (troisième mouvement de l'Ecossaise avec ce hautbois ou cor anglais aérien d'une beauté insaisissable...presque douze minutes de pur bonheur! Sentiment de plénitude, de bien-être, que je retrouve également chez Mozart, mais pas forcément dans ses symphonies...
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5186
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-13, 10:30

Je profite de ce portrait pour redécouvrir également Félix Mendelssohn que je connais très peu finalement mais dont je gare un souvenir ému. Moment suspendu à écouter cette "Écossaise" dont j'ai apprécié tous les mouvements comme ceux d'un parcours de vie sublimé ICI.

Revenir en haut Aller en bas
steph-w

steph-w

Nombre de messages : 638
Age : 59
Date d'inscription : 07/02/2007

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-13, 11:02

Avec toutes les oeuvres citées par Icare, j'ajouterai le magnifique octuor pour cordes, composé à l'âge de 17 ans. Oeuvre unique, passionnée, fougueuse et pourtant tendre et un brin nostalgique. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-13, 12:09

Pour mettre mon grain de sel, j'ajouterai les admirables trios avec piano que j'ai déjà cités sur un autre fil et qui ont ravi Laudec, si je me souviens bien  Kiss .

J'adore particulièrement le premier mouvement du trio n°1 que l'on trouvera ci-dessous dans une très belle interprétation.  Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 185465 Ô le chant éperdu du violoncelle ! Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 395622 Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 395622 Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 395622

Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5186
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-13, 13:03

Kristian a écrit:
j'ajouterai les admirables trios avec piano que j'ai déjà cités sur un autre fil et qui ont ravi Laudec, si je me souviens bien Kiss .
C'est sans doute de là que je garde le "souvenir ému", mais je ne m'en souvenais même pas Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 1521897346 Chez moi, la mémoire - même de ce que j'aime beaucoup- est peu développée ou défaillante ... Comme je suis une optimiste, je me dis que j'ai le plaisir à chaque fois renouvelé de découvrir ce qui est beau comme une première fois Very Happy (à moins que je ne sois candidate désignée à l'Alzheimer Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Icon_neu )

Ce trio est en effet magnifique Kristian et j'aime en général mieux les petits ensembles que les orchestres symphoniques. J'adore aussi le violoncelle Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 185465
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-13, 16:16

Puisque tu es optimiste (heureuse nature Very Happy ), tu dois te féliciter de ton manque de mémoire, car cela te permet de profiter indéfiniment des mêmes chefs-d'œuvres ! D'un certain point de vue, c'est une chance de voir les mêmes œuvres d'un œil toujours neuf ! Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 395622
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5186
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-13, 16:19

Ah ! à ça je n'avais pas pensé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13959
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-13, 23:04

Icare a écrit:
Il me semble que l'on évoque peu les quatuors à cordes de Felix Mendelssohn. Pour la première fois, j'en ai abordé trois d'entre eux, les N°2, Opus 13, N°3, Opus 44 n°1 et N°6, Opus 80. Tous les trois sont interprétés par l'Artemis Quartet constitué de Vineta Sareika, Gregor Sigl (violons), Friedemann Weigle (alto) et Eckart Runge (violoncelle). Celui qui a le mieux retenu mon attention lors de cette première approche est le N°6 - Opus 80. J'y ai remarqué des tournures assez subtiles outre quelque chose en plus de plus passionné, de plus habité, la certitude de ne pas avoir saisi toute la consistance de ce quatuor. J'ai bien aimé aussi le N°2 - Opus 13 pour sa candeur. Il est tendre et réconfortant, très agréable à écouter dans le sens où il m'a bercé: je me suis senti bercé par la musique...

Je les ai réécoutés aujourd'hui et, cette fois, c'est le second mouvement "Menuetto - Un poco allegretto" du Quatuor à cordes n°3 qui en a été le point culminant, le moment qui m'a procuré la plus belle émotion. J'ai besoin de ces moments exquis qui m'emmènent au-delà de la simple appréciation d'une belle musique dans une formation instrumentale fétiche. C'est ce plaisir infaillible de passer du simplement beau à l'exquis.

Avec le Concerto pour piano et violon en ré majeur, c'est de plus en plus un émerveillement continuel qui ne domine pas que le premier long mouvement mais se poursuit sur le second, un superbe adagio de presque dix minutes. Excellemment interprété par le pianiste Alain Lefèvre et le violoniste David Lefèvre avec le "London Mozart Players" sous la direction de Matthias Bamert.

Et maintenant le Concerto pour piano n°1 en sol mineur - opus 25 par Lang Lang et le "Chicago Symphony Orchestra" sous la direction de Daniel Barenboim. Jusqu'ici, j'ai plusieurs fois manifesté un enthousiasme modéré pour cette oeuvre, alors que son concerto pour violon et piano en ré majeur m'a toujours émerveillé. Les mauvaises langues prétendront que c'est parce que je l'écoute sous les doigts de Lang Lang, sauf que je trouve son interprétation impeccable. Puis, ce soir, peut-être parce que je me suis désormais complètement imprégné de la prose mendelssohnienne, ce concerto m'est soudainement enivrant. Je suis pris par son souffre romantique, davantage encore dans l'"Andante" que dans le premier mouvement. Quand je l'écoute aujourd'hui, je ne comprends plus trop la tiédeur de mes premières impressions. En fait, il n'y a sans doute rien à comprendre si ce n'est que l'âme musicale de Mendelssohn est entrée définitivement en moi. C'est aussi la première fois que je ne l'écoute pas juste après celui (le N°1) de Tchaikovsky. Je l'ai écouté juste après le Concerto pour piano et violon en ré majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7369
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-14, 11:01

Il est peu d'œuvre de Mendelssohn ( voir pas du tout!?) qui m'ont peu "touché"!
Je place en tout cas le concerto pour violon et piano très haut (il n'avait que 13 ans!!) : quelle verve, quelle joie de vivre!
Je l'ai dans l'interprétation de Gidon Kremer et Martha Argerich avec l'orpheus chamber orchestra (qui joue sans chef) ; il est couplé avec son 1er concerto pour violon composé à la même époque: c'est peut être la seule œuvre de Mendelssohn qui m' a laissé un peu "sur ma faim" Wink Il pâti certainement du voisinage du "violon et piano" ...une nouvelle écoute s'impose pour si mes impressions ont changé!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13959
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2019-07-14, 12:22


En tout cas, depuis mes premières impressions plutôt mitigées sur son premier concerto pour piano, quelque-chose s'est passé, quelque-chose de positif. Ceci étant dit il n'est jamais très grave de ne pas aimer une oeuvre d'un compositeur qui habituellement nous comble par ses nombreux chefs-d'oeuvre, peu importe d'ailleurs si l'oeuvre boudée l'est parce que peu inspirée ou pour des raisons qui nous dépassent et n'ont pas toujours une assise rationnelle. Dans ma propre expérience du Concerto pour piano n°1 de Mendelssohn, j'aurais pu tenter de considérer mon manque d'enthousiasme - ou de le justifier - par une oeuvre bavarde et peu inspirée, alors qu'hier, pendant l'écoute, c'est une toute autre impression, beaucoup plus positive, qui émergeait...et en plus dans la même interprétation! L'idée de mes portraits est de m'enfermer intellectuellement et émotionnellement, pendant une durée déterminée, dans l'univers musical d'un compositeur, de m'en imprégner, au point d'en être complètement imbibé. C'est pour cette raison, Jean, que j'ai parlé d'"âme musicale de Mendelssohn entrée en moi", ce qui m'a sans doute permis de redécouvrir le premier concerto pour piano sous un autre angle d'écoute et dans des conditions d'appréciation plus favorables...?...

Le voici dans une autre interprétation:


https://www.youtube.com/watch?v=2GGx8TRWFVA
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20328
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2020-02-13, 19:50

Lors de la parution du CD "Discoveries" (page 2), j'écrivais au sujet du 3ème concerto pour piano :

joachim a écrit:
Le concerto en mi mineur fait partie des rares oeuvres inachevées de Mendelssohn. Lui-même en parle peu dans ses lettres. En mi mineur comme le concerto pour violon, ce concerto pour piano, esquissé à la même période, semble avoir été abandonné à cause de celui-ci. Les esquisses pour les deux premiers mouvements ne sont que sur deux portées, une pour le piano, l'autre pour la partie orchestre simplement indiquée par l'instrumentation. Le troisième mouvement est presque inexistant, seulement les toutes premières mesures qui définit le thème principal. C'est dire le travail considérable effectué par Marcello Bufalini ! En somme, c'est presque un pastiche, mais si bien fait qu'on croirait vraiment ce concerto de la main de Mendelsohn.

Plus tardif que les deux premiers, ce troisième concerto est moins virtuose, en quelque sorte plus lyrique que les deux autres.

On le trouve maintenant sur youtube, dans un autre enregistrement :



https://www.youtube.com/watch?v=lpP2vYEJhRw
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22589
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2020-07-19, 23:41


https://www.youtube.com/watch?v=FccYUW91an8
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22589
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty2020-09-02, 19:00


https://www.youtube.com/watch?v=pY_gbooPwoc
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)   Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847) - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: